Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

GP Lommel : Kawasaki CLS, un GP à oublier

Dans Moto / Sport

GP Lommel : Kawasaki CLS, un GP à oublier

Dimanche à Lommel, ce n'était pas le jour des Teams Français. Le Team Kawasaki CLS que je vous ai présenté il y a peu de temps a passé un très mauvais week-end. Comme pour Bud Racing, tout a mal été dès le samedi.


Steven Frossard et Gregory Aranda ont souffert en Belgique, ou tous deux ont galéré sans jamais être en mesure de se battre pour une place parmi les premiers. Steven n'a terminé aucune des manches, alors que Gregory n'a pu marquer que deux petits points lors de la première course.


Cadre du GP de Belgique depuis l'an passé, Lommel est un circuit d'entraînement régulièrement fréquenté par la majorité des pilotes du mondial qui habitent dans la région, près de la frontière Néerlandaise.


Ce tracé sablonneux est généralement considéré comme le plus exigeant qui soit en Europe, et dimanche la pluie est venu compliquer encore un peu plus la situation.


Samedi Steven comme Gregory obtinrent l'un de leur plus mauvais résultat en qualification, aucun d'eux n'entrant dans le top quinze ; Steven remontera de la vingt huit à la dix neuvième place sur une piste encore assez rapide, et Gregory prendra la vingt quatrième place de cette première course du week-end.


Le contexte sera encore pire dimanche, dans la mesure ou la piste se défoncera au fil du temps et deviendra encore plus difficile avec la pluie. Tous deux mal placés sur la grille Steven et Greg négocieront mal les deux départs, et se retrouveront en bagarre au sein du peloton. Steven qui ne trouvera jamais un bon rythme et se battra avec la piste, rentrera au parc dans les deux manches, après trois puis cinq tours difficiles. Mal qualifié lui aussi, Loic Rombaut victime de deux chutes en première manche signera le meilleur résultat du team en revenant dans la course suivante de la dernière à la dix septième place.


Moins expérimenté dans le sable que Steven qui avait passé six semaines en Belgique pour préparer ce GP aux côtés de l'ancien pilote de GP Thierry Godfroid, Gregory espérait mieux de Lommel que ces deux points. Luttant lui aussi avec le circuit tout au long du week-end, Greg ne se sentira jamais en confiance sur la moto et la situation ira en empirant. Dix neuvième de la première manche, il s'appliquera à terminer la seconde à une décevante vingt et unième place.


GP Lommel : Kawasaki CLS, un GP à oublier


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire