Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

GP125: Loncin disparaît, Lambretta renaît

Dans Moto / Sport

GP125: Loncin disparaît, Lambretta renaît

A la lecture de la liste 2010 des engagés en GP125, on peut constater l'arrivée d'un nouveau nom, celui de Lambretta. Une enseigne chère à Ferdinando Innoncenti qui se trouve par le fait ressuscitée. Au sortir de la seconde guerre mondiale, la marque avait suivi une ascension parallèle à celle de Piaggio en pariant sur le scooter avant de lâcher prise et de sombrer dans les méandres industriels au milieu du siècle dernier.


Pour autant, Lambretta a-t-il retrouvé à ce point de la vigueur pour se dresser ainsi face à son ancien rival et s'attaquer à ses citadelles Aprilia et Derbi dans la catégorie ? Que nenni, le nom de la marque revient en fait sur le devant de la scène grâce à l'infatigable Nicola Casadei, celui-là même qui avait amené Malaguti qui s'était transformé en Loncin qui n'a pas tenu plus longtemps dans le paddock. C'est donc sur ces cendres qui n'ont jamais eu le temps de refroidir que le projet Lambretta s'est élaboré.


GP125: Loncin disparaît, Lambretta renaît


Au passage, on remarquera que ce n'est pas parce que l'on est l'une des plus forte économie du monde que l'on peut casser la baraque sur la piste. En 2010, il n'y aura pas de Loncin alors que Haojue avait déserté la grille de départ du GP125 à peine la campagne 2009 entamée. La Chine n'est pas encore prête à faire trembler le monde des Grands Prix.


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire