Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

GP250 - Etats-Unis: La première et la dernière à Indianapolis

Dans Moto / Sport

GP250 - Etats-Unis: La première et la dernière à Indianapolis

Ce week-end à Indianapolis, les quarts de litre feront leur tout premier Grand Prix des Etats-Unis sur ce tracé légendaire, au contraire des deux autres catégories qui y ont déjà ouvert leur palmarès l'année dernière. En effet, il faut se souvenir que les conditions météorologiques avaient été exécrables il y a un an, à cause d'un ouragan Ike qui avait pris ses aises dans la région et forcé les organisateurs à annuler la bataille des 250.


De fait, ce rendez-vous du GP250 a un goût particulier et une connotation statistique certaine, puisque l'an prochain, ce sera le Moto 2 qui évoluera à sa place. Le vainqueur d'Indy de la discipline entrera sans nul doute dans le livre d'Histoire des Grands Prix, source de motivation supplémentaire s'il en est pour les pilotes.


GP250 - Etats-Unis: La première et la dernière à Indianapolis


Par ailleurs, lesdits pilotes en mesure de décrocher la timbale sont d'ores et déjà assurés de leur place en Moto GP en 2010. Bautista, à douze points du leader provisoire au général, a déjà son contrat Suzuki en poche, Simoncelli, qui suit à trente deux longueurs, a commandé ses meubles chez Gresini, alors que même Barbera se prépare à rejoindre l'élite, avec la future Ducati-Aspar. Paradoxalement, Aoyama, en tête du championnat, est pour le moment le moins certain de son avenir, même s'il se dit que Honda ne l'oubliera pas.


Pour finir, n'oublions pas Pasini que les mathématiques mettent toujours dans le coup pour la couronne mondiale. Il a essayé, lors des tests d'après Grand Prix à Brno, la moto que Pramac loue à Borgo Panigale, ce qui n'a pu qu'alimenter encore un peu plus sa belle soif de réussite.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire