Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

GP250 - Qatar: L'exploit de Jules Cluzel en détail

Dans Moto / Sport

GP250 - Qatar: L'exploit de Jules Cluzel en détail

Le premier rendez vous du Qatar du monde des Grands Prix aura été celui des surprises. En GP125, la course la plus courte de toute l'histoire de la catégorie a été jugée, après seulement quatre tours, à cause d'une averse inédite dans son intensité en plein désert et qui a obligé le Moto GP à faire sa première épreuve un lundi. Le GP250, lui, est passé entre les gouttes, contrairement à Indianapolis l'an passé où il avait été purement et simplement biffé du meeting, mais avec son Grand Prix raccourci à treize tours, il n'en a pas moins réservé des sensations, surtout dans nos foyers.


Car ce sont, rappelons-le, deux Français qui, à Losail, nous en ont donné pour notre argent. Jules Cluzel et Mike Di Meglio sont ainsi montés sur le premier podium de l'année, et si le second cité était attendu à un moment ou à un autre à pareille fête dans cette campagne 2009, le cas de Jules relève de l'exploit, sur une Aprilia LE d'un team Matteoni peu habitué aux honneurs de la cérémonie de clôture.


L'ex-pilote Loncin et équipier d'un Masbou toujours englué en GP125 avec cette moto sino-italienne explique ainsi sa chevauchée fantastique qui l'a fait passer de la quinzième place au premier virage, de la sixième à l'issue du premier tour, de la quatrième au deuxième, de la troisième au troisième et de la première au quatrième ! Tout ça avec une moto rendant 10 km/h à son rival et finalement vainqueur Hector Barbera:


GP250 - Qatar: L'exploit de Jules Cluzel en détail


" Lors du tour de chauffe, j'ai vu que la piste était sèche, hormis quelques traces d'humidité dans les cassures rapides. Ces traces avaient disparu lors du premier tour mais la piste restait piégeuse à cause de la température et des averses précédentes.


Je prends un départ moyen, je fais un wheeling, je perds un peu de temps et je suis aux alentours de la 15ème place au bout de la ligne droite."


"J'avais dans le groupe devant moi moi Pasini que je voyais en difficultés, je me suis placé derrière lui en me disant qu'une porte pouvait s'ouvrir. Et effectivement... il chute, je peux en profiter.


Et j'ai commencé à doubler, je pilotais de façon incisive, avec quelques risques vu les conditions de piste glissantes. Je finis 6 à la fin du premier tour. Je me sentais bien sur la moto, j'ai continué de pousser et je double encore des concurrents."


"Une fois dans le top 3, je réalise que j'ai une très bonne position. Je me dis qu'il faut aller encore plus loin, piloter et doubler de façon propre. Je dépasse Alex Debon puis Barbera. Je suis en tête du Grand Prix, et ce pendant 4 tours, avec Barbera Derrière moi. Je suis panneauté uniquement sur Hector, je ne vois donc pas que l'on creuse un écart conséquent avec la suite du peloton."


"Je continue à forcer le rythme. Je finis par faire quelques petites erreurs, Barbera me double à ce moment là et fait signe de me suivre. Je vois alors mon panneautage sur le concurrent me suivant, avec un écart de plusieurs secondes.Je comprends qu'il veut que l'on conforte cette échappée, sans se gêner. Je me re-concentre un maximum de façon à ne pas faire d'erreur et à ne pas le lâcher."


"Je manque un peu de vitesse de pointe et l'écart de 3 dizièmes entre nous deux stagne. Nous arrivons en fin de course et je décide de faire un avant dernier tour le plus propre possible pour voir si je peux revenir sur lui. Finalement l'écart ne se réduit pas et je coupe dans le dernier tour pour finir en deuxième place tranquillement. Si il y avait moyen de rechercher la première place, je l'aurais fait."


"J'ai vu ensute que Mike Di Meglio était 3ème, ce qui est super pour le sport moto Français. Le podium, puis la remise des trophées, c'était fantastique de voir tout mon team heureux en bas et de profiter de ce grand moment. J'en profites pour remercier mes partenaires actuels : Dafy Moto, le conseil général de l'Allier, les Bijouterie Langlois et le Moto Club de Montluçon."


Pour la totalité de l'interview de Jules, cliquez !


Portfolio (1 photos)

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

:ml:super Cluzel et Mike, on en redemande tout les week-end. Mais caradisiac pas un mot sur melandri et de hayate, et meme sur moto r....? :fresh:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire