Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

GP250 - San Marin: Désolation chez KTM

Dans Moto / Sport

GP250 - San Marin: Désolation chez KTM

Arrivé à Misano avec seize points de retard au championnat sur un Simoncelli plongé dans une spirale positive avec une Gilera visiblement plus en forme que sa KTM, Mika Kallio ne savait pas trop à quoi attendre de ce Grand Prix de San Marin. Son nouveau châssis n'a pas fait de miracles et après une qualification laborieuse, le Finlandais n'était pas optimiste sur le sort qu'allait lui réserver la course. Mais sans doute ne s'attendait-il quand même pas à une telle déconfiture.


Car un accrochage avec son propre équipier en début de course ne fait jamais bon effet. L'équipe se voit montrer du doigt et ça crée des tensions avec son binôme, et ce d'autant plus que lors du retour dans les stands, les deux protagonistes n'étaient visiblement pas d'accord sur les causes de ce regrettable incident :


GP250 - San Marin: Désolation chez KTM


« J'avais déjà ouvert les gaz lorsque Hiro les a coupés juste devant moi et ça s'est passé si vite que je n'ai rien pu faire pour l'éviter. J'ai heurté sa roue arrière, il est tombé, et je n'ai pas pu m'écarter de sa moto. Je suis aussi tombé. » Une version que n'avalisait pas le Japonais : « Mika m'a heurté et nous sommes tombés tous les deux. Je ne suis pas blessé, alors ça va. Mais ça ne va pas pour l'équipe. Je suis désolé pour elle et pour les partenaires. »


Vu l'ambiance, le solide Harald Bartol a pris les choses en main pour calmer tout le monde : « L'étude de nos données démontre que dans cette partie du circuit, Hiroshi a toujours été 5 km/h plus lents que Mika. Lorsque Mika est arrivé sur Hiroshi, il a simplement mal jugé l'écart de vitesse et il a été surpris. Il est dommage que cet accident ait eu lieu, mais personne n'est à blâmer. Ce sont des choses qui arrivent en course. » Après Misano, c'est à présent un passif de vingt six unités que compte à présent Kallio sur Simoncelli, qui a eu aussi sa part de souci, dans une course au titre où s'est replacé Bautista.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire