Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Grand Prix de France: la course moto malgré le handicap

Dans Moto / Sport

Grand Prix de France: la course moto malgré le handicap

Lors du prochain Grand Prix de France de MotoGP, il y aura un événement à le pas rater. Car ce sera un condensé de courage et d'abnégation avec au sommet de tout une incroyable passion. A la barre un certain Stéphane Paulus. Avec son association Handi Free Riders, et avec l'association italienne Diversamente Disabili, il lancera la première course internationale réservée aux pilotes atteints d'un handicap. Elle se déroulera lors du Grand Prix du Mans, les 19 et 20 mai 2017.


"C'est un rêve. La vie et la passion continuent malgré le handicap". Stéphane Paulus insiste sur le challenge abouti et le pari gagné. Le voilà pilote de moto handisport. Un rêve rendu possible grâce à des modifications sur les motos. Comme n'importe quel pilote peut le faire précise l'intéressé qui rappelle qu'en MotoGP on retrouve pour certains le frein arrière au pouce.


"C'est vraiment un sport que j'ai découvert après le handicap. Au fur et à mesure, on progresse, on assimile beaucoup de choses. Je n'avais jamais pratiqué de circuit ou de compétition avant" a-t-il raconté à franceinfo.


"Il a fallu d'abord convaincre la fédération. Pratiquer le sport moto en étant paraplégique par exemple n'était pas possible jusqu'à peu", a détaillé Jacques Bolle, président de la Fédération Française de Motocyclisme. "Stéphane Paulus m'a demandé un rendez-vous, on lui a fait confiance."


C'est une équipe de garçons et de filles à la volonté hors du commun s'est aussi enthousiasmé Jacques Bolle. Le pilote a détaillé leurs équipements : "ce sont des motos d'origine. Ce sont des aménagements mais pas des transformations non plus. Par exemple pour les paraplégiques, on va remonter au guidon les commandes pour les passages de vitesses et le frein arrière qui sont au pied. Pour les amputés, on va soit déporter à droite ou à gauche en fonction du handicap."


Rendez-vous donc dans la Sarthe pour les encourager.


Portfolio (1 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire