Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Guintoli-Tech3 : un gout d'inachevé

Dans Moto / Sport

Guintoli-Tech3 : un gout d'inachevé

Hier, André nous a retracé les premiers contacts de Sylvain Guintoli avec sa nouvelle moto, la Ducati. Bien avant son arrivée en MotoGP, j'ai suivi avec intérêt la carrière de Sylvain. L'homme a un coté agréable, un coté sympa que l'on voudrait voir plus souvent. L'an dernier, Sylvain s'était fixé des objectifs ambitieux avec son Aprilia d'usine 2005 (LE). La saison a été plus difficile que prévue et les résultats bien loin des espérances.


Il était peut-être temps de passer en MotoGP. Surtout que Tech3 connaissait bien le pilote pour avoir déjà collaboré en tant que pilote essayeur sur la M1. Hervé Poncharal est réputé pour faire régner dans son team une ambiance que tous les pilotes apprécient. Il ne se cache pas de se séparer de Sylvain, à contre cœur.


Dès les premières courses, Guintoli s'est accroché avec une bonne moto mais des Dunlop nettement moins performants que les autres. Subissant aussi les qualifications, jusqu'au GP de France où il place sa moto en 11ème position sur la grille. La course est un rêve avec un tour et demi en tête. En Allemagne, il part 9ème. Dunlop connaît la compétition et va devenir compétitif. Au Portugal, 8ème et surtout Tamada souvent devancé est 4ème sur la grille. La saison se finit par une deuxième ligne, 5ème. De plus Sylvain fait ses essais en configuration course.


De plus en plus présent aux essais mais aussi en course avec une 4ème place au Japon, le podium à portée de roue, Dunlop était sûrement capable d'amener ses enveloppes sur les podiums en 2008, malgré seulement deux motos équipées cette année. Quatre motos en Dunlop et deux top pilotes auraient été intéressant l'an prochain.


Guintoli-Tech3 : un gout d'inachevé


Hélas l'aventure Tech3-Guintoli-Yamaha-Dunlop s'arrête. Dunlop est contraint de se retirer. On aurait aimé une plus longue collaboration. Une fois de plus on s'aperçoit que le marché et le sponsoring, donc l'argent, distribuent les cartes. Poncharal n'a pas la décision de ces pilotes, on le savait déjà.


Certes, Sylvain Guintoli sera sûrement bien avec la Ducati chez D'Antin, mais cette séparation me laisse un goût d'inachevé.


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire