Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Harley-Davidson Softail Slim S 2016 : la Dark Custom attitude

Dans Moto / Nouveauté

Harley-Davidson Softail Slim S 2016 : la Dark Custom attitude

C'est Harley-Davidson qui ouvre chaque année les hostilités des nouveautés. Pour 2016, on ne change rien avec du renouveau sur une partie de sa gamme. Mais il y a un modèle en particulier qui a attiré notre attention : le Softail Slim S. Et ce pour deux raisons, la marque Américaine continue de surfer sur le succès de sa série Dark Custom en proposant des modèles avec une véritable identité visuelle moderne et l'intégration du moteur de la gamme CVO dans un modèle plus accessible au grand public.


Exit, l'image du biker bedonnant à la barbe grise sur un custom brillant de tous ses chromes. Harley veut casser son image et attirer une nouvelle clientèle, plus jeune et en recherche d'une moto avec un vrai caractère et un look qui ne passe pas inaperçu. Et quoi de mieux, après les Sportsters, de s'attaquer au modèle Softail qui est celui qui se rapproche le plus des Bobbers de l'époque avec son style dépouillé et son apparence de cadre rigide. Une « Badass » de moto qui risque de plaire à tous ceux qui sont fans de la série Dark Custom mais qui souhaitent taper dans du moulin bien baveux.


Harley-Davidson Softail Slim S 2016 : la Dark Custom attitude



J'avoue ne pas avoir résisté, quand les photos sont tombées sur la toile, à harceler Harley pour pouvoir approcher ce nouveau Slim S et par chance, j'ai pu prendre à l'essai la version Olive Gold Denim qui reprend les codes couleur de l'armée US d'après guerre. Posez-la à côté d'un Jeep Wrangler et vous avez le tableau parfait. En revanche, les adeptes de la discrétion (et encore !) opteront plus pour le coloris noir brillant. Car oui, il faut se mettre dans la tête direct que vous ne passerez jamais inaperçu que ce soit en ville ou perdu au fin fond de la Meuse. Le Slim S en impose, pas forcement par sa taille qui reste raisonnable pour un Custom, mais par le choix des matériaux. En outre sa peinture mate, qui demandera de la précaution car pas bien résistante aux microrayures, Harley a fait le choix de faire disparaître les chromes au profit du noir : moteur, filtre à air, bloc phares, fourches, cadre, repose-pieds, ligne d'échappement, tout y passe. Les seules touches de chromes se retrouveront sur le dessus du réservoir (bouchons essence, d'huile et jauge, bouton d'allumage), au bout des ailettes de cylindre et sur les sublimes jantes à rayons.


Harley-Davidson Softail Slim S 2016 : la Dark Custom attitude


Quand on prend du recul sur la bête, l'ensemble de la conception est harmonieux et donne vraiment un côté unique difficile à définir. L'ensemble des personnes qui l'ont eu sous les yeux, motards ou non, aficionados ou non semblaient subjuguées par l'aura que ce Slim S dégage. De notre côté, nous avons particulièrement apprécié la selle monoplace qui renforce le style Old School et le bras oscillant long et bas avec l'intégration des suspensions derrière la boîte de vitesse qui permet de vraiment retrouver l'esthétique d'une conception « rigide » sans devoir dire adieu à son dos. Mais également le soin apporté au montage et aux finitions. C'est d'ailleurs une des rares Harley où l'on ne se sent pas obligé de taper dans le catalogue d'accessoires pour corriger les petites bévues. D'ailleurs cerise pour le passage en Stage 1, inutile de changer le filtre à air haut débit puisqu'il sera parfaitement adapté à la manipulation. En revanche, on regrette que la peinture mate soit si fragile (mais se nettoie parfaitement) et le placement du bouchon du réservoir d'huile. Il ne gêne pas vraiment en roulant, mais constitué en chrome, il devient un véritable tison dès que le moteur chauffe et je n'ose pas imaginer la brûlure si on se contente que d'un simple jean pour rouler.


Sur les équipements, c'est plutôt une bonne surprise. Le Slim S récupère la nouveauté de l'année 2016 avec les nouveaux design de commodos, mais aussi la liste d'indispensables pour tailler la route : un régulateur de vitesse de série placé discrètement en bas sur la commande de gauche, un mini-menu comportant un trip total, 2 partiels, un indicateur de rapport engagé (et un voyant de 6ième), un compte-tours et un décompte kilométrique. On peut également saluer la présence d'une jauge d'essence et à l'inverse regretter qu'Harley n'ait toujours pas la présence d'esprit de placer un bouchon de réservoir qui se ferme à clé (vive la loi des séries !).


Harley-Davidson Softail Slim S 2016 : la Dark Custom attitude


Pour ce qui est de l'accessibilité, aucune restriction de taille puisque la selle affiche une hauteur de 650mm. L'assise est surprenante car ultra-confortable et pas à un seul moment sur l'essai je n'ai ressenti mes fesses s'engourdir, mais nous y reviendrons. Le placement du guidon fait basculer le pilote sur l'avant sans pour autant tirer sur les épaules. Avec mon mètre soixante-dix, je peux accéder facilement aux larges repose-pieds (double sélecteur) mais la position des jambes n'est pas des plus confortables et la mise en place de commandes reculées sera un soulagement pour ceux qui ne tiennent pas plus que ça au cruising.


Harley-Davidson Softail Slim S 2016 : la Dark Custom attitude


Portfolio (35 photos)

Commentaires (5)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

20000€ dans un truc lourdingue qui ne freinepas qui n'a aucune garde au sol merci pas pour moi. affectueusement j'appelle les hd  "les bouses" mais belles motos que ces hd du plaisir sans rouler vite mais hélas qu'elles sont loin les buell s1 x1 et m2

Par Anonyme

le softail slim incarne les motos vintage , look intemporel , ligne fluide.... conduite sereine qui vous propulse dans le passé malgré l'injection. harley c'est tout simplement magique !

Par Anonyme

 Pour chaqun ses férailles favorites... Harley a pourtant un certain charme, belle finition et désormais une bonne fiabilité - donc la marque ne mérite pas le surnom 'moto de dentiste". ;-)

Par Anonyme

 j'aime les nombreux commentaires sur tous les sites, de personnes qui prennent le temps de visiter, regarder et commenter  des motos et une marque qu'ils déteste soi disant. 99% du temps en parlant avec eux en dehors on s'appérçoit que ce qu'ils bavent ou ont bavé devant une de ces motos, mais leur femme, leur banquier ou leur timidité face au regard des autres leur a fait rennoncé à leur rêve... alors comme cela devient la mode, ils crachent sur ce qu'ils n'ont pas pu avoir (ou plutôt ce pour quoi ils n'ont pas voulu se battre...) Harley est le dernier gros constructeur à faire de motos avec ce caractère, ces (et SES) choix techniques quand les autres se sont pliés au copier coller japonnais, à savoir des 4 cylindres, 4 temps, à moteur aux cotes carrées, refroidissement liquide blablabla... enfin du fade quoi faut appeler un chat un chat ou la seule dose d'adrénaline c'est de monter à 250 ou 320km/h, et en dehors rien. Il faut rendre à César ce qui est à César:wink: Nous nous trouvons là face aux dernier dinausores et le monde moto va passer le même stade que l'a fait l'automobile il y a un moment déjà... et là ceux qui critiquent harley, ou les 2 temps, ou les gros monocylindres ... se rendront compte de leur bêtise mais il sera trop tard. Ne resteront que de petits constructeurs pour faire encore des motos différentes, qu'ils vendront entre 50 et 200 000€ et là encore ceux qui critiquent pourront dire que c'est accessible seulement pour les riches. Je crois que le fait qu'harley commence à tout peindre en noir n'est pas bon signe (économie des chromes, rendre moins caractérielles les lignes afin de mieux faire passer les futurs refroidissement liquides qui si les normes européennes persistent seront quasi inévitables) et puis si harley commence à jouer le jeux de la performance ils feront comme nombre d'autres marques, mettre en rencard leur originalité et histoire mécanique au profit du tous pareils. Ceux qui crachent sur leurs rêves, c'est le moment d'oser et de faire des sacrifices, parce qu'il n'y en aura bientot plus des bécanes comme ça...    

Par Anonyme

D'accord avec toi Ball

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire