Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Histoire - Honda: il était une fois la Goldwing

Dans Moto / Loisirs

Histoire - Honda: il était une fois la Goldwing

40 ans pour une moto, ce n'est pas rien. C'est déjà pourtant l'âge de la Goldwing d'un blason Honda qui a ainsi marqué l'histoire du segment Grand Tourisme. Pour bien cerner le phénomène et comprendre le chemin parcouru, voici un rappel de évolutions de la machine. Qui compte à présent une véritable famille. L'aventure continue...


1972 : M1, les origines


Une équipe d'ingénieurs est constituée avec, à sa tête, le célèbre Soichiro Irimajiri à l'origine des fameux 5 et 6 cylindres de course des années 60. Leur cahier des charges était clair : explorer les limites du Grand Tourisme et déterminer à quel point une moto devait être luxueuse et raffinée lorsqu'elle était conçue dès l'origine pour affronter de grandes distances. L'équipe d'Irimajiri va développer la M1, un prototype ultra-secret déjà équipé d'un 6 cylindres à plat et d'une transmission par arbre, des caractéristiques qui seront reprises quelques années plus tard sur la Gold Wing.


1975 : GL1000 Gold Wing


La première Gold Wing est une révolution, ouvrant de nouvelles perspectives aux amateurs de voyages au long cours. Propulsée par un révolutionnaire 4 cylindres à plat de 999 cm3 à refroidissement liquide, la GL1000 Gold Wing propose alors des performances et un niveau de raffinement jamais atteint jusqu'alors dans le monde du deux roues. Dès lors, les propriétaires de Gold Wing vont redéfinir les bases du Grand Tourisme, roulant plus loin et plus confortablement que jamais, rassurés par une machine qui, depuis ses premiers jours, bénéficie d'une réputation de fiabilité hors normes. En 1976, Honda célèbre ce succès avec une Gold Wing « Limited Edition » tandis qu'en 1979, la première usine de production de Gold Wing est inaugurée aux États-Unis en réponse au fait que 80% des machines produites jusque-là étaient exportées vers ce pays.


1980: GL1100 Gold Wing & GL1100 Gold Wing Interstate


Là où la GL1000 défiait la catégorisation avec son mélange de performances sportives et de confort de haut vol, la GL1100 – fruit de 5 ans d'études auprès des utilisateurs – positionne clairement la Gold Wing comme LA GT par excellence. Son moteur, porté à 1085 cm3, privilégie le couple plutôt que la puissance tandis que l'empattement allongé autorise davantage de stabilité et plus de place pour le pilote et son passager. Les suspensions à assistance pneumatique définissent de nouveaux standards en matière de qualité routière alors que la version Interstate introduit pour la première fois la notion de GT « clés en main » avec son carénage intégral, ses valises et son top-case d'origine.


1982: GL1100 Gold Wing Aspencade


Avec l'Aspencade, Honda ajoute la notion de luxe à celle de Grand Tourisme. Les équipements abondent d'origine, à l'image du tableau de bord digital, de la CB ou encore du compresseur pneumatique intégré.


Histoire - Honda: il était une fois la Goldwing


1985: GL1200 Limited Edition


L'année 1985 est marquée par l'arrêt de la production de la GL1200 standard (sans carénage), au profit de la GL1200 Limited Edition, une machine complète avec son alimentation par injection électronique, son système audio à 4 haut-parleurs, son régulateur de vitesse, sa suspension arrière auto-réglable, son ordinateur de bord et sa peinture Or métallisé.


1988 : GL1500 Gold Wing


En 1984, une nouvelle équipe d'ingénieurs commence à travailler sur la future Gold Wing. Leur cahier des charges est pour le moins exigeant : la nouvelle Gold Wing devait être plus silencieuse, plus souple, plus confortable, plus rapide et encore plus maniable… Des milliers d'heures vont ainsi être consacrées à tester 15 machines et 60 prototypes, ce qui représente à l'époque le développement le plus poussé jamais réalisé dans l'histoire de Honda. Ces efforts vont se concrétiser sous la forme d'une luxueuse machine à 6 cylindres, une machine si aboutie qu'elle allait fixer les standards de la catégorie pendant plus d'une décennie.


2001 : GL1800 Gold Wing


Après 8 années de développement, la GL1800 porte le nom Gold Wing encore plus haut. Conçue par l'équipe de Masanori Aoki, dont le palmarès compte des machines aussi marquantes que les CBR250RR, CBR400RR ou CBR600F3, la Gold Wing 1800 fait sensation : « Mon travail était d'ajouter plus de plaisir à la machine, de construire une Gold Wing capable des accélérations et des qualités dynamiques que l'on associe plus généralement à des motos sportives » explique Aoki.


Plusieurs motorisations sont testées puis éliminées avant que la GL1800 ne soit finalement lancée en 2001 avec son 6 cylindres à plat installé dans un cadre double poutre en aluminium pour faire la part belle à la stabilité, l'agilité et la facilité de conduite. Durant la période de développement de cette nouvelle GL1800, pas moins de 20 avancées technologiques vont être mises au point et brevetées.


2006 : GL1800 Gold Wing « Airbag », une première mondiale


Le millésime 2006 de la Gold Wing est la première moto de série au monde à disposer d'un système de coussin gonflable. L'instrumentation et l'éclairage ont également été revus.


2011: Nouvelles lignes


La Gold Wing bénéficie de nouvelles lignes développées sous l'égide du concept “majestic aggression”. L'équilibre et la vivacité légendaire de la moto trouvent écho dans de nouvelles lignes à la fois élégantes, dynamiques et imposantes. La capacité de chargement est portée à 150 litres et le nouveau système audio à 6 haut-parleurs offre plusieurs solutions de connectivité.


2013: Gold Wing F6B


La déclinaison custom Valkyrie (1996-2003) et l'unique et confidentielle Rune (2003) exclusivement distribuée aux États-Unis ont toutes deux fait appel à la motorisation de la Gold Wing. En 2013, la famille Gold Wing s'enrichit d'un nouveau membre sous la forme de la Gold Wing F6B et son style “Bagger” long et épuré.


2014: Gold Wing F6C


Une troisième machine adopte la dénomination Gold Wing : basse, musculeuse, puissante, la Gold Wing F6C injecte une bonne dose d'adrénaline dans la catégorie.


Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Un oubli ? 2009 : Fermeture de l'usine de production aus Etats-Unis.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire