Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Hommage à Jan De Groot, manager Kawasaki. 1/3

Dans Moto / Sport

Hommage à Jan De Groot, manager Kawasaki. 1/3

Comment finir cette année 2007, pour les passionnés de motocross, sans rendre un hommage au Géant Vert, j'ai nommé Jan De Groot, Manager du Team Kawasaki JHK, disparu au début du mois de juin de cette année.


Né en mai 1945, Jan fait du grass-track, de l'enduro et du motocross. Mais à 20 ans, en 1965, il chute et se casse salement une jambe, ce qui lui vaut 6 mois d'hôpital. Enfin sorti de son hospitalisation, il décide de laisser le guidon pour se consacrer à la mécanique.


Jan se lance dans la construction de ses propres motos, des AGS, à l'époque c'est encore possible. De là à retrouver des exemplaires de cette marque, je ne sais s'il en existe encore, c'était artisanal.


1975 est déjà un premier tournant dans sa carrière, il est sollicité par l'importateur Hollandais Kawasaki. Ses talents en mécaniques sont déjà reconnus et il reste cinq années au service de son employeur.

Hommage à Jan De Groot, manager Kawasaki. 1/3


En 1980, Jan s'installe à son compte comme préparateur de moteurs. Il commence à fournir des pilotes de Grand-Prix. Gerrit Wolsink, son compatriote, ancien brillant pilote 500 à la fin des années 70, deuxième du mondial 500 en 79 derrière Noyce, le demande à ses cotés. C'est là que Jan commence à travailler sur des Honda. A cette époque, Wolsink a mis en place le Team Honda Venko qui fera rouler un petit génie de la 125, Dave Strijbos, à gauche, un autre Hollandais.


En 1988, l'importateur Honda Hollande veut se retirer de la compétition et De Groot reprend le Team à son compte, il en devient le Manager.

Hommage à Jan De Groot, manager Kawasaki. 1/3

L'importateur continu de lui fournir le matériel mais De Groot, aidé par son épouse, a toute l'organisation sur les épaules et la préparation des motos est maison. Avec des budgets limités, il ne peut se permettre d'embaucher des tops pilotes et recherche de jeunes pilotes talentueux. Son sponsor Venko se retire et sera remplacé par JHK. Il enrôle alors un jeune pilote Sud-Africain très prometteur, Greg Albertyn, à droite, et en 1992, Albertyn est champion du monde 125cm3. Jan tient son premier champion.


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire