Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Ile-de-France : la région va investir pour réduire les bouchons

Ile-de-France : la région va investir pour réduire les bouchons

Valérie Pécresse vient de dévoiler un plan de 200 millions d'euros pour lutter contre les embouteillages sur les grands axes de sa région. Au programme : voies réservées au covoiturage, nouvelles infrastructures ou encore gestion dynamique des limitations de vitesse.

Après le plan autoroutier de l'État, voici le plan anti-bouchons de la région Ile-de-France. Sa présidente, Valérie Pécresse, a annoncé dans le Journal du Dimanche qu'il sera soumis au vote du conseil régional jeudi prochain.

200 millions d'euros vont être investis autour de la capitale pour fluidifier la circulation. Parmi les projets, il y a l'aménagement des bandes d'arrêt d'urgence pour « y faire rouler des transports en commun » ou « y créer une nouvelle voie de circulation temporaire » afin d'écouler le trafic.

La présidente veut aussi expérimenter des voies dédiées au covoiturage. Celles-ci seraient réservées aux voitures qui transportent au moins trois personnes, ainsi qu'aux bus et taxis, avec un système de contrôle pour verbaliser les fraudeurs.

Autre point de travail : moduler les limitations de vitesse pour éviter les effets d'accordéon. Elle donne pour exemple l'A13, où la vitesse maximale pourrait passer de 130 à 70 km/h aux heures de pointe. Il y aura aussi des constructions pour améliorer le trafic dans des zones réputées difficiles. Six projets prioritaires ont été identifiés, dont une voie rapide de Meaux à Roissy ou encore de nouveaux ponts sur la Seine.

Pied de nez à Anne Hidalgo

Valérie Pécresse a aussi indiqué au JDD que la région s'apprête à lancer « le guidage intelligent en temps réel », qui fonctionne avec « un calculateur multimodal prédictif ». En clair, cet outil donnera des conseils de trajet en fonction du trafic.

Ce plan plutôt pro-voitures conçu par une région dirigée par la droite est en opposition avec la politique de la maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, qui chasse petit à petit l'automobile de sa Ville. Cette dernière vient de faire passer en force la fermeture des voies sur berges rive droite.

Valérie Pécresse déclare dans le JDD que « ce n'est pas la route qui pollue mais la circulation et les bouchons ». Elle justifie son plan par le fait qu'à ce jour trois quarts des déplacements en Ile-de-France se font par la route et qu'aux heures de pointe, il y a entre 250 et 400 km de bouchons cumulés. La présidente de la région souhaite créer « un véritable réseau routier d'intérêt régional » qui regrouperait les autoroutes, les nationales, les grandes départementales ou encore le périphérique… et les voies sur berges.

Mots clés :

Commentaires (17)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

La région pourrait aussi investir pour faire nettoyer le bord des routes, véritables décharges à ciel ouvert, et faire des campagnes de sensibilisation sur la propreté et l'environnement à l'attention des automobilistes.

Par

Ben en interdisant les voitures c'est sur que ça réduit les bouchons....

Par

...la même Pécresse qui, sitôt assise sur le siège de la présidence de région s'est empressée d'augmenter bien au delà de l'inflation l'abonnement mensuel , soit + 3 €.

Par

La relève de Ségolène est assurée.Pecresse va "dynamiser les limitations".200 millions pour mettre des bandes sur la route,c'est pas un peu cher?

Par

En réponse à p.martin.pm

La relève de Ségolène est assurée.Pecresse va "dynamiser les limitations".200 millions pour mettre des bandes sur la route,c'est pas un peu cher?

.... et cette lumineuse idée là.... " Elle donne pour exemple l'A13, où la vitesse maximale pourrait passer de 130 à 70 km/h aux heures de pointe. "

Aux heures de pointe sur cet axe, bien malin qui pourrait rouler à 70 de moyenne...et si par miracle c'est possible, nouvelle prunes a l'horizon....rouler à 70 km/h sur autoroute !

La fille aux yeux de chat n'aurait pas idée d'enfin doter les axes majeurs, mais pas seulement autoroutiers, de gestion active des feux tricolores, fluidifiant ainsi le trafic.

C'est avant tout là dessus qu'il convient de mettre le paquet, et qui coûte le moins....

Mais tu parles....on te cause d'ordinateurs qui sont dorénavant capables de vitesses de calculs hors d'entendement, et l'on est infoutu de connecter 20 feux pour adapter leur efficience en fonction du trafic, avec à la clé le conseil d'une vitesse proposant le meilleur rapport de fluidité ( qui en zone urbaine n'est pas celui de la vitesse maxi ) .

https://fr.wikipedia.org/wiki/FLOPS

Par

En réponse à Thierry77144

La région pourrait aussi investir pour faire nettoyer le bord des routes, véritables décharges à ciel ouvert, et faire des campagnes de sensibilisation sur la propreté et l'environnement à l'attention des automobilistes.

Des campagnes d'affichage "la route n'est pas une poubelle" ou "vous feriez ça chez vous ?", j'en ai vu sur le 78.

Mais je doute de leur influence.

Par

Ils vont enfin nettoyer les oreilles de Moulache...mdr! Dsl j'ai pas pu m'empêcher...

Par

Avec un réseau routier qui n'a pas bougé depuis 20 ans et 1 millions de véhicules en plus sur la même période, la région , sous l'impulsion des écolos à la gomme n'a rien fait.

C'est couillons pensent que les bouchons génèrent moins de pollution.

Reste plus qu'à rétablir l'éclairage des routes comme avant et ça sera un bon début pour la sécurité.

Ca fera moins tiers-monde.

Par

En réponse à roc et gravillon

.... et cette lumineuse idée là.... " Elle donne pour exemple l'A13, où la vitesse maximale pourrait passer de 130 à 70 km/h aux heures de pointe. "

Aux heures de pointe sur cet axe, bien malin qui pourrait rouler à 70 de moyenne...et si par miracle c'est possible, nouvelle prunes a l'horizon....rouler à 70 km/h sur autoroute !

La fille aux yeux de chat n'aurait pas idée d'enfin doter les axes majeurs, mais pas seulement autoroutiers, de gestion active des feux tricolores, fluidifiant ainsi le trafic.

C'est avant tout là dessus qu'il convient de mettre le paquet, et qui coûte le moins....

Mais tu parles....on te cause d'ordinateurs qui sont dorénavant capables de vitesses de calculs hors d'entendement, et l'on est infoutu de connecter 20 feux pour adapter leur efficience en fonction du trafic, avec à la clé le conseil d'une vitesse proposant le meilleur rapport de fluidité ( qui en zone urbaine n'est pas celui de la vitesse maxi ) .

https://fr.wikipedia.org/wiki/FLOPS

Oser le carrefour giratoire,avec un kiosque et son agent pour surveiller tout çà?.En plus,par les temps qui courent,l'oeil d'un policier peut être utile.Comme l'était le poinçonneur dans les gares.

Par

Je ne sais pas si les solutions préconisées sont toutes bonnes mais Valérie Pécresse a le mérite d'essayer.

Je préfère ce discours à celui d'Anne Hidalgo : les automobilistes vont tellement galérer qu'ils vont arrêter d'utiliser leurs voitures et ce sans aucun changement sur les transports en commun.

C'est aussi vrai ailleurs, beaucoup de centre ville se vident de leurs commerces car inaccessibles en voiture et dotés de transport en commun non adaptés.

Le covoiturage c'est bien, mais il faut des parking relais.

Baisser la vitesse pour fluidifier le trafic (en réduisant les distances)... c'est vrai si on considère que les distances de sécurité sont respectées.

Mais vraiment, se dire que la voiture n'est pas l'ennemi, c'est un vrai progrès.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire