Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Ile de France : les automobilistes perdent 90 heures par an dans les bouchons

Dans Economie / Politique / Social

Ile de France : les automobilistes perdent 90 heures par an dans les bouchons

Marseille est souvent considérée comme la ville la plus embouteillée de France, il ne faut pas croire pour autant que la situation de Paris est enviable. Ainsi, un sondage réalisé par la société V-trafic révèle que l’automobiliste francilien a perdu 90 heures dans les bouchons en 2016 !

Pas de doute, ce chiffre est vertigineux. Mais le pire provient du fait que celui-ci n’en finit pas d'augmenter. Ainsi, c’est douze heures trente de plus qu’en 2015 ! En clair, la situation s’aggrave. Plusieurs facteurs expliquent ce phénomène : les inondations du printemps dernier, les grèves des transports, les travaux sur les autoroutes, les expérimentations de voies dédiées, les différents blocages liés aux mouvements sociaux mais aussi les attentats de 2015 ou la baisse du prix de l’essence qui a favorisé l’utilisation de la voiture.

Les principales difficultés se situent sans surprises sur les principales autoroutes menant à la capitale : A1, A3, A104/N104, A4, A86, A6, N118, A12, A13, A14 et le périphérique, soit 836 km de réseaux. L’axe le plus congestionné est l’autoroute A6a. Les automobilistes y ont ainsi perdu 32 minutes par jour lors d’un trajet aller-retour de 50 km, avec un départ dans le sens banlieue-Paris. L’A6b, seule autoroute vers la banlieue sud, Rungis et l’aéroport d’Orly se place juste derrière avec 29 minutes de perdues. L’A3 se place en 3 position, avec 28 minutes d’encombrement. Les travaux dans le tunnel de Bobigny et la réouverture d’une voie dédiée aux bus et aux taxis sur l’A 1 ont poussé, selon les analystes, les automobilistes à se reporter sur cet axe. Enfin, l’A4 prend la 4 place, avec 25 minutes de perdues vers la capitale. « C’est aussi un axe majeur. Il permet de rejoindre l’A86, il est la seule autoroute vers l’Est et il dessert Disneyland Paris notamment », explique V-Traffic. Les choses ne devraient pas s’améliorer cette année avec le lancement des travaux sur le pont de Nogent. Au final, un automobiliste subit 24 kms de bouchon pour se rendre à Paris le matin, et 33 kms, pour son retour le soir.

Et le périphérique, me direz-vous ? Eh bien, ce n'est pas mieux. La vitesse moyenne est en baisse d’environ 2 km/h par rapport à 2015. On y roule à 30 km/h lors des pics d’embouteillages.

De plus en plus d’embouteillages, c’est une certitude et malheureusement il est de moins en moins facile de les éviter, même en partant plus tôt. Ainsi, cette étude démontre que c’est entre 6 h 50 et 7 h 15 que l’on est le plus coincé. Soit quarante minutes plus tôt qu’en 2015. Sauf sur l’A4, l’A14 et la N118 où le pic se situe plutôt entre 8 h 35 et 8 h 45. Le soir, dans le sens retour, on s’englue davantage entre 17 h 30 et 18 heures. Et plutôt vers 18 h 50 sur l’A13 et l’A14. À noter que 55 % des bouchons se produisent le soir.

Enfin, et ce n’est pas une surprise, le pire jour pour circuler est le jeudi. À l’inverse, le lundi, la circulation est un peu plus fluide. L’impact de la réforme des rythmes scolaires et celui de la semaine de cinq jours se ressentent également sur les routes. Journée plutôt tranquille, les bouchons du mercredi sont de plus en plus importants.

Bref, armez-vous de patience...

 

Mots clés :

Commentaires (34)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

évidemment avec anne hidalgo...

qui supprime les voies sur berges...et fait chier le banlieusard motorisé..

çà va pas s'arranger...

si on rajouttes les 1OO OOO migrants;..

et autant de provinciaux qui débarquent chaque année en ile de france..pour bosser..;

les parisiens l'ont bien cherché...

faut pas voter pour un maire bobo écolo sossoss!!

Par

Pour un parisien bossant à Paris, tout ce dont tu causes ne pose aucun problème....

Et l'Anne n'a pas été élue maire des banlieues....

choisis ton camp camarade.... habiter dans une ville correctement équipée en transports alternatifs ( work in progress ), dont le tarif de ton bien immobilier augmente régulièrement ou avoir choisi le lotissement carton-pâte avec la balançoire verte et rouge sur le coin de pelouse, la Meg' ou maintenant le SUV et deux ou trois heures à avancer à saut de puce vers ton employeur, si t'as encore la chance d'en avoir un....

Par

En réponse à roc et gravillon

Pour un parisien bossant à Paris, tout ce dont tu causes ne pose aucun problème....

Et l'Anne n'a pas été élue maire des banlieues....

choisis ton camp camarade.... habiter dans une ville correctement équipée en transports alternatifs ( work in progress ), dont le tarif de ton bien immobilier augmente régulièrement ou avoir choisi le lotissement carton-pâte avec la balançoire verte et rouge sur le coin de pelouse, la Meg' ou maintenant le SUV et deux ou trois heures à avancer à saut de puce vers ton employeur, si t'as encore la chance d'en avoir un....

bien dit

je vais même plus oser me plaindre des touristes si ça continue :biggrin:

Par

....surtout quand on a la chance d'habiter dans le pays qui en reçoit le plus au monde...autrement plus intéressant de capitaliser là dessus que d'essayer de vendre des centrales nucléaires qui ne fonctionnent pas.

Par

"surtout quand on a la chance d'habiter dans le pays qui en reçoit le plus au monde": non pas vraiment, et tout le monde le sait bien depuis longtemps. La France considere abusivement qu'une personne en transit (le routier Belge qui va en Italie) est un touriste, a l'inverse des autres pays.

Par

En réponse à roc et gravillon

....surtout quand on a la chance d'habiter dans le pays qui en reçoit le plus au monde...autrement plus intéressant de capitaliser là dessus que d'essayer de vendre des centrales nucléaires qui ne fonctionnent pas.

la france c'est vrai c'est 6O millions de touristes...

mais des chiffres bidons les 3/4 des anglais allemands ne font que passer...pour aller dans les pays du

sud... espagne portugal...

quand aux jap ou chinois... ils viennent plus à paris... - 5O%

le tourisme à paris c'est - 3O%... entre l'insécurité... les attentats...la saleté de paris...

et l'accueil foireux faut pas s'étonner...

sinon en revenant aux bouchons..

su tu es parisiens... çà ira... tu prend ton vélo électrique... ou le futal jaune...

bon çà se complique pour les banlieusards...

soit partager la crasse et les microbes des heures dans le rer...et le métro

soit tout seul dans ta caisse;... te faire bouchonner...

merci les sossoss!!

qui n'améliore pas les infrastructures routieres!!

Par

C'est clair qu'avec les conneries d'Anne Hidalgo qui suivent celles de Delanoë, la banlieue est impactée.

Même ceux qui bossent de banlieue à banlieue sont emmerdés.

Les loi SRU des socialistes n'arrangent rien, ça construit à tout bout de champ, plus d'habitants, plus de voitures.

Je préfère passer une heure en BX qu'en Metro ou bus.

Par

quand on parle de paris, on parle surtout de la région parisienne dans son ensemble = paris + banlieue.

après, les causes de ces bouchons sont multiples et les vrais bons remèdes rarement mis en oeuvre.

parmi les causes:

- de plus en plus d'habitants dans les métropoles

- télétravail peu pratiqué en France (ceci expliquant la cause ci-dessus)

- des transports en commun qui fonctionnent quand ils fonctionnent (et qui peuvent coûter cher)

- des horaires de travail (+ écoles) rarement flexibles

- peu de liaisons de transports de banlieue à banlieue

- des politiques autophobes, en veux-tu en voilà... (et souvent contre-productives)

- des prix de l'immobilier qui incitent les gens à habiter de plus en plus loin, avec les conséquences que cela génère

- beaucoup de conducteurs bêtes et méchants (d'où par exemple les effets accordéon sur les autoroutes)

les remèdes:

- fiscalité avantageuse pour les entreprises privilégiant le télétravail et la flexibilité des horaires

- régulation intelligente (via des algoritmes jouant sur la signalisation: feux, limitations de vitesse...) de la circulation

- voitures autonomes (qui n'auront pas les travers des conducteurs humains, c'est à dire par exemple de toujours vouloir aller plus vite que l'autre)

- des transports en commun agréables et efficaces

bref, pas forcément simple, mais quand on le veut, on peut... et pas uniquement en pénalisant les gens.

Par

En réponse à roc et gravillon

Pour un parisien bossant à Paris, tout ce dont tu causes ne pose aucun problème....

Et l'Anne n'a pas été élue maire des banlieues....

choisis ton camp camarade.... habiter dans une ville correctement équipée en transports alternatifs ( work in progress ), dont le tarif de ton bien immobilier augmente régulièrement ou avoir choisi le lotissement carton-pâte avec la balançoire verte et rouge sur le coin de pelouse, la Meg' ou maintenant le SUV et deux ou trois heures à avancer à saut de puce vers ton employeur, si t'as encore la chance d'en avoir un....

bah!

je n'irai personnellement jamais habiter Paris: air pollué, chèreté de la vie (et de l'immobilier), bruits, manifs, habitants désagréables, circulation laborieuse... et autres désagréments dans les arrondissement les moins bien côtés.

je ne parle même pas de la difficulté de recevoir des amis ou proches venant de province ou même de Banlieue.

le seul véritable avantage aujourd'hui est d'être près de tout, voire de son lieu de travail. ça fait mince...

Par

C'est pour cela qu'il faut y aller "à pinces" :oui:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire