Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Insolite : ambulance et police ou la guerre des gyrophares

Insolite : ambulance et police ou la guerre des gyrophares

Un gyrophare, les sirènes hurlantes, tout le monde sait ce que cela veut dire et implique : des secours sont en intervention et il faut leur faciliter le passage. Le Code de la Route, dans ces cas-là, est pour mémoire et il appartient aux intervenants d’user de cette prérogative avec discernement et prudence. Mais à Poitiers, il peut en être autrement. Une ambulance en fonction peut ainsi être poursuivie par la Police qui veut la contrôler. Une guerre des gyrophares qui a tout de même failli mal tourner.

Une ambulance qui se fraie un chemin dans la circulation aux deux tons poursuivi par une patrouille de police sirène hurlante qui veut l’intercepter, c’est la scène étonnante vécue dans les rues de Poitiers le 28 décembre dernier. On aurait pu en rire si, au terme de la cavale, un des policiers n’avait pas sorti son arme au moment du contrôle. De quoi motiver une enquête.

Selon les éléments recueillis, par le quotidien La Nouvelle République, un policier effectuait des contrôles de vitesse sur une avenue de l'agglomération, jusqu’au moment de contrôler une ambulance à 97 km/heure dans une zone limitée à 70 km/heure. L'ambulance, dont la sirène et les gyrophares étaient en fonctionnement, se frayait un chemin dans la circulation puis a franchi un carrefour au feu rouge.

Le policier a alors décidé d'intervenir, mais l'ambulancier a refusé de s'arrêter. Insistant, le policier a sorti son arme. L'ambulancier a fini par obtempérer. Il a expliqué être mandaté par le Samu pour transporter une femme en détresse respiratoire vers le CHU de Poitiers. Dans le quotidien, il donne sa version des faits : "je lui ai expliqué et répété que je faisais un transport pour une urgence vitale et que je ne pouvais pas m'arrêter. Le policier m'a demandé mes papiers. Il a pris mon permis en photo en m'indiquant que je recevrais un procès-verbal par courrier".

L'ambulancier a déposé plainte contre le policier. La Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) a commenté dans un communiqué que "l'utilisation des moyens sonores et lumineux d'une ambulance n'autorise toutefois pas le conducteur de celle-ci à se soustraire à un éventuel contrôle de police". Selon elle, "il est avéré que le transport opéré par l'ambulance qui était missionnée par le Samu, n'avait aucun caractère d'urgence vitale".

"Quant à la sortie d'arme du fonctionnaire se sentant menacé dans son intégrité face à une situation qu'il a qualifiée de refus d'obtempérer de la part du conducteur, il lui appartenait d'apprécier cette menace", a-t-elle ajouté. Parallèlement à l'enquête judiciaire, une procédure administrative a été ouverte, précise la DDSP.

Mots clés :

Commentaires (52)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Faut être clair, les ambulanciers privée abusent beaucoup du Gyrophare.

Juridiquement, seul le SAMU à le droit d'être considéré comme véhicule prioritaire, hors bon nombre d'ambulance privée ce croit prioritaire parce qu'elles ont mis leurs gyrophare.

Et je ne parle pas de celle qui transporte personne et qui le vendredi soir gratte tous les bouchons.

Par

Les ambulances se croient souvent tout permis alors qu'elles n'effectuent que du transport de personne ne nécessitant aucune urgence particulière (amener mamie chez sa consultation), les véritables urgences étant effectuées par le SAMU.

Par

Les ambulanciers, ces cowboy frustrés du gyrophare qu'ils sont censés utiliser que lors d'extreme urgence.

Par

Ils peuvent bien mettre leur gyro, les gens ne se bougent plus quand ils ont une ambulance derrière eux, sirène à fond ou pas...

Par

Une ambulance avec un 2 tons ??

Certainement pas non.

3 tons pour les ambulances privées. Taxis ambulanciers en fait.

2 tons = prioritaire.

Police, gendarmerie, pompier, samur, smur, urgence gaz, douane...

Par

Selon le code de la route, les ambulances ne sont pas prioritaires. On n'est pas obligé de leur laisser la priorité.

http://www.passetoncode.fr/blog/code-de-la-route/vehicules-prioritaires/

Par

En réponse à anneaux nîmes.

Une ambulance avec un 2 tons ??

Certainement pas non.

3 tons pour les ambulances privées. Taxis ambulanciers en fait.

2 tons = prioritaire.

Police, gendarmerie, pompier, samur, smur, urgence gaz, douane...

:lol: Un requin qui s'y connaît en thon!

Par

En réponse à spiken

Les ambulances se croient souvent tout permis alors qu'elles n'effectuent que du transport de personne ne nécessitant aucune urgence particulière (amener mamie chez sa consultation), les véritables urgences étant effectuées par le SAMU.

Ca devrait etre comme ca mais souvent helas ca ne l'est pas.

Il arrive en effet qu'à defaut de SAMU dispo des ambulanciers fassent le boulot...

et quand il y a pas d'ambulance des taxis a toutes berzingues theoriquement escortés par des motards.

Par

Vous parlez tous sans connaître le mettre de d'ambulancier.... J'hallucine quoi...

Déjà 2 textes de loi:

Le texte de loi qui modifie l’article R311 du code de la route en incluant en catégorie prioritaire les Ambulances agissant à la demande des SAMU est le décret 2007/786 du 10 mai 2007.

Le texte de loi qui donne prérogative aux ambulanciers pour partir sur des Urgences vitales est l’arrêté Ministériel du 5 Mai 2009 (NOR : SASH0910602A).

Des abus il y en a dans tout les corps de métier... Il y a 50000ambulanciers en France ce qui abusé son une minorité !

Les ambulanciers font du samu tout les jours... Sur des urgences plus ou moins grave... Des avc, des oap, des ts, des accouchements... Et j'en passe et des meilleurs.

L'ambulancier à un diplôme d'état... De 8 modules... Avec notamment un sur l'urgence et un autr sur l'état clinique des patient...

Et non, nous ne sommes pas des taxis!

Donc arrête de cracher sans savoir de quoi vous parler.

Pour vous renseigner je vous invite à aller sur le site où la page facebook du CATSUF.

Par

En réponse à narmer

Selon le code de la route, les ambulances ne sont pas prioritaires. On n'est pas obligé de leur laisser la priorité.

http://www.passetoncode.fr/blog/code-de-la-route/vehicules-prioritaires/

Si un jour un membre de votre famille se retrouve dans une ambulance privée en urgence avec numéro samu... Vous serez content qu'ils soient la... Et sûrement enragé que les gens qui pensent comme vous ne la laisse pas passer.

Le texte de loi qui modifie l’article R311 du code de la route en incluant en catégorie prioritaire les Ambulances agissant à la demande des SAMU est le décret 2007/786 du 10 mai 2007.

Le texte de loi qui donne prérogative aux ambulanciers pour partir sur des Urgences vitales est l’arrêté Ministériel du 5 Mai 2009 (NOR : SASH0910602A).

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire