Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Insolite : la mobylette bleue évite de broyer du noir

Dans Moto / Loisirs

Insolite : la mobylette bleue évite de broyer du noir

On aurait cru le symbole passer de couleur et le mythe détruit par un politiquement correct soumis à la dictature verte de l'écologie. Mais il semblerait que certaines images aient la peau dure. La mobylette, bleue de préférence, est toujours dans les cœurs et les esprits pour véhiculer des convictions, des messages et remplir une mission de proximité. Ce sont même des patrons qui vous le disent.


Il y a tout de même un paradoxe. L'engin prolétaire est mis à l'honneur par le patronat. Mais le petit patron est aujourd'hui le gueux de sa classe sociale enivrée et abrutie par les valeurs boursières. Le phénomène est né spontanément et, depuis, il ne cesse de prendre de l'ampleur. 150 entreprises ont participé en 2014 à la première édition, et 400 en 2015.


Le principe ? Des patrons de TPE, PME, vont parcourir, ce 5 juin, en «Bleue» - la bonne vieille Mob -, une cinquantaine de kilomètres dans les rues de la communauté urbaine de Bordeaux. «Des chefs d'entreprise et leurs collaborateurs, issus de tous secteurs, vont se rencontrer et échanger, explique Philippe Maindron, ex-PDG d'une entreprise (la Maison Bleue), spécialisée dans la préfabrication d'éléments en béton. La Mobylette est un symbole anticrise et un moyen de fédérer l'entreprise autour d'un projet… En se retrouvant autour de la Mobylette, clients, fournisseurs se rencontreront ».


Cette année aura une saveur spéciale : le 11 septembre, un millier de chefs d'entreprise vont descendre en Mobylette les Champs-Élysées, qui seront privatisés. Pour participer à cette descente, on pourra même louer un cyclo une journée, le temps de se créer un vrai réseau social «Bleue». Certes, mais septembre, c'est après juillet et l'interdiction prononcée par la Mairie de Paris de parcourir la cité aux vieux véhicules polluants. Pas sûr que la « bleue » résiste à la répression verte avec son mélange deux temps…


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire