Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Insolite : le Code de la route sert aussi contre la mendicité agressive

Insolite : le Code de la route sert aussi contre la mendicité agressive

Le Code de la route a bien évolué ces dernières années tout comme l’application de ces dispositions. On sait qu’en 2017, de nouvelles opportunités pour nous sanctionner seront mises en œuvre, mais ce que l’on sait peut-être moins c’est que ce code permet aussi de soulever des problèmes autres que ceux de la sécurité routière. Démonstration avec la commune d'Aulnay-sous-Bois qui aimerait en finir avec… La mendicité agressive.

C’est aussi l’histoire de l’impuissance d’une municipalité, du désarroi d’une population et d’un abandon de l’État. C’est enfin la mise sous la lumière des projecteurs d’un fait trop souvent nié : celui de la mendicité agressive. À Aulnay-sous-Bois, on regrette un giratoire du carrefour de l'Europe aux airs de nasse pour des automobilistes pris dans le trafic. Une fois dans le piège, ils font l’objet de sollicitations très appuyées de personnes errant sur la chaussée et exigeant l’aumône.

Alerté par cette situation, le maire a d’abord pris des arrêtés « anti-mendicité agressive » mais ceux-ci ont été annulés par le tribunal administratif de la ville. Il s’est donc tourné vers le préfet de Seine-Saint-Denis qui lui a répondu qu’aucun moyen légal n’était à sa disposition pour lui venir en aide. Seul, l’édile ne s’est tout de même pas résolu à l’impuissance. Il s’est penché sur le Code de la route pour y découvrir l'article R412-43.

Cet article permet de sanctionner les personnes traversant la chaussée hors des passages piétons. Tarif, 11 euros. Résultat : la police municipale a dressé plus de 500 procès-verbaux depuis janvier 2016. Certes, s’agissant de sans domicile fixe généralement insolvables, l’infraction est rarement réglée tandis que l’effet dissuasif sur les mendiants est limité.

Mais la démarche a au moins le mérite d’exister d’autant plus qu’elle semble être la seule réponse possible en France. « À un moment, il faut rappeler qu'il y a des règles en France » déclare le maire qui attend de ses interlocuteurs en haut lieu non pas des leçons de morale stériles mais une prise de responsabilité au moins aussi équivalente que la sienne.

Commentaires (33)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Insolite, vraiment ? C'est pas plutôt révoltant ?

Ah ben non, pour le rédacteur de cet "artcile", la démarche a le mérite d'exister. C'est vrai, ils font chier, les pauvres...

Par

Monsieur Lecondé, non pas que je met en doute vos talents d'écrivain journaliste, mais serait-il possible de faire autre chose que des " articles " aux tournures " françaises " interminables, sur fond d'injustice sociale automobilesque ? On a compris que vous preniez très mal la circulation alternée à Paris, que vous portez haut dans votre coeur les politiques tapants sur les voitures, que vous prônez le " c'était mieux avant ", etc. Mais vous avez pas des vrais sujets à traiter, plus festifs ? Des trucs qui me donnent envie de lire Caradisiac et désactiver adblock ? Faire 5 paragraphes sur les roumains qui tapent au carreau à un feu rouge un jour de réveillon, bon, hein.

Par

Conclusion : mendiez si vous voulez, mais sur les passages protégés....

Par

"d" et "é" ? tu dois être le seul à comprendre ta vanne....

Par

Mesdames et messieurs de Caradisiac, tout vos lectrices et lecteurs ne sont pas de droites, voir de la droite de la droite. De plus en plus d'articles publiés sur ce site sont partisans. Comprenez vous qu'il y a une grande hypocrisie dans la démarche qui est la votre : Parler soit disant automobile pour délivrer une vision du monde droitiste ? Entre Ségolène royal et Hidalgo qui sont souvent fustigées, Fillon qui est promut en pleine primaire roi du pétrole automobile et maintenant un article dénonçant la mendicité, je me demande quelle sera le prochaine article "fait divers et insolite" à tendance politique : "Mélenchon veux tuer l'automobile", "Les républicains ont tout compris au code de la route" ou "Marine au 24heures du mans". Et il y a quelque chose qu'Il faudrait comprendre : On peut aimer l'automobile et ne pas se boucher les oreilles quand on parle pollution, aberration de la taxation avantageuse du diesel pour les entreprises et de la place trop importante donné aux automobiles dans les villes actuelles. Je suis un fidèle lecteur de caradisiac mais de plus en plus d'articles consternants me donnent envie de changer de média.

Par

En France on a donc des policiers qui dressent des pv à des mendiants... Rassurez-moi on passe bien en 2017 et non en 1947 ?

Par

Pour être honnête, Caradisiac aurait pu préciser que le maire d'Alnay sous Bois n'est autre que le sieur Bruno Beschizza, ancien syndicaliste policier, sarkozyste à n'en plus pouvoir, et qui ne perd jamais une seule occasion de dire du mal de tout ce qui diffère de son héros (déchu) !

Par

Salauds de pauvres et agressifs avec cela, voyez avec quelle attitude menaçante ils viennent vers vous voûté, boitant le tout avec une arme de destruction massive qu'est le fameux vieux gobelet en carton.

Lecondé critique les mesures écologiques mais trépigne de joie en imaginant la police veraliser des sdf.

Et si ils payent pas, la municipalité enverra les huissier saisir... beh merde alors rien du tout.

Par Profil supprimé

En réponse à Cyrille121212

Commentaire supprimé.

Les insultes n'y changent rien: on parle tout de même de mendicité "agressive". Tout le monde sait ce qu'il en est...sauf à tomber dans un sentiment compassionnel de bon aloi, mais hors de toute réalité.

Par

La France est un pays où la pauvreté est en augmentation constante: plus un million en dix ans, ce n'est pas en dressant des PV ou en chassant les gens pour ne plus les voir que l'on réglera ce honteux problème. Au milieu des articles sur les salaires des dirigeants, des sportifs, les profits des grands groupes et les paradis fiscaux on ne peu que se poser la question d'une répartition simplement un peu plus équitable histoire d'éviter le désordre qui fait si peur aux politiques de tous bords.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire