Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Insolite - Radars : de l’art moderne dans le Nord

Dans Moto / Pratique

Insolite - Radars : de l’art moderne dans le Nord

Les radars qui agrémentent le bord de nos routes sont officiellement là pour notre sécurité routière. Ils ont aussi inventé le concept de fiscalité routière. Mais depuis le Nord, on leur a découvert une nouvelle vocation : celle de faire avancer l'art moderne.


Il est du côté de Camiers sur la départementale 940. Et il est devenu une vedette artistique. Une ou plusieurs personnes ont ainsi pris de radar comme base d'une composition faite d'un nain de jardin, d'une statuette et d'une cigogne en plastique. Joli, mais son fonctionnement en a été altéré. Il faut dire qu'il aime photographier dans les deux sens.


Pour autant, il a étonnamment rempli sa fonction puisque les automobilistes ont ralenti devant lui pour s'amuser de sa nouvelle esthétique. L'enquête est en cours, surtout que les faits sont sacrément répréhensibles en cas de dégradation : cinq ans d'emprisonnement et 75 000 € d'amende car un radar est un équipement chargé d'une mission de service public.


Les peines sont portées à sept ans d'emprisonnement et 100 000€ d'amende lorsque l'acte de vandalisme a été commis par plusieurs personnes agissant en qualité d'auteurs ou de complice ou par une personne dissimulant volontairement, en tout ou en partie, son visage afin de ne pas être identifiée. Enfin, tracer des inscriptions, des signes ou des dessins, sans autorisation préalable sur un équipement est puni de 15 000€ d'amende et une peine d'intérêt général.


Certes, mais quelle dégradation ? Sur le « toit » du radar, une statue et un nain de jardin trônent fièrement. Sur la vitre, derrière laquelle se cache le flash, une cigogne en plastique était suspendue avec du ruban adhésif… « On ne peut pas vraiment considérer cela comme une dégradation », explique un chargé de l'enquête ouverte. « C'est d'ailleurs sur cela que joue ce plaisantin en s'en prenant à un symbole de l'État»…


Portfolio (2 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire