Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Interview d’Eddy De Keyser, contrôleur technique à Spa pour les séries.

Dans Moto / Pratique

Interview d’Eddy De Keyser, contrôleur technique à Spa pour les séries.

Lors des 9ème Bikers Classics à Spa, je suis allé voir le contrôle technique des machines inscrites pour le séries. Nous n'avons pas abordé le problème de l'endurance vu que ce sont d'autres contrôleurs qui se chargent de cette catégorie (et de toute façon, l'interview a été réalisée avant l'épreuve...). Rencontre avec des passionnés qui ne boudent pas leur plaisir...


Bonjour Eddy. Dis-nous un peu qui tu es et comment tu es venu à la moto ?


Donc je m'appelle Eddy De Keyser. Je suis venu à la moto comme n'importe quel « merdeux » de treize quatorze ans en bricolant des mobylettes et de fil en aiguille, je suis arrivé aux motos. Je n'ai jamais été vraiment intéressé par les machines modernes car je suis plutôt de la génération des TZ et ce genre de truc là. Je ne m'intéressais pas non plus spécialement à la compétition et le hasard a voulu qu'en arrivant à l'école à l'académie, il y a une des étudiantes qui est arrivée sur un mono Ducat'.


Quand j'étais môme, j'avais reçu un bouquin sur les motos et l'un des auteurs était sur une 750 S jaune de la même couleur que les monos. Waouh ! Ensuite, elle m'a revendu une bécane, j'ai commencé à bricoler la dedans, j'ai fait la connaissance de Marc etun jour, on m'a amené aux courses à Zolder. Alors là…le son des G50, des Manx, des Aermacchi, je ne savais même pas que ça existait tout ça…et alors là c'était parti. Et comme je ne sais pas faire les choses à moitié, hé bien tout y passe. Je me suis impliqué à fond, nous avons créé un club, le CRMB (Classic Racing Motorcycles Belgium).


Et comment en es-tu arrivé à faire des contrôles techniques sur les circuits?


A l'époque, les courses d'anciennes en Belgique, c'était des vieilles trapanelles qui roulaient avec les modernes en fin de programme. Donc, il fallait monter une structure pour défendre un peu tout ça, et petit à petit, nous nous sommes investis avec des organisations comme Chimay à l'époque pour faire des contrôles techniques. Cela a permis d'améliorer la qualité des motos présentées et des pilotes anglais ont commencé à venir.


Bon ! C'est devenu un gros truc, nous, nous nous sommes un peu détachés de tout ça et il y a neuf ans, Christian Jupsin a pris contact avec nous parce qu'il voulait monter un évènement motos classiques ici à Spa Francorchamps. Nous lui avons indiqué un peu les pièges à éviter et nous avons utilisé notre carnet d'adresses qui était bien fourni pour lancer le truc.


Nous nous sommes retrouvés à faire les contrôles techniques, ce qui est indispensable pour les parades car pour certains, c'est le seule sortie de l'année sur circuit. Ils n'ont pas forcément les compétences techniques pour préparer la moto et ici, le circuit est très rapide ; le moindre problème peut s'avérer très dangereux donc on essaye de les guider le mieux possible pour que les séries se passent dans les meilleures conditions possibles.


Quels sont les principaux points que vous contrôlez sur les motos ?


Le jeu dans la direction, jeu dans les roues, état des roues, notamment pour celles à rayons, vérifier qu'ils soient en bon état, le freinage, l'ancrage, les fuites, l'état du moteur, les différentes fixations, état général de la moto, équipement du pilote, bref, nous essayons de faire en sorte que l'ensemble ne présente aucun risque pour le pilote et pour les autres participants. Le but est de les forcer à présenter des machines de qualité. L'année dernière, nous avions eu beaucoup de « poubelles » et je dois dire que cette année, cela s'est nettement amélioré.


Interview d’Eddy De Keyser, contrôleur technique à Spa pour les séries.


Tu as quelques anecdotes à nous raconter ?


Je me souviens, au tout début ici à Spa, on était encore dans les anciens stands F1, Piero Laverda est arrivé avec la V6 et toute une bande, tous sur des Laverda, et normalement, ils ne devaient pas passer le contrôle technique. Il nous a demandé s'ils pouvaient passer le contrôle afin de rouler avec les autres.


Interview d’Eddy De Keyser, contrôleur technique à Spa pour les séries.


Et là, cette année, il est revenu jeudi soir avec la V6 qu'il avait fini de remonter la veille pour pouvoir tourner dans la série où il y avait le plus de Laverda. Une autre année, on a eu la Guzzi V8. Enfin, on pourrait écrire un livre...


Interview d’Eddy De Keyser, contrôleur technique à Spa pour les séries.


OK, merci Eddy pour ces précisions. Heu! Tu es sûr que ça va là ça?


Heu! Non, ça marche pas là!!!... Je vais réviser...


C'est ça, bonne révision...


A plus tard...


Portfolio (3 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire