Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Interview : David Marsac fait le point sur sa saison

Dans Moto / Sport

Interview : David Marsac fait le point sur sa saison

Nous avions rencontré David Marsac lors de la première étape du championnat de France Supersport. Il venait d'être engagé par Triumph pour courir cette saison avec une moto officielle. Depuis, 3 autres courses ont eu lieu et David fait le point avec nous sur son début de saison.


Bonjour David. Depuis le Mans, tu as couru à Nogaro. Comment cela s'est il passé ?


Cela ne c'est pas trop mal passé. Nous avons eu quelques soucis sur la moto au niveau de l'accélération. Elle ne marchait pas très bien. En fait, à chaque sortie de virage, on prenait 5 à 10 m alors que la 675 est une moto plutôt coupleuse donc on ne devrait pas perdre de temps à l'accélération. Et puis à Nogaro, il y a une grande ligne droite et comme la moto manque un peu d'allonge on perdait du temps aussi sur cette ligne droite. Ce n'était pas terrible. Malgré cela, je me qualifie 14e. En course, je termine la 1ère manche 11e et la seconde à la 10e place. Mais en arrivant là-bas, nous avons eu beaucoup de travail à faire pour régler le châssis parce qu'il nous manquait du roulage.


Ensuite, il y a eu l'étape du Vigeant qui fût assez particulière de part les conditions météo.


Effectivement, c'était un week-end très particulier. Pour ainsi dire, on a eu 1 seule séance sur le sec le vendredi. Tout le reste a été fait sur une piste humide ou séchante. Les qualifs se sont déroulées sur une piste très grasse donc il fallait oser y aller. On ne pouvait pas rouler en pneu pluie donc on a mis des mixtes mais comme c'était très gras, la piste était vraiment dangereuse. Au contraire de beaucoup d'autres, je n'ai pas osé y aller ce qui fait que je me qualifie assez loin en 19e position. Pour la course, la piste était séchante et même plus sèche que pour les qualifications et j'ai réussi à me lâcher. J'ai pris un super bon départ en virant 10 au 1er virage. Mais je me fais percuter par Enjolras qui tombe à l'intérieur de moi et qui me pousse. Je ressors 23 ou 24e du premier virage et j'ai passé la course à remonter. A la fin, en voulant doubler Fabien Sohier, mon ex-coéquipier, nous nous sommes accroché. Je l'ai laissé passer et un autre pilote en a profité donc je termine 9e alors que j'étais 7e.


Et le week-end dernier, il y avait Ledenon. Mais sur les classements, tu apparais au guidon d'une Yamaha ? Que c'est il passé ?


J'ai décidé de quitter la structure Triumph parce qu'il y a eu des soucis contractuels. La moto marchait bien, elle progressait de course en course mais nous n'avions pas tout ce qui était prévu au contrat. Je payais une prestation mais elle n'était pas complète donc nous avons cassé le contrat.


Tu es revenu au guidon d'une R6. Tu as intégré un nouveau team ?


Non, je m'engage tout seul. La R6 est une moto que j'avais à l'atelier. Je l'ai acheté cet hiver et je voulais la revendre mais par chance, cela n'a pas été le cas. Hélas à Ledenon, je n'ai pas marqué de point parce que j'ai cassé le moteur dans la première manche. Je n'ai pas pu faire la 2e manche parce que je n'avais qu'une moto. C'est dommage, je ne marque pas de point mais je conserve ma place au classement général.


Tu vas donc courir la fin de saison avec la Yamaha ?


C'était effectivement prévu comme ça mais le souci, c'est que l'on ne sait pas comment on va gérer la casse moteur. A priori, ce sont les coussinets qui sont morts mais ça coûte cher à faire réparer. Financièrement, c'est un peu dur donc on va voir. Je vais essayer de faire la fin de saison mais je ne sais pas encore comment je vais m'organiser.


Merci David et bon courage pour la suite de ta saison.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire