Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Interview de Fréderic Bertrand, concepteur des machines Krugger.

Dans Moto / Pratique

Interview de Fréderic Bertrand, concepteur des machines Krugger.

Rencontre avec Fréderic Bertrand, concepteur des machines connues sous le nom de Krugger que vous avez déjà vu sur Caradisiac, que ce soit par l'intermédiaire de Ndj, dans Moto&sexy ou sous la plume d'Olivier.


Bonjour Fréderic. Tu peux te présenter en quelques mots?


Je m'appelle Fréderic Bertrand, je suis Belge, j'habite à 10 minutes du circuit de Spa-Francorchamps. Je suis issu du sport automobile donc j'ai toujours été dans le milieu de la course, principalement en super tourisme et en rallye. J'ai décidé de changer d'activité en m'orientant vers la construction de motos en 2002 afin de travailler à domicile. Les machines que je fabrique sont exclusives, c'est-à-dire que je ne fais jamais deux fois le même modèle.


Pourquoi la moto ?


Tout simplement parce que cela demande une infrastructure beaucoup plus limitée que la voiture et cela permet aussi de tout réaliser de A à Z. Cela permet de conserver la motivation et la créativité à son maximum contrairement à une voiture où selon la complexité, cela peut prendre 3 ou 4 ans.


Ici, les motos sont entièrement réalisées si ce n'est l'ensemble moteur-boite. Je travaille sur des motorisations Harley-Davidson car cela permet d'avoir un packaging intéressant et un intérêt indéniable de la part des médias. Ce qui m'intéresse surtout, c'est de réaliser des motos avec lesquelles on puisse rouler et qui soient facilement utilisables, ce qui n'est pas toujours le cas au niveau mondial où certains préparateurs cherchent avant tout à avoir une certaine vitrine technologique. Moi, ce qui m'intéresse, c'est de faire quelque chose d'esthétique, de fonctionnelle, qui soit novateur tout en étant utilisable.


Justement, en parlant du coté utilisable, cela nous amène à parler de « l'aventure Bonneville ». Tu nous racontes ?


En fait, Bonneville, c'est simple. Encore une fois, le challenge premier était de montrer aux américains que l'on peut faire quelque chose d'esthétique et de rapide. Et aux Etats-Unis, qui dit rapidité dit le lac salé de Bonneville. J'ai fait la moto en même temps que la sortie du film Burt Munro. L'idée était de faire un café-racer style Norton Manx dans l'esprit mais avec des masses beaucoup plus centrées.


Interview de Fréderic Bertrand, concepteur des machines Krugger.


Interview de Fréderic Bertrand, concepteur des machines Krugger.


Interview de Fréderic Bertrand, concepteur des machines Krugger.


Donc j'ai construit la moto et je suis allé à Bonneville en 2007. J'ai fait la meilleure vitesse en catégorie 1000 culbutée, châssis spécial, moteur atmosphérique, partiellement carénée. C'est un record qui n'était pas très élevé puisque je l'améliore d'une dizaine de kilomètres heures en faisant 226 sur 1,6 miles. J'avais la possibilité de faire 10 ou 15 km/h de mieux mais les conditions étaient abominables. Les runs ont faillis être annulés à causes de la piste très glissantes entrainant de nombreuses chutes. J'ai réalisé mon meilleurs temps à 2 heures de l'après midi là où il fait le plus chaud et à un moment où les conditions n'étaient pas idéales. Je pense que si j'avais pu parfaire la carburation et mieux adapter la démultiplication finale, en faisant un run le matin sur un sel plus dur, 240 voir 250 était envisageable. Mais bon ! Ce n'était pas le but premier. C'était avant tout de rouler vite et de ramener un record.


Le mois suivant, j'ai participé aux Artistry in Iron Master Builder Championship à Las Végas qui est la manche la plus importante du championnat professionnel américain. J'ai remporté la première place donc en statique au niveau design. Pour moi, la boucle était bouclée.


Tu en es à combien de réalisations ?


J'en suis à une douzaine de motos exclusives depuis 2002. Je réalise une moto, une moto et demie par an plus à coté quelques travaux de transformations sur des bases existantes, quelques fabrications de pièces et de la recherche et du développement pour des sociétés.


Interview de Fréderic Bertrand, concepteur des machines Krugger.


Interview de Fréderic Bertrand, concepteur des machines Krugger.


Interview de Fréderic Bertrand, concepteur des machines Krugger.


Et en ce qui concerne les projets à venir ?


Je viens de terminer un projet qui sera montré aux Etats-Unis début Aout. Le montage à blanc est terminé. C'est une moto complètement révolutionnaire. C'est quelque chose qui ne s'est jamais fait auparavant donc je ne peux pas en dire plus car j'ai un contrat de confidentialité avec une société norvégienne, mais ce sera dans tous les médias à partir de la première semaine d'aout.


OK. Merci pour ces précisions et rendez-vous donc début aout pour découvrir cette nouvelle machine.


OK. Pas de problème. Merci à toi.


Interview de Fréderic Bertrand, concepteur des machines Krugger.


Portfolio (7 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire