Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Interview de Laurent Guignat, 5ème du Tourist Trophy, et vainqueur du Challenge des monos 2010 deux courses avant la fin de saison…

Dans Moto / Sport

Interview de Laurent Guignat, 5ème du Tourist Trophy, et vainqueur du Challenge des monos 2010 deux courses avant la fin de saison…

Bonjour Laurent, tu nous brosses un petit peu ton portrait ?


Donc je m'appelle Laurent Guignat. J'ai commencé la compétition en 1991 par la coupe Kawa pendant une saison et demie puis je suis passé en Promosport et j'ai fait aussi de l'open de 1998 à 2000 en 125cc. Ensuite, je suis passé en 250 pour deux saisons en 2000 et 2001 puis j'ai tout arrêté. En 2003, je suis revenu à la compétition grâce à un pote qui m'a prêté un 125cc pour trois courses en open. En 2005, j'ai fait une pige en Challenge des monos et depuis j'ai participé à toutes les saisons du Challenge des monos. Sinon, j'ai participé au Tourist Trophy l'année dernière et cette année avec respectivement une 17ème et une 5ème place. Voila, ça c'est le truc de singlés auquel je voulais participer parce qu'arrivé à un certain âge, si tu ne le fais pas, tu ne le feras jamais. J'ai fait aussi une manche du championnat d'Europe des monos en Tchécoslovaquie. Cela s'est très bien passé malgré du matériel beaucoup moins performant que la concurrence et puis voila.


Tu es déjà titré depuis la dernière course sur le circuit de Bresse, quel est ton objectif pour ce week-end ?


En fait, j'ai accepté de rouler pour un copain parce qu'il cherchait un pilote, avec le titre pour objectif. Je ne suis pas habitué parce que je suis plutôt un solitaire. Mais comme je n'avais pas de moto pour cette saison, et que ça me tenais à cœur de lui offrir le titre, j'ai accepté le challenge. Mais c'est vrai que j'avais quand même la pression. Maintenant, je cours pour me marrer. Seul le plaisir compte. Il faut savoir que je suis tellement habitué à rouler en deux temps que les gros moteurs comme ça, ce n'est pas ma tasse de thé. Le 690, bon, je suis plus habitué à rouler avec un 450cc qui se rapproche plus des deux temps. L'an prochain, j'ai l'intention de re-rouler en 125cc open et venir faire des piges avec un 450 en challenge.


Tu peux nous parler du Tourist Trophy ?


Hé bien le TT, c'est un truc qu'on ne peut pas oublier. C'était au mois de juin et j'ai encore des trucs plein la tête de partout. C'est un truc de dingues pour normalement des gens qui ne le sont pas parce que sinon, tu ne fais pas de vieux os. Mais il ne faut jamais se relâcher et rouler hyper vite. Nous, on roulait en 125cc et on a calculé que la vitesse de pointe entre les maisons était de 247 km/h avec une machine de 70 kg. C'est vraiment un truc de oufs.


C'était quoi comme machine ?


Une Honda 125 RS qu'un gars m'avait prêté. Je tiens à le remercier de sa confiance parce qu'à mon avis, si cela ne s'était pas bien passé, déjà je n'aurais pas pu le rembourser et sa moto, ça aurait été un cube.


Mon projet, pour l'année prochaine, c'est de le faire en 600cc pour ne pas mourir idiot. Il y avait plusieurs trucs dans ma vie que je voulais faire. D'abord, c'était de rouler au Castelet ; ça, j'ai pu le faire quand je courrais en open. Ensuite, rouler à Brno, faire le Tourist Trophy, et participer à une course de côte. Il me reste deux rêves à réaliser : courir à Philip Island et à Suzuka. Mais là, cela va être un peu plus compliqué, ne serait-ce par le coté financier.


On ne sait jamais, si quelqu'un lit ces lignes…


Déjà, j'aimerai bien trouver un 600 pour l'année prochaine parce que pour l'instant, je suis en discutions, mais rien n'est fait.


Interview de Laurent Guignat, 5ème du Tourist Trophy, et vainqueur du Challenge des monos 2010 deux courses avant la fin de saison…


Tu peux nous présenter un peu la moto que tu utilises pour le Challenge des Monos ?


Alors, c'est un 690 KTM quasiment d'origine à part la fourche et la suspension arrière. C'est le trail de route sur lequel on a absolument rien fait puisque le moteur d'origine fait 57 chevaux. On a aussi changé le réservoir. La machine marche hyper fort, vu que le moteur est d'origine, on n'a pas d'emmerdes dessus, c'est super fiable. Par contre, au niveau partie-cycle, c'est un petit peu long, la machine est un petit peu dure à amener, c'est un peu camion mais le moteur compense.


OK. Merci Laurent et bonne course.


Merci à toi.


Interview de Laurent Guignat, 5ème du Tourist Trophy, et vainqueur du Challenge des monos 2010 deux courses avant la fin de saison…


Portfolio (2 photos)

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

C est un super pilote, dommage qu'il n'ait pas plus de moyen car ROSSI aurait du mouron à se faire. Mais il a commencé avant 1991. (750 four, MTX200, VF750, VFR750, stinger, 250 KR .... Mais c'est une autre histoire.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire