Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Interview de Patrick Libossart, une des chevilles ouvrières du rassemblement de Limeyrat.

Dans Moto / Pratique

Interview de Patrick Libossart, une des chevilles ouvrières du rassemblement de Limeyrat.

Bonjour Patrick. Tu nous dresses ton portrait avant de nous parler de ton rassemblement ?


Bon hé bien je m'appelle Patrick Libossart, notre association s'appelle « les vielles motos de Périgord » et elle est basée à La Chapelle Gonaguet en Dordogne.


Je suis venu à la moto ancienne par l'intermédiaire d'un copain qui en possédait plusieurs et qui m'a donné envie de me lancer dans la restauration. C'est lui qui m'a vendu ma première ancienne, une Monet Goyon Z147C qui est ici, à un prix tellement bas que je n'ai pas pu refuser. Cela fait maintenant trente ans. Petit à petit, au fil du temps, j'ai essayé d'agrandir ma collection.


Ensuite, nous avons créé notre association déjà citée il y a maintenant vingt cinq ans. Au départ, nous étions partis sur les machines jusqu'à 1960. Et un jour, un ami de Limeyrat qui est ici m'a dit : « j'aimerais bien que tu organises une balade ici ». Et c'est là que je lui ai proposé d'organiser un truc original, à savoir un rassemblement de machines très anciennes que l'on voit très peu.


Et c'est comme ça que je suis parti sur les « ancêtres et entre tubes ». Au début, je ne savais pas trop où j'allais, donc je me suis rendu à Bordeaux à un salon autos-motos anciennes où j'ai rencontré un journaliste de LVM (La Vie de la Moto NDR), François Arsène, et je lui ai expliqué ce que je voulais faire. Il m'a répondu : « Je passerai une heure ce week-end là et je te dirai ce que j'en pense ». Nous étions une vingtaine de machines et au lieu de rester une heure, il est parti à 7h du soir. Je me suis dit : « S'il est resté aussi longtemps, c'est qu'il y a quelque chose à faire ». Il a publié un article et nous en sommes aujourd'hui à la septième édition. Voila pour la petite histoire.


Interview de Patrick Libossart, une des chevilles ouvrières du rassemblement de Limeyrat.


Donc tu viens de le dire, septième édition, tu as un plateau de combien de motos ?


Nous avons un plateau d'une cinquantaine de machines dont une trentaine a participé à la balade de ce matin. Tous les ans, nous avons les fidèles qui viennent, plus quelques nouveaux.


Les gens qui participent le font pour le plaisir de la balade, mais aussi pour exposer leurs machines et partager leur passion. Je trouve cela génial car il y a une très bonne entente entre les trois clubs qui organisent ce genre de manifestation, à savoir Azay le Ferron, la rétrocyclette de Saint Salvadou dans l'Aveyron et nous.


A priori, il y a deux autres gars qui veulent créer quelque chose de similaire, donc si on peut les aider…et on ira chez eux.


Des projets pour l'avenir ?


Non, rien de particulier si ce n'est que l'on souhaite que cela continu le plus longtemps possible dans la même ambiance, la bonne humeur en faisant plaisir aux autres tout en se faisant plaisir.


Merci Patrick et bonne fin de week-end.


Merci à toi et à l'année prochaine.


Pour voir le blog de l'association, cliquez ici.


Portfolio (1 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire