Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Interview : Des nouvelles de David Frétigné depuis sa chute au Maroc sur la BMW

Dans Moto / Sport

Interview : Des nouvelles de David Frétigné depuis sa chute au Maroc sur la BMW

David Frétigné a lourdement chuté le second jour du rallye du Maroc.


Occupé à regarder ses instruments de navigation, pour éviter une pénalité, il n'a pas vu la piste (il est difficile de regarder ses instruments et la piste) et David est passé bien prêt du drame.


Les infos se contredisant plus ou moins un peu partout, la meilleure solution était de joindre l'intéressé pour avoir des nouvelles de sa santé et puis parler de son transfert chez BMW, après 13 années passées chez Yamaha, on s'était habitué à David Frétigné et Yamaha.


Hélas pour sa 1ère course avec les Allemands, cela s'est très mal passé.


On peut craindre, cela a déjà du être le cas à bien des reprises, avec le nouveau règlement des restrictions des espaces de roulage, qui sera en vigueur au Dakar, qu'il y en ait de nouveaux victimes.


Suivre un road book est difficile, fatigant, recaler le compteur kilométrique sans cesse demande beaucoup de concentration, avec la restriction qui sera en vigueur au prochain Dakar, les pilotes sont rivés encore plus sur leur GPS, c'est autant de secondes où les yeux ne regardent plus la piste, ce qui pour la sécurité semblerait être l'essentiel.


David n'a pas caché la dangerosité de cette nouvelle restriction et compte bien en parler avec ASO.


Interview : Des nouvelles de David Frétigné depuis sa chute au Maroc sur la BMW


David, heureux de t'entendre, une 1ère chose, comment ça va, physiquement, tu es comment ?


Bien, je vais bien, je suis passé à 2 doigts de la catastrophe, on est passé à un rien de la moelle épinière.


J'ai eu beaucoup de chance de m'en sortir comme cela.


Que s'est-il passé ?


Je repartais sur la seconde boucle de la seconde étape et je m'apprêtais à doubler un quad qui faisait forcément de la poussière et avec la nouvelle réglementation, on valide des points sur un rayon de 90 mètres, cela demande vachement d'avoir les yeux sur le road-book, t'es donc concentré sur ton instrumentation, je valide le point en faisant attention de ne pas dépasser, j'accélère pour passer le quad, je vérifie si j'ai le bon cap, j'avais les yeux sur tous mes instruments, il y avait devant moi une cassure que j'ai vu à la dernière minute, il était bien trop tard pour me préparer à l'absorber correctement, je me suis fait éjecter.


Tu es passé par-dessus le guidon ?


Ha oui, je roulais en gros à 100-120, à peu près, je suis passé par l'avant sans avoir pu anticiper, j'ai tapé fort.


Et le bilan de ta chute.


Perte de connaissance, trauma crânien, 2 vertèbres fracturées, gros tassement des vertèbres et 5 cotes de cassées. On m'a évacué le plus vite possible pour ma sécurité en France. Je suis dans une clinique à Perpignan où l'on m'a refait tous les examens, je repasse un IRM pour vérifier la cause des petits saignements, rate, les reins, le cœur, cela doit être du à l'impact de la chute.


Tu es arrêté pour combien de temps ?


On ne sait pas trop, cela va dépendre de la calcification de mes vertèbres, dans un vingtaine de jours, on en saura plus. Je suis bien suivi, en bonne santé, on verra selon l'évolution. Pour moi, l'échéance c'est le 1er janvier. On va faire de l'électrostimulation, de la natation. On va essayer de garder ma masse musculaire au maximum. J'ai deux mois et demi devant moi.


Bon, parlons de ton arrivée chez BMW, çà s'est fait comment, c'était la surprise bien que l'on avait des doutes sur la volonté de Yamaha.


BMW m'a proposé une moto d'usine avec un programme de courses à l'année en rallye raid, ce que je voulais depuis toujours. Là, je faisais le Maroc avant le Dakar.


L'année prochaine, je faisais tous les rallyes du championnat du monde. Ce qui me permettra d'évoluer dans la discipline pour devenir un leader, je l'espère. Il n'y a pas de secret, j'étais au bout de mon système, avec une course par an, même avec une préparation comme je faisais, j'ai du pilotage, je joue placé mais il me manquait la navigation et les courses en général.


Chez BMW avaient très envie d'un pilote comme moi avec de l'expérience pour développer la moto, on s'est entendu et çà s'est fait comme çà. Je suis employé par BMW Allemagne qui fonctionne avec Speedbrain BMW , la structure officielle qui s'occupe du rallye raid.


Il y avait longtemps que tu réclamais cela à Yamaha, si tu es parti, c‘est qu'ils n'ont pas voulu !


Ils voulaient continuer comme avant et quand j'ai dit que je partais, là, ils m'ont fait des propositions, mais c'était trop tard. Ils m'ont dit : "qu'est que tu veux, on va discuter", mais j'étais engagé, il y a des choix à faire dans la vie, là, une opportunité de signer avec une marque comme BMW, si tu ne la saisis pas, je suis le premier des c… ! C'est sans regret.


Cette BMW, particulière dans sa construction, tu sais les problèmes de fiabilité qu'il y a eu avec, des pilotes ont eu l'incapacité de se faire à ce châssis, çà ne t'as pas effrayé ?


Non, quand je suis allé à l'usine et que j'ai vu les moyens qu'il y avait, j'ai vu que l'on pourrait travailler vite et bien. Tous les tests qui ont été fait depuis juin, on n'a eu aucun problème de fiabilité. Ce châssis, j'ai bien ressenti les choses, mais en rallye raid, il est très rigide, il est bien adapté à cette discipline parce que l'on ajoute beaucoup de poids sur la moto, on va très vite et cette moto, elle correspond bien. Elle est sécurisante.


Tu as essayé la moto avant de t'engager ?


Ha oui, on m'a organisé des séances d'essais avec la moto de rallye, dans le sable, sur la piste.


Depuis le mois de juin j'ai fait des tests, on est parti en Tunisie deux fois une semaine, on a fait des journées de roulage, on n'a pas cassé un seul moteur. Avec les ingénieurs, on a fait des châssis, des moteurs, on a travaillé sur les tés de fourche, la boite est nouvelle. C'est une toute nouvelle moto.


Merci David, on te souhaite un rétablissement rapide, de te revoir vite sur la moto.


Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

 La navigation est l'essence meme du Rallye Raid. Chaque fois qu'on remet des contraintes de nav aux pilotes, ils ralent car ils ne peuvent plus rouler gaz a fond sans reflechir!! les pilotes de rallye raid doivent savoir quand rendre du gaz pour naviguer sans prendre de risque, et quand mettre du gaz pour gagner du temps. c'est ca le rallye: de la gestion de course en fonction du terrain... C'est un peu facile de vouloir modifier les regles a la suite d'une chute. Il vaut mieux assumer l'erreur de pilotage, et mieux gerer la prochaine fois! ceci dit, je te souhaite un excellent retablissement mon cher Fretos! en esperant que ta sante te permette de courir le prochain Dakar.

Par Anonyme

Remi, l'essence, en rallye raid, elle est dans le réservoir. Le rallye raid, ce n'est pas à son origine, une autoroute tracée aujourd'hui au GPS à quelques mètres près. Le rallye, le vrai, c'est partir avec sa moto, sans assistance, un seul moteur, sa trace au road book, le génial coup de nav des excellents qui piquent 2 heures du même coup, et qui peuvent les perdre le lendemain. C'est ça le rallye, pas, les yeux en priorité sur la piste, pas une pseudo sécurité qui fait des victimes. Et pas une moto totalement neuve tous les matins avec des top qui ont pris leur douche à 13h30.

Par Anonyme

On est bien d'accord!! la nav doit etre remise plus en avant. Je serai moi aussi d'avis de virer toutes les assistances... revenir plus au Raid qu'au Rallye. (Mais bon, c'est pas le sujet de l'article...)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire