Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Interview exclusive: Sylvain Bidart répond à nos questions.

Dans Moto / Sport

Interview exclusive: Sylvain Bidart répond à nos questions.

Leader provisoire catégorie S1 en championnat de France de Supermotard avec 30 points d'avance, Sylvain Bidart répond à nos questions.


Peux-tu nous présenter une semaine type pour toi?


  • Sylvain Bidart (S.B) "C'est simple, du lundi au jeudi soir c'est : entretien des motos de course, sport (vélo, course à pied, tennis…), kiné et entraînement moto (cross, supermotard et enduro) puis le vendredi je pars sur les courses et le week-end courses avec entraînement sur les 2 jours".

Où est-ce que tu as le plus progressé?


  • S.B: "J'ai beaucoup progressé ces 2 dernières années (avec Ludovic Lucquin) dans la partie terre, en analysant mieux les trajectoires mais aussi en technique. J'arrive mieux aussi à gérer la pression en manche afin de faire le moins d'erreurs possible".

Interview exclusive: Sylvain Bidart répond à nos questions.


Et à l'inverse, ton plus gros point faible?


  • S.B: "Les superpoles, je n'arrive pas à me lâcher comme j'arrive à le faire lors des chronos mais aussi je n'arrive pas bien à me mettre dans le rythme les 2 premiers tours de course... mais, avec Ludo, on y travaille".

Parle nous de ta moto: peux-tu nous la décrire avec ses qualités et points faibles?


  • S.B: " Je roule sur une Honda 450 CRF 2010 avec un moteur préparé par Alex compétition 21. Les suspensions sont mises au point par Bud Racing, l'échappement par Devil et le freinage par Beringer.

Enfin les jantes par DID Mécawheel et surtout les pneus par Michelin... Les qualités sont au niveau de la souplesse du moteur à bas régime afin de passer tous les chevaux au sol mais aussi sa maniabilité dans la terre. Le léger point faible (et c'est vraiment dit car la question est posée) est qu'elle est un poil moins à l'aise sur le bitume dans les courbes rapides".


Que pense-tu de la fédé' désormais seule aux commandes du championnat de Supermotard?


  • S.B: "Je trouve que pour le moment ça se passe mieux que ce que j'aurai pensé cet hiver. De toute façon, ABC ne faisait plus grand-chose les derniers temps sur les circuits.

Maintenant, il faut quand même qu'un promoteur prenne en main le championnat l'an prochain, Le top serait une personne d'expérience qui s'implique à 100% toute l'année, et qui travaille en parfaite collaboration avec la FFM.".


Peux-tu nous parler de l'état d'esprit dans lequel tu te trouvais à la sortie de Bure qu'est-ce qui t'a fait continuer le championnat suisse?


  • S.B: "Dépité. On pensait que l'organisateur voulait qu'on vienne faire le championnat mais que la fédé' ne voulait pas voir d'étrangers.

Du coup, j'ai beaucoup pensé à ces événements la semaine qui a suivi et puis mon caractère à ne jamais partir sur un échec a pris le dessus et je suis reparti seul à la 2ème épreuve, Ludo étant invité au MotoGP (dans le team Tech3) par un de nos partenaires".


Comment vois-tu la fin de la saison française?


  • S.B: "L'objectif principal reste le titre pour ma part mais aussi tous les titres pour le team avec Flandin champion S2 et Guérin champion S3 mais ça, je pourrai le confirmer seulement après la dernière manche car il reste beaucoup de points à distribuer".

L'année prochaine, tu la vois comment?


  • S.B: "Dans le même team, entouré des même personnes (mécano, coéquipier et amis) avec exactement les mêmes sponsors qui jouent tous le jeu, floqué du même numéro 64 mais par contre, avec plus de budget afin de pouvoir être plus libres dans nos décisions".

Y a-t-il, à ton avis, un encore gros écart entre le S1 et le S2?


  • S.B: "Non car on voit Stef Blot qui arrive à gagner des superfinales donc c'est bien que les 2 catégories sont de niveau identique".

Interview exclusive: Sylvain Bidart répond à nos questions.


Que pense-tu des "vieux" pilotes (le terme est plus affectif pour moi qu'autre chose...) comme par exemple Chambon, Blot, Baffeleuf encore en course?


  • S.B: "J'ai énormément de respect pour eux car avant que je commence le supermot je les regardais à la télé et je rêvais de faire comme eux un jour.

C'est bien qu'ils soient encore là car dans les présentations des pilotes, ils battent largement les jeunes à l'applaudimètre. Et puis je les observe toujours quand ils roulent car ils me montrent toujours 1 ou 2 tracés que je n'ai pas vus".


Peux-tu nous dire quel est le pilote que tu estimes le plus?


  • S.B: "C'est VDB car au fil des saisons, quelle que soit la marque de la moto, il arrive toujours à gagner des titres et à être en haut de l'affiche aujourd'hui..."

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire