Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Interview : Gautier Paulin satisfait de son GP de France

Dans Moto / Sport

Interview : Gautier Paulin satisfait de son GP de France

Gautier Paulin nous a régalé dimanche à St Jean d'Angély,


difficile de ne pas nous remémorer sa victoire de manche aux Nations en septembre dernier sur ce même circuit.


Meilleur temps des deux premières séances essais, second de la course qualif', il finit 2ème la première manche puis termine la seconde à la 3ème place, engrangeant du coup 42 points.


A une quarantaine d'unités du leader du championnat du monde, Antonio Cairoli, tout reste possible avant la fin de saison.


Le pilote Kawasaki revient sur son GP national.


Gautier, solide GP de France ?


Oui ... solide GP de France, de gros points récoltés, je suis content de mon GP de France….


Mais tu avais envie de le gagner ce GP ?


J'ai envie de gagner toutes les courses, à St Jean j'ai été le plus rapide dans les deux manches avec le meilleur tour chrono en course, j'aurais donc aimé faire un peu mieux, mais Antonio était vraiment fort, dommage pour ma petite chute en seconde manche, je reste malgré tout satisfait.


Au championnat, 2 et 3 c'est bon, j'ai chuté à deux reprises au départ cette saison, à Valkenswaard et à Fermo, cela a été les deux manches où je fais 7ème et 6ème. Je peux donc remonter même en repartant dernier, remonter prendre des points, Antonio a fait deux manches moins bonnes au GP du Brésil.


Il n'a aucun abandon, moi j'en ai eu un au Mexique, je suis régulier depuis le début de saison, je me sens bien, je suis satisfait de mon début de championnat, c'est top.


Antonio était difficile à battre dimanche ?


Il n'a pas fait de faute, juste une à la qualif le samedi, mais dimanche aucune. Maintenant, c'est passé, il y a d'autres courses, on les attend, il a été fort, Antonio on le sait qu'il est fort, c'est l'homme à battre.


Au départ de la seconde manche, tu patines trop tôt, tu ne t'en sors pas mal !


Non mais cela aurait pu me faire perdre gros. J'ai commencé à patiner, ma roue a commencé à s'enfoncer, j'ai avancé un peu pour ne pas rester dans le trou de ma roue arrière et là, la grille tombe, je lâche l'embrayage et je fais malgré tout un bon départ.


Prends-tu plus de précautions pour doubler ton coéquipier qu'un autre pilote ? (En référence à la 1ère manche où Gautier roule longtemps derrière Xavier Boog)


Non, pas du tout, en 1ère manche dimanche je suis resté très longtemps derrière Xavier, il roulait super bien, quand j'ai commencé à me rapprocher, il a fait tomber les chronos lui aussi.


Du coup, nous sommes revenus sur Pourcel et Cairoli ensemble. Puis quand je l'ai enfin passé, il n'a pas réussi à continuer sur cette lancée, mais non, cela ne change pas que ce soit mon équipier. J'ai du respect pour tous les pilotes, je prends des précautions pour ne pas se mettre par terre avec tous les pilotes.


J'essaie de doubler sans perdre de temps et sans commettre un « attentat suicide ». Si j'ai passé beaucoup de temps derrière Xavier, c'est parce qu'il avait un très bon rythme tout simplement.


On approche de la mi-saison, à 40 points de Cairoli, tout peut arriver au championnat ?


Carrément, oui tout peut arriver, on est là, on se sent bien, on n'est même pas à la mi-saison, c'est bien c'est super.


Merci Gautier, on te souhaite le meilleur au Portugal


Interview : Gautier Paulin satisfait de son GP de France


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire