Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Interview Jean-Pierre Piet, vice-champion de France Motos Anciennes catégorie 750cc « Classic ».

Dans Moto / Sport

Interview Jean-Pierre Piet, vice-champion de France Motos Anciennes catégorie 750cc « Classic ».

Bonjour Jean-Pierre, peux-tu te présenter en quelques mots ?


Alors, je m'appelle Jean-Pierre Piet (prononcez Piète NDR), j'ai cinquante-neuf ans. Il faut préciser parce qu'il n'y a pas que les motos qui sont vieilles…


Oui mais ça, c'est dans la tête…


Oui, dans la tête, ça va encore bien. Je suis à la retraite depuis quelques mois, donc je profite un peu plus car ça fait quatorze ans cette année que je fais le championnat entre l'Afamac autrefois (Association Française des Amateurs de Motos Anciennes de Compétition NDR) et le VMA aujourd'hui. J'ai toujours roulé sur des trois cylindres Triumph Pickett. Ce sont des machines qui sont préparées par Richard Pickett, un anglais que l'on considère comme le pape des préparateurs de trois cylindres.


Donc ça, c'est une vrai Pickett, c'est-à-dire que c'est sa partie-cycle contrairement à Patrick qui a une Rob North. Là, c'est Richard Pickett qui a fabriqué le cadre, et c'est également lui qui s'est occupé de la préparation moteur bien sûr. Donc, celle-là, c'est la deuxième que j'ai acheté, ce qui veut dire que j'étais content de la première.


Elle est un peu plus performante que la première parce qu'elle a une culasse « sqwitch », une boite six vitesses alors que la première n'en a que cinq et elle est plus légère aussi. Voilà. Et je suis en train de m'en faire monter une troisième en 930cc pour rouler un peu en endurance. Je n'avais jamais couru dans cette discipline, et j'y ai gouté l'année dernière au Bol d'Or Classic avec Alain Bourachdène sur la Triumph d'ailleurs. Ça s'est plutôt bien passé puisqu'on termine sept avec une panne d'essence alors qu'on était cinq. Bon, c'est pas mal avec une 750cc, surtout quand tu vois les avions de chasse qu'il y a. Nous n'avons eu aucun souci mécanique et ça, c'est important en endurance. Mais je pense qu'il faut quand même un 930cc pour être compétitif. D'abord parce que c'est plus coupleux, et puis aussi parce que tu disposes de 100cv à la roue arrière. Voilà, c'est mon petit joujou, et comme ça risque d'être la dernière, j'ai décidé de me faire plaisir. Donc l'année prochaine, je risque de faire un peu d'endurance tout en continuant le championnat 750cc VMA parce que ça me plait. Voilà mon programme pour l'année prochaine, si Dieu me prête vie.


Sinon, au quotidien, tu roules en moto ?


Non non, c'est curieux mais je ne fais pas du tout de route. Je te dirai même que ça ne me tente pas parce que c'est très dangereux la route aujourd'hui, ou alors, il faut être très très raisonnable et ça, ce n'est pas possible. J'ai une machine d'enduro, une KTM 525 avec laquelle je roule un peu dans les chemins gentiment. En fait, j'ai débuté ma carrière par le cross. J'ai commencé la piste, j'avais quarante cinq ans. Mais ça m'a tout de suite beaucoup plu. D'ailleurs, l'ambiance me rappelle celle que l'on rencontrait sur les terrains de cross à l'époque, dans les années soixante-dix, le parc, les copains, tout ça quoi.


Interview Jean-Pierre Piet, vice-champion de France Motos Anciennes catégorie 750cc « Classic ».


OK. Tu peux me parler un peu de ta course (victoire sur le circuit du Vigeant NDR)?


Ma course, hé bien, je n'ai pas pris vraiment mon pied. Tant que Patrick était là, oui ; on a fait quatre tours, j'étais au contact, j'y croyais, j'avais le moteur, j'avais un petit peu la foi, et puis après, il a cassé sa chaîne. Ça m'a complètement déconcentré, j'avançais plus, d'ailleurs, ça s'est vu aux chronos. Bon derrière, je n'avais plus que des 500cc, donc, j'ai géré ma course. Mais ça a été long parce qu'il me restait sept tours et d'habitude, je ne compte pas mais là, j'étais tout seul et c'était interminable. Il me tardait vraiment que ça se finisse. Avec Patrick, depuis le début de la saison, c'est toujours comme ça ; un coup à lui, un coup à moi. A Magny-Cours, j'ai gagné les deux manches, mais ce qui a été vraiment sympa, c'est qu'on s'est passé à plusieurs reprises. C'est plus intéressant que lorsque tu es tout seul devant à gérer ton avance, cela n'a aucun intérêt. Je ne sais pas si tu as vu Patrick rouler ce week-end, mais il a la moelle.


Est-ce que tu souhaites rajouter quelque chose ?


Heu…oui, je trouve que c'est sympa que l'on nous fasse rouler. De plus, le championnat a été repris par la fédé ce qui lui donne une notoriété plus importante que lorsqu'on était en Afamac. Aujourd'hui, on court avec des modernes, c'est sympa comme organisation. En plus, depuis l'année dernière, il y a un regain d'intérêt pour les courses d'anciennes. Il y a deux ans, on se comptait sur les grilles de départ. On se demandait même ce qu'allait devenir la moto ancienne et puis d'un seul coup, je ne sais pas pourquoi, ça s'est rempli.


Est-ce que ce n'est pas une question de coût ? Courir en anciennes est peut-être plus abordable qu'avec une moderne ?


Je ne sais pas. C'est vrai qu'avec une moderne, tu vas passer un train de pneus dans le week-end alors que nous on, va en faire trois. Mais je ne sais pas, je ne me l'explique pas. En tout cas, je ne sais pas si tu as vu, mais le plateau s'est bien rajeuni. Il y a plein de jeunes pilotes et ça, c'est sympa. En plus, faire courir ces vieilles machines, qui aujourd'hui ont atteint un niveau de préparation et de présentation qui n'a rien à voir avec ce qu'il y avait il y a quelques années, c'est vraiment bien. Sans compter que les contrôles sont plus stricts qu'il y a quelques années, ce qui n'est pas plus mal. Nos machines sont maintenant aussi fiables que les modernes.


Merci Jean-Pierre de m'avoir accordé un peu de temps. A bientôt sur les circuits.


Avec plaisir. Merci à toi.


Interview Jean-Pierre Piet, vice-champion de France Motos Anciennes catégorie 750cc « Classic ».


Triumph P&M: le site ici.


Et comme Jean-Pierre n'est pas du genre à rester à rien faire, il a créé l'écomusée de la noix dans une région où la gastronomie est un art de vivre. A découvrir de toute urgence lors de vos prochaines escapades, surtout que la région se prête à merveille aux balades en moto...


  • Eco-musée de la noix
  • La Ferme de Vielcroze
  • 24250 Castelnaud-la-Chapelle

Ecomusée de la noix: le site ici


Adresse email: ecomuseedelanoix@wanadoo.fr


Portfolio (1 photos)

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

un grand bonjour  ,je te souhaite bien de bonnes choses une bonne sante bien sur , un titre de champion de france cette annee  Difficile d'oublier certaines personnes , si tu roule au vigeant fais moi signe , je viendrais te voir avec plaisir stephane 0609794148

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire