Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Interview : Le TRT 27 prépare aussi le bol d'or

Dans Moto / Sport

Interview : Le TRT 27 prépare aussi le bol d'or

Après avoir obtenu une superbe 4e place lors des derniers 24 du Mans, le team TRT 27 emmené par Eric Tanesie et Gérard Jolivet est plus que motivé pour participer au 72e Bol d'Or. Eric Tanesie nous en dit plus sur la préparation de l'équipe et de la Suzuki 1000 GSX-R qu'emmènent les 3 pilotes de l'équipe.


Bonjour Eric. Avez-vous participé aux essais pré-bol d'or fin août ?


Oui bien sur. Nous avons fait rouler 2 motos pendant 2 jours. D'un côté pour régler la machine mais aussi pour que Timo, notre pilote finlandais, apprenne le circuit sur lequel il n'a jamais roulé. Cela nous a coûté cher mais nous étions obligé de le faire.


Interview : Le TRT 27 prépare aussi le bol d'or


Comment se sont passés ces essais ?


Le lundi, nous avons eu de la pluie. Timo a fait une petite chute sans gravité à Adelaïde. Nous avons eu un souci de frein et malgré nos efforts (changement de liquide, de plaquettes, purge du circuit, etc) nous avons conclu à un problème de maître cylindre. Il va nous falloir le valider lors des premiers roulages mercredi prochain. Sinon, nous avons réussi une bonne mise au point des suspensions ce qui a permis de réaliser des chronos raisonnables. Timo et David ont bien roulé alors que Sébastien a fait un bon chrono en 45''9 ce qui est très bien en stock surtout lorsqu'il est réalisé avec un frein peu performant.


Cela promet un bon résultat ?


Oui, avec un bon pneu et un freinage à la hauteur, on peut espérer un 45''2. Et puis Timo va encore progresser au fil des tours. Au Mans, il était plus rapide en fin de course car il connaissait mieux le circuit. Si il pleut, ce qui est souvent le cas à Magny-Cours, les chronos entre nos pilotes seront homogènes et si il fait sec, il y aura plus d'écart mais la machine sera performante.


Interview : Le TRT 27 prépare aussi le bol d'or


Avez-vous fait des modifications sur la moto ?


Nous avons effectivement fait des investissements pour le bol. Tout d'abord, nous avons opté pour un éclairage au Xénon. Il éclaire mieux et comme il est coloré, cela permet aux chronométreurs et au panneauteur de mieux repérer notre moto la nuit, cela va être un avantage. Nous avons aussi investi dans un shifter. Cela nous apporte un petit plus au tour bien sur et sur 24 H, l'avantage est indéniable. Ensuite, nous avons peaufiné le système de changement de roue.


Et côté moteur ?


Au pré-bol, nous avions une cartographie qui devait être bonne mais qui s'est révélée peu performante et qui nous donnait une consommation importante. Du coup, nous avons établi un partenariat avec Bike Colors basé à Auneau dans le 28. Il prépare des moteurs depuis longtemps et est un excellent metteur au point et il travaille déjà avec de grands noms de la vitesse française. Cela va nous permettre d'avoir une cartographie adaptée à notre ligne d'échappement et au shifter. Le résultat sera un moteur plus plein et comme le circuit de Magny-Cours demande beaucoup de relance, cela va nous avantager.


Interview : Le TRT 27 prépare aussi le bol d'or


Les pilotes vont être les mêmes qu'au 24 H du Mans ?


Effectivement, Sébastien, Timo et David continue l'aventure avec nous. Et nous allons avoir un 4e pilote. Il s'agit d'Emmanuel Thuillier. Il court en ERT (il est 2e en endurance) et il a gagné 2 manches en Twin cup. Il n'a eu aucun mal à passer ton test de présélection FFM) alors qu'il faisait son baptême au guidon d'une 1000.


Quel est l'objectif de résultat final?


Bien entendu, après l'excellent résultat du Mans, on vise le podium mais quand on regarde les forces en présence, cela va être compliqué. On va se battre avec les 2 motos du junior team, la Yamaha du LTG 57 (vice championne 2007) et la Suzuki n° 100 championne Superstock en titre. Et pour le bol, il faudra en plus composer avec la machine engagée par moto-revue qui sera pilotée par Sébastien Charpentier et Jean-Michel Bayle entre autre. Sans oublier la 111 qui présente un gros potentiel. Donc si on fait 6e, se sera très bien mais la course est longue pour tout le monde.


L'expérience du Mans a sûrement fait progresser l'équipe ?


Bien sur. A 3/4 d'heure de la fin, nous étions 5e Superstock et grâce à notre stratégie, on termine 4e avec 1s d'avance sur le 5e (team endurance moto 45). Nos sponsors Finlandais était présent et ont vécu ça de l'intérieur, c'était énorme. Et puis l'équipe est encore meilleure maintenant avec une bonne osmose.


Et bien merci Eric, et bon courage pour la course.


Interview : Le TRT 27 prépare aussi le bol d'or


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire