Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Interview ; Livia Lancelot a repris la moto depuis peu, après sa blessure à l'épaule, elle repart pour le titre

Dans Moto / Sport

Interview ; Livia Lancelot a repris la moto depuis peu, après sa blessure à l'épaule, elle repart pour le titre

Livia Lancelot, championne du monde de motocross féminin 2008, a pris la tête du championnat 2009 dès le début de saison.


En bagarre avec sa rivale Allemande, Stéphanie Laier, notre jolie parisienne tient le coup, au GP de France à Ernée, elle fait le doublé et reprend 8 points à Laier, récupérant du coup ceux perdus en Espagne.


Hélas, deux jours plus tard, c'est la chute et une épaule salement blessée, qui va l'éloigner des terrains quelques temps.


J'ai pu joindre Livia au téléphone, motivée comme jamais pour l'an prochain.


Livia, tout d'abord, comment va ton épaule blessée aussitôt le GP de France à Ernée ?


Je me suis faite opérée aussitôt le GP d'Allemagne suite à cette blessure, et là cela fait deux semaines que j'ai repris la moto, ça se passe pas trop mal, j'ai encore un peu mal, mais ça va.


Suite à ton déboîtement de l'épaule, l'opération consistait à quoi ?


Ca consiste à prendre un bout d'os dans l'épaule pour le remettre devant pour que l'humérus ne puisse pas ressortir de son logement. Vu que je me suis déboîtée l'épaule trois fois en une semaine, cela a beaucoup endommagé les cartilages et il fallait mettre un bout d'os là ou c'était trop abîmé.


Revenons sur la saison passée, à l'ouverture en Bulgarie, tu fais jeu égal avec Stéphanie Laier, c'est ta rivale 2009 annoncée.


Oui, je le savais déjà, j'avais déjà dit avant que le titre se jouerait entre elle et moi, sans aucune prétention, ce serait ma principale rivale et pour le titre, je savais que c'est elle qui pourrait me déranger.


En Bulgarie, on prend toute les deux le même nombre de points, mais j'ai pris énormément confiance en moi sur ce week-end, et mentalement, je me suis sentie plus forte pour les GP d'après.


Au Portugal, Stéphanie ne marque pas dans une manche, tu prends une manche d'avance au championnat.

Interview ; Livia Lancelot a repris la moto depuis peu, après sa blessure à l'épaule, elle repart pour le titre


Au Portugal, Stéphanie était dans ma roue au moment où elle a calé, elle n'arrivait pas à redémarrer, elle a demandé de l'aide extérieure, elle est disqualifiée, moi ça me permet de prendre un peu d'air.


Mais moi, j'étais pas pour cette disqualification, je veux pas jouer un titre sur ça, moi, j'ai dit clairement que je voulais gagner le championnat avec plus de 10 points d'avance, le nombre de points qui lui avait été retirés. Je m'étais mis un point d'honneur à faire ça, la suite en a décidé autrement.


Par la suite, Laier ne te lâche pas, elle reste dangereuse au championnat.


C'est clair, on était vraiment deux au dessus du lot, ce qui fait qu'au niveau des points, je n'arrivais pas à prendre beaucoup d'avance.


Si j'étais la plus forte, je gagnais la manche, et même si elle s'était loupée un petit peu, elle faisait quand même deux. Dans ce cas c'est difficile de prendre beaucoup de points d'avance.


En MX 2, si un favori se rate, il va faire 5, 6 ou 7, il y aura des pilotes à s'intercaler, nous, nous n'étions que deux à gagner des manches.


On n'avait pas le droit à l'erreur, ni l'une ni l'autre, au niveau des abandons.


On va revenir sur le GP de France, tu gagnes les deux manches, un grand moment pour Livia ?


J'avais un très mauvais souvenir du GP de France l'an dernier à St Jean, j'aime bien le terrain, j'avais la fougue, j'ai fait plein d'erreurs tout au long du week-end.


Ernée, je l'ai abordé avec un peu de pression, il ne fallait pas de je commette les mêmes erreurs que l'année précédente. Après, ça c'est super bien passé. Deux bons départs et je gagne les deux manches. Un beau week-end.


Comment as-tu trouvé l'accueil du public à Livia Lancelot à Ernée ?


Interview ; Livia Lancelot a repris la moto depuis peu, après sa blessure à l'épaule, elle repart pour le titre


Ah, l'accueil était génial, mais ça on le sait, en France c'est toujours comme ça, à St Jean l'an dernier malgré que je n'avais pas très bien roulé, j'avais été acclamée.


A Ernée, je m'y attendais, mais ça fait toujours quelque chose. Le podium, c'était énorme et même avant le départ des manches, le public était déjà à 200% derrière moi, j'entendais crier autour de moi.


Ce n'est pas perturbant d'entendre tout cela avant le départ pour se concentrer ?


Non, quand on est partie, une fois sur la piste, ça va, mais les deux derniers tours, par contre, t ‘entends le public crier derrière toi, je voulais pas décevoir.


Ce qui m'a le plus dérangé, c'est le speaker, il disait toujours Papenmeier revient, ou Laier revient, j'entendais ça dans mon casque. A entendre sans cesse Papenmeier revient, je me suis retournée un paquet de fois, en faite, elle ne revenait pas. C'est ce qui m'a le plus perturbée.


Quelques jours plus tard, tu te déboîtes l'épaule en chutant, le titre s'envole, que ce passe-t-il ?


Ca a commencé le mardi à l'entrainement, je perds le control sur un saut et je me déboîte l'épaule. J'ai de suite senti que l'épaule était sortie, là je me suis dit, c'est pas très bon.


Et le temps de m'emmener à l'hôpital, faire les radios, faire l'anesthésie générale et remettre l'épaule, il s'est passé plus d'une heure. Donc les ligaments sont restés distendus un bon moment.


Mais malgré cela, j'ai continué d'y croire à 200%. Toute la semaine j'ai bossé sur mon épaule, la bouger, j'ai fait des exercices pour ne pas qu'elle s'engourdisse. Je n'ai rien dit à personne, à part mon entourage, mais quand je suis arrivée au GP le vendredi, les journalistes venaient me voir, alors ton épaule ? non rien tout va bien.


Tous les autres pilotes ne savaient plus, je voulais me convaincre que ça irait. J'ai fait mes premiers essais tranquille, ça allait mais quand j'ai fait mon tour chrono, mon épaule est sortie, là, Olivier Robert m'a dit, c'est bon t'arrêtes. Mon médecin m'avait dit que j'avais 90% de chance de me la redéboiter.


Moi je voulais prendre les 10% qui restaient, je voulais pas arrêter en tête du championnat.


J'ai pris le départ de la première manche et au 4ème tour, dans un trou, l'épaule est ressortie, là c'était terminé.


Tu quittes Roger Pourcel et Kawasaki, tu faisais un peu partie de la famille Pourcel, comment tu prends cela ?

Interview ; Livia Lancelot a repris la moto depuis peu, après sa blessure à l'épaule, elle repart pour le titre


J'ai pas eu le choix, j'ai appris au soir d'Ernée que KRT ne souhaitait pas me garder. Kawasaki Japon veut des résultats en MX 1, au lieu d'avoir deux MX 1 et une fille, ils ont trois MX 1, il gère son budget autrement. C'est leur choix, moi maintenant, ça n'engage en rien ma relation avec la famille Pourcel, ils m'ont amenée au plus haut niveau, ils m'ont aidée à en arriver là, ce sont des bons souvenirs.


Tu rejoins Francis chez KTM HDI, je sais que tu as essayé la moto, ça c'est bien passé ?


Très bien, j'aimais beaucoup Francis, j'avais de très bonnes relations avec lui avant.


Quand il a su que j'avais plus de guidon pour 2010, le deal s'est fait assez rapidement, j'ai pas cherché ailleurs. J'ai vraiment découvert une grande famille dans le Team HDI.


Ils sont à fond pour le titre féminin, quand je suis arrivée au Team, tout était prêt, la moto n'attendait que moi, ça c'est vraiment très bien passé.


Chez KTM, ils ont bien assuré le coup pour le titre féminin 2010.


Ah oui, c'est sur, avec Laier, Maria Franck qui roulait Kawasaki et qui est passée KTM ainsi que Nathalie Kane qui a pris ma place sur les podiums depuis ma blessure, il y aura au moins deux KTM sur le podium.


Je pourrais te demander ton objectif 2010, mais je sais que c'est le titre ou rien.


Tout à fait, c'est un peu ce que le monde de la moto impose, on parle de la championne du monde, pas de la vice-championne, et puis si je me suis battue en rééducation, c'est que je veux récupérer le titre, c'est dans mon caractère aussi. Je dois encore récupérer de la masse musculaire mais à l'heure actuelle ça va déjà bien.


Merci Livia, bonne préparation hivernale sur la KTM et à bientôt sur les circuits.


Interview ; Livia Lancelot a repris la moto depuis peu, après sa blessure à l'épaule, elle repart pour le titre


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire