Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Interview : Magali Langlois : "J'ai pris un énorme plaisir en course"

Dans Moto / Sport

Interview : Magali Langlois : "J'ai pris un énorme plaisir en course"

Magali Langlois était des pilotes ayant participé à la 3e épreuve du championnat de France Superbike. Contactée par téléphone, elle nous relate son week-end.


Bonjour Magali. Comment s'est déroulé ton week-end dans le Val de Vienne ?


Je suis très contente de mon week-end. Je me suis fait très plaisir sur la moto et c'est ça le plus important. Nous sommes arrivés le jeudi afin de faire les essais libres du vendredi. La première séance du matin s'est déroulée sur le sec. J'étais super contente sur la moto, j'ai bien roulé même si cette séance a été un peu écourté à cause des chutes. Et puis l'après-midi, on a fait la 2e séance sur le mouillé et là ce n'était pas évident.


Interview : Magali Langlois : "J'ai pris un énorme plaisir en course"


Le circuit du Vigeant a été modifié cette année. Quand est-il maintenant ?


Il n'y a pas eu de gros changements. Le tracé a été un peu modifié afin d'assurer une meilleure sécurité : le virage avant la ligne droite des stands a été changé par exemple. Certains bacs à gravier ont été élargis également. Mais pour ceux qui ont roulé ici l'année passé, il n'y avait pas de souci, on était pas perdu. Le revêtement a été changé aussi mais ils ont fait rouler des voitures trop vite dessus et des trous se sont formés. Malheureusement ils ont été comblés avec un bitume plus lisse donc on ne savait pas trop comment ça tiendrait.


Pour les qualifications du samedi, la météo n'annonçait pas très beau. Comment cela s'est-il passé pour toi ?


Pour la 1ère qualification du samedi matin, il tombait des trombes d'eau. Et puis j'ai mal préparé mon casque alors j'ai dû me battre à cause de la buée. Ensuite, je n'ai pas réussi à me mettre en confiance parce qu'à chaque fois que j'ai chuté c'était sous la pluie. Je me retrouve tout de même 33e mais comme je n'ai pas fait les 115 % de la moyenne des 3 premiers, je n'étais pas qualifiée. Je ne me sentais vraiment pas bien parce que j'étais la seul du team 3A racing à ne pas être qualifiée.


Tu as tout de même participé à la course, la 2e séance de qualification a dû mieux se passer ?


Interview : Magali Langlois : "J'ai pris un énorme plaisir en course"


En fait j'avais très peur. Je ne savais pas comment ma tête réagirait. La piste était séchante et au fil des tours, j'ai pris confiance. Je déhanchais beaucoup pour ré-accélérer très tôt, je posais le genoux dans tous les virages et quand je suis rentré au box, j'étais en 1'59. Après avoir discuté avec Gaby, j'ai décidé de repartir. C'est pourtant un circuit où j'ai un peu peur parce que c'est là que je me suis cassé le pied il y a 4 ans. Je fais le tour de chauffe et j'attaque comme une dingue et sur une sortie de virage, je fais une énorme glisse de l'arrière dans le même virage à gauche où je me suis cassé le pied. Je ne suis pas tombée mais quand je suis rentrée au stand, il fallait presque me tenir, je n'en pouvais plus. Avec un 58"5, je me retrouve la première du team en 25e position sur la grille. C'était vraiment génial.


Ensuite la course a été plutôt mouvementée ?


C'est le moindre que l'on puisse dire. Le soleil était là mais la piste était encore humide. Je prends un bon départ et je me retrouve dans la roue de Jean Foray. On est souvent dans les mêmes temps et on se tire souvent la bourre. Mais au bout de 3 tours, drapeau rouge. Du coup, on repart pour 13 tours et à nouveau, je me retrouve dans le groupe de Jean Foray mais la course est une nouvelle fois interrompue. Mon dernier départ été catastrophique. En fait, mon embrayage a souffert des 2 premiers départ et il a collé. C'est comme si j'étais parti en 2e. Du coup, je me retrouve dans les 4 dernières. Mais j'ai réussi à super bien rouler et à remonter à la 23e place, juste derrière Jean. J'ai vraiment pris un pied fou en course et j'ai repris confiance avec le Vigeant malgré la piste humide. J'aurai bien aimé faire la 2nd course.


A ce sujet, la décision de la direction de course d'annuler la seconde manche t'a telle paru logique ?


Oui, c'était indispensable pour la sécurité. Il a tellement plu que la terre n'arrivait plus à absorber l'eau. A certain endroit, il y avait de véritable piscine. Si le départ avait été donné et qu'un pilote avait chuté à cause d'une flaque, ça aurait été difficile de l'éviter. Ca aurait pu être très dangereux. Non, c'était une bonne décision.


Et bien merci Magali et rendez-vous le 15 juin pour l'épreuve de Ledenon.


Photos : Magali Langlois


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire