Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Interview : Magali Langlois : "je suis contente de ma course"

Dans Moto / Sport

Interview : Magali Langlois : "je suis contente de ma course"

Après la course qui s'est déroulée ce week-end sur le circuit de Albi, Magali Langlois, pilote en championnat de France Superbike, nous raconte sa course.


Il y a 15 jours tu as fait une grosse chute. Comment ça va aujourd'hui ?


Ca va bien. J'ai encore un mollet très enflé mais il ne me fait plus mal. Et puis au niveau du dos, j'ai un encore épanchement que je vais faire traiter.


Que s'est-il passé à Ledenon ?


J'ai fait un gros highside à la première manche. Je me suis retrouvée avec un mollet qui avait presque triplé de volume et avec un gros traumatisme au dos car je suis retombé à plat dos. J'ai réussi à mettre mon mollet dans la glace, et puis mon homme a remonté la moto et j'ai pu faire la 2e manche mais j'ai beaucoup souffert. Mais bon, j'étais sur place et tant que je ne suis pas l'hôpital, je roule. Cela fait partie du jeu. Maintenant, si je ne m'étais pas senti, si vraiment physiquement je ne pouvais pas suivre, j'aurai lâché l'affaire.


Comment s'est passé ton début de week-end à Albi ?


Cela c'est bien passé. J'ai fait de bons essais libres, et de bonnes qualifications. J'avais un objectif : rouler en 22''. J'ai roulé en 22''8 à la première séance et en 22''7 à la seconde donc c'est très bien. Et puis devant, ça roulait très vite : en 18''. Cela me met à 4 secondes des meilleurs. C'est un circuit où je suis le moins loin des leaders donc je suis super contente. Et puis il y avait un très bon niveau et des très bons wildcard avec Sylvain Barrier qui roule en mondial superstock et Julian Mazuecos, qui roule en mondial avec Kawasaki France. Finalement, je me qualifie 26e mais les courses ont été super rock and roll : il y a eu 3 départs à la 1ère course parce que ça n'a pas arrêté de cartonner.


Qu'est-ce qui explique autant de chute ?


Le circuit d'Albi c'est un circuit très particulier, il faut le voir. La première chicane, quand tu rentres dedans, c'est un truc de fou. C'est une chicane à l'arrêt, c'est très étroit, ça fait goulot d'étranglement donc automatiquement, y'a eu un nombre important de drapeau rouge pendant le week-end. Nous en Superbike on va de plus en plus vite et le circuit d'Albi a la particularité d'être un circuit extrêmement bosselé. Si tu n'as pas une moto réglée correctement, que tu es en bagarre et que tu mets gaz sur une bosse, tu chutes très lourdement. Il y a eu beaucoup de drapeaux rouges aussi en 125 et dans les autres catégories. C'est un tout et pas seulement le fait qu'on roule en 1000. C'est un circuit qui aurait besoin d'un coup de fraîcheur. Mais comme c'est un circuit en ville, je ne sais pas si ils pourraient mettre des bacs à graviers en conséquence. C'est très compliqué.


Tu apprécies ce circuit ?


Oui c'est un tracé qui est fandare en 1000, ça va très très vite. Et puis l'infrastructure et les gens qui y travaillent sont des gens ultra motivé et qui se donne à fond mais on commence à sentir que c'est un peu limite pour le Superbike.


La première course est déclarée « piste humide ». Comment cela s'est passé ?


Ca a été un peu compliqué. Il y a eu 3 départs pour la première course sauf qu'au 3e départ, La direction de course nous a déclaré la piste mouillée parce qu'il bruinait à l'autre bout de circuit. Le problème c'est que tous autant qu'on est, nous n'avons pas jugé qu'il pleuvait suffisamment pour passer des pneus pluies donc il a fallu prendre nos responsabilités. Quelques uns sont partie en pneus intermédiaire et on a fait les 15 tours de courses en se demandant dans quel mesure ça allait tenir parce qu'en fait, il a bruiné toute la course.


Quel a été ton choix ?


J'ai roulé en slick. Mais 90 % des pilotes sont partis en slick. A mon avis, quand tu vois comment ça roulait devant, il ne fallait pas se poser de question, c'était le bon choix. Ensuite, il fallait être sûr de soit pour mettre du gaz dans des conditions pareils. Je n'avais jamais roulé dans des conditions aussi bizarres et aussi longtemps surtout. Je termine 22e de la 1ère course. Mais beaucoup de gens ont rendu la main sans compter les 6 qui n'ont pas pris part au 3e départ. Cela me fait une expérience supplémentaire.


La 2e course a été moins mouvementée ?


Ca c'est sur. Je termine 19e. Cette fois, la course s'est bien passée pour tout le monde. J'ai tourné en 23'' régulier alors que l'année passée, je n'avais réussi qu'une fois ce chrono. Je suis vraiment contente de la course.


Et pour le team, le week-end a t'il été positif ?


Effectivement, ça a été un bon week-end aussi. On a couru 7 courses et personne n'a chuté. Tout le monde a engrangé de l'expérience, c'est très bien.


Le prochain rendez-vous ?


C'est le 20 juillet sur le superbe circuit de Magny-cours. Je suis pressé d'y être car c'est un grand circuit. On va rouler dans la cours des grands.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire