Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Interview : Mehdiator fait sonner sa parole sur Caradisiac moto

Dans Moto / Pratique

Interview : Mehdiator fait sonner sa parole sur Caradisiac moto

Si vous êtes un lecteur régulier de nos colonnes, vous avez forcement vu passer les vidéos de Mehdiator. Ce jeune motard propose depuis quelque temps déjà des spots ironiques sur la moto. Un moyen pour lui de dénoncer, entre autres, la politique de sécurité routière actuelle. Tout y passe : vélos, piétons, alcool, camion etc… Un moyen également pour lui de tordre le cou aux idées reçues sur le milieu de la moto. Son humour décalé fait mouche et il commence à avoir son public sur internet.


Son travail est apprécié à la rédaction et nous avons voulu en savoir plus sur celui qui est sous ce casque. Et vous le faire partager bien entendu !


- Bonjour Mehdiator. Est-ce que tu peux te présenter à nos lecteurs ?


Bonjour,


Je m'appelle Mehdi, jeune motard de la région Lyonnaise. Je roule à moto depuis bientôt 3 ans. Je suis passionné par la moto, la vidéo et la musique. Je suis quelqu'un de créatif.


- Tu t'es fait connaître grâce à tes vidéos ironiques sur la moto. Explique-nous la démarche qui t'a conduit à commencer ?


Je ne me reconnaissais pas dans les spots officiels. La violence, toujours la violence. On ne communique plus en 2011 comme on le faisait il y a 30 ans (et encore je n'étais pas né…). On ne fait plus peur avec des images gores. Je me suis dit qu'attaquer le problème du côté de l'humour pouvait fonctionner.


Interview : Mehdiator fait sonner sa parole sur Caradisiac moto


- Tu fais partie de la FFMC 69 et tu t'occupes d'ailleurs aujourd'hui de leurs vidéos et celles au niveau national. Qu'est-ce qui t'a poussé à t'investir ?


J'ai découvert la FFMC rapidement après avoir commencé la moto. Les bénévoles apportent leurs compétences pour faire avancer l'association. Moi c'est la vidéo. Je me suis investi car la cause me concerne et que la plupart des revendications me semblent justes.


Aujourd'hui on laisse faire, on subit la vie. J'ai besoin de me sentir utile. La FFMC est très critiquée même par ceux qu'elle défend. Je me suis proposé aussi pour dire, au travers des vidéos, ce que faisait la fédé pour eux.


- Tu revendiques que tes vidéos n'ont rien à voir avec le combat de la FFMC même si beaucoup de sujets traités se rejoignent au combat de l'asso. Ça te dérange ?


Ce n'est pas tout à fait ça. Ce que je revendique c'est mon indépendance. La FFMC n'a aucun pouvoir en ce qui concerne les spots moto ironiques. Je pourrai même en faire un sur eux. Par contre la fédé valide les vidéos estampillées FFMC. C'est normal.


Notre but est le même et tant que ce sera le cas, je continuerai à les aider. Mais je distinguerai toujours mon travail perso.


- Si tu avais les responsables de la sécurité routière devant toi, qu'est-ce que tu leur dirais ?


Bonjour, je suis un motard (rires) ! Je leur demanderais où est mon bureau et quand est-ce qu'on se met au travail ensemble ? Il faudra évidemment qu'ils fassent preuve d'ouverture parce que recevoir des conseils d'un gamin de 25 ans, j'imagine que ça doit pas être facile ;-)


- Si tu pouvais changer 1 chose sur la route en faveur des motards, ce serait quoi ?



Sur la route en elle-même, j'interdirais l'utilisation des gravillons pour refaire la route. C'est l'exemple type que l'argent est plus important que la vie d'un motard.


- Tu nous réserves 4 vidéos pour le mois d'octobre. Quels sont tes autres projets ?


On me reproche de temps en temps d'en faire trop. Et pourtant je me limite… J'ai des projets mais je ne vais pas en parler pour le moment. La seule chose à savoir c'est que les « spots » ne sont qu'un début…


- On peut voir sur ton fil d'actu, un slam sur la vie des motards. Es-tu aussi musicien ?


Oui je suis guitariste à la base. Je fais partie d'un groupe de rock, les « improvisteurs ». Je suis également compositeur pour des musiques de courts métrages. Le slam n'est pas du tout mon style de prédilection, mais je ne suis pas chanteur et c'est le seul style qui correspondait au message que je voulais passer. Sinon j'aurais bien fait du heavy-metal, c'est beaucoup plus dans mes cordes. D'ailleurs le pseudo Mehdiator vient du monde de la musique.


Interview : Mehdiator fait sonner sa parole sur Caradisiac moto


- Tu expliques que tu es touché par la solidarité qui existe dans la communauté. Une anecdote ?


Je ne vais pas détailler une anecdote en particulier, je pense que cette phrase sera comprise par tous les motards « c'est quand le réservoir est vide que l'on fait le plein de rencontre ».


- Depuis quand fais-tu de la moto ?


Je roule depuis presque 3 ans. J'ai eu un SV650n d'occasion pour commencer. Belle machine, parfaite pour débuter. Je suis passé sur un GSXF650, une bonne routière, fiable.


Je m'y suis mis par hasard, une envie subite de faire de la moto. Personne de mon entourage ne m'a initié.


- Quel type de motard es-tu ?


Je ne vais surprendre personne en disant que je roule tranquille… Mais j'assume parfaitement mon rythme pépère. Je suis content de prendre du plaisir sans avoir à prendre trop de risque.


Je ne suis qu'au début de ma vie de motard, on en reparlera d'ici quelques années. Mais j'espère ne pas trop changer non plus et rester moi-même.


Quand je monte sur la moto, ma tête se vide et je ne pense qu'à la route. Plus de souci, jusqu'à ce que… PAF l'utilitaire qui me coupe la route !


- Quelle est la moto de tes rêves ?


C'est très paradoxal mais une Hayabusa. Ce serait le comble de l'ironie non ?


Sa chaine You Tube


Son blog


Facebook


Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

j'aime ton travail  ! j'ai 19ans je roule depuis 3 ans d'abord en 125 puis maintenant en 690 duke et meme si je roule souvent vite (faut que jeunesse se fasse) et j'ai pas les moyens de faire du circuit je reste ultra pudent en ville et dans les endroit ou je risque de mettre la vie d'autruie en danger pendant ce temps la le motard est la cible à faire tomber au sens propre (gravillons  passage pieton dans les virages barriere non doublé) comme au figuré avec la stigmatisation du motard comme personne péchante qui roule vite etc...

Par Anonyme

Continue sur cette voie Medhi, tu parles vrai ! Et on aime ça ! c'est le seul moyen de ne pas sombrer dans le conditionnement que les pouvoirs publics essaient de réaliser sur l'image du motard ! L'amalgame entre motard, vitesse, agressivité, transgression est intolérable ! Il faut continuer à lutter contre ces préjugés et montrer comme tu le fais si bien que nous sommes des hommes et des femmes comme les autres, plus vulnérables sans carrosserie dans cette jungle de 4 roues de métal qui nous ignorent et nous font courrir des risque chaque jour...

Par Anonyme

faites attention cette semaine en particulier , les pv ( pardon !  taxes ) sur les pots .......... tout est bon pour vous prendre du pognon et là    , rien a voir avec la sécurité

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire