Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

Interview : Olivier Pain repart au Dakar avec de gros objectifs

Dans Moto / Sport

Interview : Olivier Pain repart au Dakar avec de gros objectifs

Olivier Pain, champion du monde 2009 des rallye-raids 450cc a fini 9ème le Dakar 2010.


Il avait eu en décembre 2009, une phrase qui résume bien le malaise qui règne, « Je suis pilote professionnel bénévole »


C'était en réalité bien pire puisque il devait payer pour rouler, donc trouver des sponsors qui ne couvraient pas la totalité de son budget.


Cette année, il n'a pas pu pour raison de budget remettre son titre mondial 450 en jeu.


Contacté en juin dernier, Olivier n'avait toujours rien de concrétisé officiellement. Ses derniers roulages dans le sable datent du Touquet où nous nous étions rencontrés à l'arrivée, une chance incroyable tant c'est difficile de trouver un pilote.


Olivier est actuellement en route vers le Maroc pour le rallye où il retrouve toute l'équipe Yamaha HFP que moto caradisiac vous avait fait visiter.


  • ----------------------------------------------------------------------------------------

Bonjour Olivier, alors tu repars avec Yamaha au Dakar, dans quelles conditions ?


J'ai un bon soutient matériel, la moto m'est fournie, le développement de la nouvelle 450 Yamaha a été pris en charge financièrement par la marque, je repars en gros avec la même équipe que l'an dernier.


Tout le coté logistique reste à ma charge, je dois trouver les budgets pour mon inscription, le voyage et bien d'autres choses, mais la moto elle au moins est mise à ma disposition. Je suis loin d'avoir la place qu'avait David Frétigné.


L'équipe dont tu parles, c'est HFP avec Franck.


Oui, HFP est chargé par Yamaha France du développement de la moto, il a fallu tout reprendre vu que c'est la nouvelle 450 à injection, je vais donc avoir mon mécano de l'an dernier que je connais bien, cela me permets de partir dans un terrain connu au niveau des personnes de l'équipe.


As-tu déjà essayé la nouvelle moto, celle que tu auras au Dakar, et pars-tu au rallye du Maroc ?


Non, je n'ai pas pu essayer la moto dans sa configuration course, elle est en Espagne avec Franck ( HFP ) justement. Mais je participe au Maroc, c'est sur la route, nos premiers tours de roues se feront là-bas. Mais j'ai une 450 Yam à la maison, cela me donne une idée de la moto, le moteur va bien.


Le Maroc va donc vous servir de mise au point en configuration course alors.


Oui, mise au point de la moto, ce sera le banc d'essai grandeur nature, essayer pas mal de pièces, c'est là l'objectif de Yamaha, pour moi l'occasion de prendre mes marques avec cette nouvelle motorisation, me tester physiquement, voir où j'en suis personnellement. J'ai en charge avec Yamaha de développer cette nouvelle moto à injection, c'est un challenge intéressant. Il y a un peu de recul en cross et enduro, mais le sable, c'est usant pour les moteurs. Ce qui me soucis un peu, c'est que c'est un nouveau moteur et si on doit « essuyer les plâtres », ça, ça m'ennuie, c'est le problème avec toute nouvelle moto.


Quand nous nous sommes contacté en juin, tu étais encore dans l'incertitude, les décisions sont venues tardivement.


Oui, assurément que mi-juillet à peu près, donc moi je ne pouvais rien dire avant. Je voudrais maintenant intégrer vraiment Yamaha France, le coté développement me plait bien.


De plus c'est Franck Helbert qui est chargé de développer la partie moteur par Yamaha et les Espagnols tout le kit des réservoirs et la globalité de la moto, c'est bien.


Tu es donc encore loin du statut de pilote pro ou semi pro que tu souhaitais.


Ha oui, de plus, je réinscris un 4 X 4 d'assistance personnel avec mon père, le véhicule me suis partout, c'est un confort si je peux avoir le budget. Cela me permet en plus de l'assistance du Team, d'être suivi au plus près, en spéciale, si j'ai un souci je n'ai pas besoin d'attendre le camion d'assistance. Comme l'an dernier, en sortie de spéciale par exemple, cela me permet de pouvoir boire et manger, et lorsqu'il reste beaucoup de kms, je pouvais remettre des vêtements chauds pour finir dans un bon confort.


De plus, je me retrouve le pilote Français pour Yamaha France avec leur communication, ce sera à moi de faire mes preuves et on verra.


Tu as fini 9ème au dernier Dakar, vu les pilotes qui sont devant, ça devient difficile de remonter dans la hiérarchie, tu vises forcément mieux que 9ème ?


Là, à ce niveau dès le départ de la première spéciale, on sait que pour les pilotes du top 10, le moindre pépin peut être irrécupérable. Il va falloir ne pas faire d'erreur, avec les 450 ménager sa monture, il va y avoir des surprises. On part et il peut se passer énormément de choses.


L'objectif, c'est le top 5 et gagner une étape, ça prouve que tu as la vitesse, c'est ce que je voudrais.


Pour 2011, le Dakar terminé, as-tu un programme avec Yamaha pour l'année ?


Non, pour l'instant, l'objectif, c'est le Dakar, avec le Maroc pour les mises au point et valider la moto sur la piste. Ensuite, on verra, tout est sur le Dakar 2011, après, je ne sais pas encore.


A bientôt Olivier, bon rallye du Maroc.


Interview : Olivier Pain repart au Dakar avec de gros objectifs


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire