Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Interview - Olivier Robert : "il n'a pas manqué grand chose"

Dans Moto / Sport

Interview - Olivier Robert : "il n'a pas manqué grand chose"

Au soir du Motocross des Nations de St Jean d'Angely, nous avons rencontré Oliver Robert, sélectionneur de l'équipe de France. Il nous donne ces premiers sentiments sur la performance de ces pilotes, Gautier Paulin, Marvin Musquin et Christophe Pourcel. Olivier est déçu de ne pas avoir pu offrir la victoire aux 40 000 spectateurs mais admet que les américains sont au-dessus. La seconde place est en revanche le minimum qu'Olivier envisageait et le sélectionneur voit déjà l'avenir avec un rendez-vous l'année prochaine à Lommel en Belgique. Micro…


O.Robert : Un podium, et une nouvelle seconde place pour l'équipe de France, comment analyses-tu ce week-end ?


Caradisiac Moto : Il y a beaucoup de déception de ne pas avoir gagné, cela aurait tellement été extraordinaire à vivre en France devant tout ce public. Maintenant il faut relativiser, on est deuxième, on prouve que l'on est juste derrière les américains et qu'on peut les faire douter. C'est vrai que depuis quelques années nous avons ce statut et il faudra à l'avenir confirmer cela en allant les battre.


A la fin de la seconde manche, la France est en tête. Qu'est-ce qu'il a manquait pour s'imposer ?


Il n'a pas manqué grand-chose c'est une certitude. De la réussite au point de vue de la mécanique puisque l'on a réussi à les faire douter. On connaissait le niveau des trois pilotes américain et on savait que le point faible, s'il fallait en trouver un, était Blake Baggett. Ce dernier n'a pas été serein aujourd'hui, il a commis beaucoup d'erreurs. Après Dungey et Villopoto ont vraiment répondu présent au moment où il le fallait et c'est leur force. Donc voilà ce qu'il a manquait, c'est d'une part de la réussite pour nous et puis également des pilotes qui n'ont pu défendre leur chance à l'image de Cairoli. On savait qu'Antonio allait tout donner pour battre les américains, les faire douter, leur mettre la pression. Malheureusement pour nous, il est tombé. On a espéré profiter des individualités pour venir troubler les choses, si Chad Reed avait roulé comme en première manche notamment cela aurait pu être bénéfique pour nous. C'est vraiment plein de petites choses qui font la différence, eux ont répondu présent au moment où il fallait, c'est-à-dire en troisième manche.


Interview - Olivier Robert : "il n'a pas manqué grand chose"


Si l'on revient sur les performances individuelles de tes pilotes. Gautier a impressionné en première manche.


Gautier a vraiment super bien roulé en première manche, il termine devant Ryan Villopoto et à la régulière. Il a bien géré sa course en roulant dans les mêmes temps que Villopoto donc l'américain n'a pas pu revenir sur lui. En seconde manche je l'ai senti un plus tendu et après la mésaventure de Christophe on voyait bien qu'il n'y était plus. Il n'a pas pu se mettre dans le rythme des premiers dès les premiers tours et après la chute de Christophe c'était compliqué pour lui de faire abstraction et de prendre autant de risque qu'en première manche.


Marvin a répondu présent en terminant second pilote MX2 du week-end.


En effet, Marvin termine second derrière Roczen. Il s'est vraiment défoncé, on l'a vu se battre tout au long du week-end, passer des pilotes comme Goncalves qui roulent en 450. Il a pris de bons départs où il s'est faufilé au premier virage mais malheureusement pour lui il a fait une petite erreur avec Campano. Marvin a ouvert la porte, Campano lui a pris la roue avant et on perd au moins 4 points à ce moment-là puisqu'il était 8ème, qu'il pouvait terminer 6 mais qu'il finit 11ème.


Interview - Olivier Robert : "il n'a pas manqué grand chose"


Quant à Christophe il a joué de malchance en seconde manche.


C'est un week-end compliqué pour Christophe. En première manche, une pierre vient lui casser l'écran de lunette après il s'est mis à pleuvoir donc il ne pouvait pas garder ses lunettes. Ensuite il a choisi de s'arrêter pour prendre une nouvelle paire au lieu de continuer sans lunette ce qui est pour moi une sage décision. Il lui restait une manche après et il valait mieux perdre un peu de temps que se prendre une pierre dans l'œil. En seconde manche, Christophe était remonté à bloc, il a pris le rythme tout de suite après un bon départ. Au troisième tour, il passe Dungey dans le haut du circuit et quelques mètres plus loin il déjante. Il était vraiment déçu mais c'est le sport.


En fin de course, Gautier a dû se battre pour garder la seconde place ?


Oui à un moment donné, nous étions troisième derrière l'Australie donc on ne peut être que satisfait de la seconde place. Troisième aurait vraiment été une déception puisqu'on avait le potentiel pour inquiéter les américains. On termine deuxième, position que tout le monde nous pronostiquait depuis quelques semaines finalement. Voilà on repart encore une fois avec le titre de premier challenger et on essaiera de faire mieux à l'avenir.


Interview - Olivier Robert : "il n'a pas manqué grand chose"


L'année prochaine à Lommel ?


Pourquoi pas, on sait que cela sera compliqué là-bas mais on donnera tout pour figurer au mieux. Les américains ne seront pas non plus à leurs avantages donc on verra bien ce qu'il se passera, on a encore du temps pour préparer l'évènement !


Merci Olivier et félicitation.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire