Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Interview : Patrice Lemiègre : artiste peintre aquarelliste.

Dans Moto / Loisirs

Interview : Patrice Lemiègre : artiste peintre aquarelliste.

Bonjour Patrice ; comment en es-tu venu à marier ta passion pour la moto et tes dons d'artiste peintre ?


J'ai passé mon permis moto en 1973 ; à l'époque, on pouvait l'obtenir dès 16 ans. J'ai pratiqué la moto un certain temps puis il y a eu une longue période d'abstinence. J'ai remis ça dernièrement et actuellement, je roule sur une BM. Quant à la peinture, un jour, on m'a mis au défi de peindre une moto avec les reflets dans le réservoir. Je me suis empressé de la réaliser et c'est de là qu'est venue l'idée d'associer mes deux passions. Un incident professionnel a fait que je me suis vraiment investi dans cette activité. Ce qui me plait le plus, c'est d'être dans le paddock. C'est là que je me sens le mieux.


Je suppose qu'en fréquentant les paddocks, tu as quelques anecdotes ?


Un jour, Phil Read m'a signé une feuille blanche sans savoir qui j'étais et lorsque je lui ai montré le travail, il a rajouté une annotation pour me dire qu'il appréciait ce que j'avais fait.


Interview : Patrice Lemiègre : artiste peintre aquarelliste.


Sinon, une fois, j'ai reçu trois photos : une femme en jupe, une moto et un paysage. Il fallait que je réalise une aquarelle en « mixant » les trois.


Est-ce qu'il y a un type de clientèle particulier ou tu t'adresses à tout le monde ?


Non ! Je m'adresse à tous types de motards. Il est certain que cela représente un budget puisque chaque tableau demande environ quarante heures de travail. J'essaie de faire des reproductions de certaines œuvres pour que cela soit plus abordable.


Interview : Patrice Lemiègre : artiste peintre aquarelliste.


Par conviction, je suis plus attaché aux motos anciennes, principalement celles qui me faisaient rêver quand j'étais jeune et que je n'ai jamais pu m'offrir. Mais j'aime beaucoup le monde de la moto et il faut que l'on garde cet esprit motard.


Interview : Patrice Lemiègre : artiste peintre aquarelliste.


Parle-moi un peu de ta peinture…


Je ne travaille qu'à l'aquarelle toujours d'après photo pour les motos car il y a trop de détails techniques su les moteurs et on ne peut pas avoir toutes les machines en tête. Mon petit coté motard fait que la reproduction doit être la plus fidèle possible. Je fais de l'hyper-réalisme ce qui fait que l'on compare parfois mes tableaux à des photos. C'est pourquoi maintenant, je travaille sur place comme ça, les gens voient exactement ce que je fais.


Peux-tu me parler un peu des motos que tu as eues ?


J'ai commencé sur un 125 CZ, puis un 350 Jawa, et j'ai fini ma première période de pratique de la moto, à la fin des années soixante-dix sur une Moto Guzzi V7 Sport. Je suis revenu à la moto un peu par hasard avec un 125cc Varadero et je me suis dit : « tiens, pour aller faire les courses en ville, c'est génial »... ça a duré quinze jours. Mais j'ai vite trouvé que ça manquait de pêche, donc j'ai acheté une 650cc dont je me suis vite lassé aussi. Je me suis acheté un 1200 RT avec lequel je parcours environ 10 000 kilomètres par ans, et j'en suis très content.


OK. Merci Patrice pour nous avoir fait partager un peu de ta passion et à bientôt sur les circuits.


Merci à toi et à bientôt.


Contact: lemiegre.patrice@wanadoo.fr


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire