Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Interview : Philippe Donischal sera au Bol d'Or

Dans Moto / Sport

Interview : Philippe Donischal sera au Bol d'Or

Comme à la fin de chaque course de championnat de France Superbike, Philippe Donischal nous livre ses impressions. Mais pour cette dernière course, la KTM RC8 n'était pas sur la grille de départ. Philippe nous explique pourquoi, fait le bilan de sa saison et nous explique comment il s'est retrouvé au guidon de la Honda n°85 roulant au bioéthanol pour le Bol d'Or.


Bonjour Philippe. Tu n'étais pas présent à Ledenon. Peux-tu nous expliquer pourquoi ?


La finale à Ledenon était un peu compromise techniquement parce que j'avais eu les pièces pour faire refaire ma moto très tard et il s'avère que l'on a pris du retard. Et puis j'aurai aimé avoir quelques améliorations pour me battre devant mais ça n'a pas été le cas donc je me suis plutôt concentré pour le Bol d'Or.


Avant de parler du Bol d'Or, Quel bilan tires-tu de ta saison de Superbike ?


Disons qu'au niveau moteur, nous n'étions pas au niveau. Sachant qu'à la base, tout le monde travaille sur les moteurs, nous, nous n'avons pas pu le faire car les pièces n'étaient pas disponibles. Il faut savoir que pour bosser sur un moteur, il faut des joints de rechange. Mais nous n'en avions pas en début de saison donc nous n'avons pas pu travailler dessus. Et en milieu de saison, nous avons eu d'autres soucis qui nous ont pris du temps et nous n'avons jamais réussi à développer le moteur. C'était une saison d'apprentissage qui a été douloureuse car nous étions hors jeu rapidement par rapport à la base de la moto et surtout moteur. Mais la chose positive, c'est que la moto n'a jamais eu de souci en course donc ça reste une très bonne moto.


Quels vont être les objectifs pour 2009 ? Toujours en Superbike ?


Il est prévu que KTM sorte une version R de la RC8 qui sera, en toute logique, 20 ch. plus performante. On peut se dire que ça peut être intéressant mais il est encore trop tôt pour prendre une décision. Je veux vraiment avoir un maximum de chance de mon côté pour bien figurer. Mais l'envie est là bien entendu. Et puis il peut aussi y avoir le Top Twin.


Depuis la semaine dernière, tu es engagé avec Thorn bikes pour participer au Bol d'Or. Comment t'es tu retrouvé là ?


En fait, c'est Stéphane Lacaze de Moto et Motard qui m'a appelé pour me demander de rouler avec eux car Bertrand Stey a une tendinite et qu'il n'est pas sur de tenir la distance. J'ai réfléchi à la proposition mais rouler avec des potes sur une moto au bioéthanol c'est original et c'est une première mondiale. Et puis la moto est préparée par Franck de Thorn Bike donc elle est très bien préparée car Franck fait de la belle mécanique. J'étais persuadé que la moto serait très bonne et du coup, j'ai accepté la proposition.


Comment se sont déroulés tes premiers essais avec cette moto ?


Nous avons commencé les essais ce week-end à Magy-Cours lors des journée CGO et la moto est aussi performante qu'une moto qui roule au Sans Plomb. Elle est complètement d'origine. Même le pot est d'origine car l'idée est de rouler bio jusqu'au bout c'est à dire de ne pas avoir de nuisance sonore non plus. Alors c'est amusant car la moto ne fait pas de bruit en ligne droite mais pourtant elle marche très bien. Côté partie cycle, nous avons une fourche et un amortisseur Ohlins. Nous avions donc un gros travail pour dégrossir tout ça.


Est-ce que la consommation de la moto ne va pas vous poser de problème pour la course ?


Oui, cela va nous pénaliser un petit peu car nous aurons une consommation entre 0.5 et 1l de plus au 100 km. Donc, on va perdre un peu là dessus. Mais nous devons encore faire des essais parce que l'on a rodé la moto samedi en étant réglé riche et Franck va commencer à l'appauvrir. Et là, nous pourrons voir où nous en sommes. Et puis c'est un défi qui me plait à fond.


Après le Bol d'Or, comment va se terminer ta saison ?


Après le Bol, j'ai une course en Alsace sur l'anneau du Rhin pour une course régionale. Et après, je pars au moto tour avec une 990 Supermoto. Donc le mois de septembre va être chargé.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire