Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Interview Sébastien Gimbert : "Il faut rester humble"

Dans Moto / Sport

Interview Sébastien Gimbert : "Il faut rester humble"

Après un début de saison difficile en matière de stratégie pour Sébastien Gimbert, la suite s'est beaucoup mieux passée à Nogaro pour le pilote BMW. Une prise de commandement du championnat puis une victoire lors des 8h d'Albacete en Espagne le week-end dernier plus, Sébastien fait un point pour nous à quelques jours de la 3e épreuve qui se court ce week-end sur le circuit du Vigeant.


Bonjour Sébastien. La conjoncture actuelle est plutôt positive pour toi avec une prise de commandement du championnat de France. Comment s'est passé la course de Nogaro ?


Effectivement, en ce moment, ça va plutôt bien. On se donne les moyens de réussir et ça paye. A Nogaro, je fais la pôle position et gagne en première manche. Pour la seconde, je dois m'incliner face à Erwan. C'est sympa parce qu'on se rebat ensemble


Avec Erwan, vous avez exactement la même moto ?


Exactement. Si un gros changement se fait sur une moto, elle se fait forcément sur l'autre. On ne veut pas bénéficier de pièces spéciales sans que l'autre n'en dispose également. Malgré tout, il y a quelques différences car nous avons chacun notre style. Par exemple, des hauteurs de selle ou position de demi-guidon mais cela s'arrête là. Lors d'une séance de travail, nous pouvons échanger nos machines pour valider un réglage par exemple.


C'est un sacré avantage ça pour travailler plus rapidement ?


C'est une évidence. Je peux travailler sur le contrôle de traction pendant qu'Erwan travaille sur le moteur. Ou alors on travaille sur la partie cycle en partant chacun de son côté. Et si Erwan valide un réglage, je peux monter sur la moto les yeux fermés, je sais que ça m'ira. C'est une force énorme pour nous.


Lors des 8h d'Albacete, vous signez la première victoire de BMW en endurance. Ça doit être quelque chose ?


C'est même une première victoire en championnat du monde pour BMW. C'est vrai que pour nous, ça a été difficile en 2010 et le début 2011 a aussi connu son lot de surprise juste avant le bol d'Or avec un changement de manager. Mais cette victoire fait plaisir à tout le monde.


Le début d'une longue série ?


Malgré cette victoire, il faut que l'on reste très humble. Nous avons réussi à gagner mais pour autant, il y a encore un travail énorme à faire. Que ce soit sur la moto mais aussi dans les stands. Sur les 8 heures par exemple, nous avons passé 1'30 de plus que les autres teams lors de nos ravitaillements. C'est énorme puisque cela représente presque 1 tour. Quand tu sais combien il est difficile de gagner 1 seconde sur la piste, c'est frustrant pour nous pilote, de perdre 1'30 dans les stands.


Vous êtes pour le moment 2nd du championnat du monde. Vous visez le titre ?


On a effectivement des raisons d'y croire mais on sait très bien que l'on ne va pas tout casser maintenant. Cela a pris 30 ans au SERT pour en arriver là. Ce n'est pas en 2 ans que l'on va tout écraser. Il reste du travail mais cette victoire nous donne de l'expérience pour repousser les limites de la moto et de toute l'équipe technique. Quoiqu'il en soit, c'est vraiment top car il nous fallait un résultat pour BMW.


Maintenant, direction le Vigeant pour la 3e épreuve du championnat de France. Objectif victoire ?


Bien sur. J'y vais d'abord pour continuer à me faire plaisir à piloter cette machine et pour bien travailler lors des essais en vu de prendre le point de la superpôle et de gagner les 2 manches. Mais la concurrence sera rude avec les 2 kawasaki et la Ducati de David Muscat. Même si mon concurrent le plus sérieux reste Erwan qui a un titre à défendre. Mais moi, je veux le lui reprendre donc je vais faire le nécessaire pour cela.


Merci beaucoup Sébastien et bon week-end au Vigeant.


photo : site de Sébastien


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire