Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Interview : Stéphane Egea prêt pour sa saison en Supersport français

Dans Moto / Sport

Interview : Stéphane Egea prêt pour sa saison en Supersport français

Nous suivons Stéphane Egea, espoir de la vitesse française, depuis 2009 assez régulièrement sur caradisiac-moto. Pour 2010, Stéphane s'engage en championnat de France supersport, cherche un guidon pour les courses d'endurance française et rêve de revenir à Magny-cours lors de la manche de superbike mondial. Stéphane revient pour nous sur sa saison 2009 et se projette déjà dans la suivante.


Bonjour Stéphane. Tu termines ta saison à la 5e place du trophée pirelli après avoir connu des hauts et des bas. Comment se déroule ton début de saison ?


Effectivement, lors de la première course de Lédenon, j'avais de mauvaises sensations avec la machine. Je n'ai pas réussi à me mettre dans le rythme. Je me qualifie 7e pour terminer ma course à la 15e place. Ce n'était pas vraiment mon jour. La seconde course s'est moins bien terminée parce qu'après m'être qualifié en 4e position, je chute à cause d'un petit excès d'optimisme qui m'a fait faire un high-side.


Malgré ça, les résultats arrivent assez vite puisque tu fais ton premier podium puis ta première victoire.


C'est sur le circuit du Vigeant que je termine 3e. Pourtant, je ne me qualifie que 10 suite à de gros problèmes de dribble à l'avant sur l'angle maxi. Celui de l'arrière a été corrigé mais je termine la course avec les bras tétanisés. La bataille a été dure mais ça a valu le coup parce que je fais mon premier podium en 600. La seconde course à Ledenon m'a permis de gagner pour la 1ère fois de ma carrière en 600. Pourtant ça démarrait mal parce que les rafales du vendredi ont fait envoler ma structure. A 3H du mat, j'ai eu l'aide de Stéphane Galis ce qui m'a permis de me reposer. Je me qualifie 3e puis passe ma course à me battre avec Nans Chevaux. Je termine devant au drapeau à damier avec les bras titanisés mais à nouveau ça valait la peine.


Cette victoire en inaugure d'autres dès Magny-cours.


Je parviens à me qualifier 3e pour faire le hole shot et m'échapper pendant toute la course avec 2 secondes d'avance sur le second. Mes bras se tétanisent à nouveau mais parvient à m'économiser ce qui m'a permis de livrer une belle bataille puisque Nans et Randy Pagaud sont revenus pour les 3 derniers tours. Je reprends la tête à 2 virages de la fin pour signer une nouvelle victoire


La fin de saison en championnat de France est pourtant moins glorieuse. Que s'est-il passé ?


Au Mans, j'ai eu de gros problème de réglage châssis. Je me qualifie 10e. Après avoir fait un pari au niveau des réglages, je prend un très bon départ pour m'échapper avec Nelson Major et Florian Marino. Mais à 3 tours de la fin, je perd l'avant dans la chicane Dunlop. Je repars avec le cale pied gauche en moins pour essayer de conserver quelques points mais le sélecteur se déboite et c'est fini pour moi. Et lors de la dernière manche à Albi, je me fracture l'épaule droite dans la chicane rapide. Au final, je termine à la 5e place du championnat après être remonté à la 2e place pour jouer le titre.


L'apothéose de ta saison se déroule à Magny-cours pour une participation au championnat superstock 600 intégré au mondial Superbike. Comment cela s'est-il passé ?


Bah plutôt bien puisque je parviens à me qualifier à la 6e place à 5 dixièmes de la pôle. Malheuresement, j'ai fait un « jump start » car la procédure de départ est différente et je n'ai pas fait attention. J'étais dans le groupe de tête quand j'ai dû rentrer au stand pour ma pénalité. Néanmoins, je termine 15e ce qui est pas mal du tout.


Quel sera ton programme pour 2010 ?


Je voulais aller en SST600, car j'avais fait une belle perf malgré mon erreur au départ à Magny-Cours. Mais en moyenne, on me demandait 80.000 €, budget que je n'ai pas à ma disposition. Finalement, je pars en Championnat de France 600 Supersport avec le team Pro Boost Motorsport.


Avec quel objectif ?


J'aimerai être dans le top 5 et pourquoi pas jouer la gagne !


Au niveau partenariat, comment cela se passe pour toi ?


J'ai actuellement l'appui de mon moto club, le circuit d'Albi qui me prête un Yamaha YZF R6 2008 préparé pour la saison ainsi qu'une participation financière. Pirelli est aussi de la partie en me fournissant tous les pneus des courses et quelques uns pour mes entrainements grâce à un accord avec le circuit d'Albi et la FFM. Enfin, Shark et Ixon ont aussi répondu présents.


Certain de mes partenaires de l'année passée me suivent à nouveau tel que Ixon ou LRM qui a doublé son aide.


Es-tu parvenu à boucler ton budget ?


Financièrement, il me manque seulement les droits d'inscriptions pour faire le championnat (2550€). Ensuite pour être au top il me faudrait en plus un budget pour faire la révision du moteur en milieu de saison (devis à faire : coussinets, pistons, segments, étanchéités aux soupapes...) + des pièces de rechange qui me donne le droit de dépasser les limites. Et puis j'aimerai vraiment trouver 3000€ pour participer à la manche du SST600 de Magny-Cours.


Un dernier mot ?


Et bien, je suis aussi intéressé par un guidon pour les 24h du Mans et le Bol d'Or. Et puis bien entendu, je remercie tous mes partenaires. N'hésitez pas à vous rendre sur mon site pour suivre ma saison.


Merci Stéphane et bonne saison


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire