Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

Interview Steven Frossard : 3ème à 5 GP de la fin de saison

Dans Moto / Sport

Interview  Steven Frossard : 3ème à 5 GP de la fin de saison

Steven Frossard a commencé la saison par une victoire dès la première manche d'ouverture en Bulgarie, une arrivée fracassante dans la catégorie MX 1.


Forcément cela donne des ailes, victoire au GP de France et doublé en Suède là où il avait gagné son premier GP l'an dernier, Steven est 3ème au championnat et tout est encore possible à défaut d'être facile.


Au GP de France Steven a été beaucoup sollicité, à la veille de la dernière ligne droite de la saison, il semblait intéressant de contacter le pilote Yamaha Rinaldi.


 


Steven, t'attendais-tu à gagner la première manche en Bulgarie ?


Là non, c'est vrai que j'envisageais finir dans les cinq premiers si possible chaque week-end, faire un podium de temps en temps, mais alors de là à gagner une manche dès le premier GP, cela a été quelque chose de vraiment bien. J'ai vraiment été surpris, même si je savais que je roulais bien en début d'année, tout était possible. Mais si en championnat d'Italie je me battais déjà avec Cairoli, je me disais qu'en GP, il roulerait peut-être différemment, je me posais des questions en début de saison car les pilotes ne sont pas prêts, je voulais attendre le premier GP pour voir comment cela se passerait et je gagne une manche donc c'était vraiment bien.


Que se passe-t-il à Glen Helen ?


Je savais que je pouvais gagner en arrivant aux Etats-Unis, mais cela n'a pas été, j'ai pris deux mauvais départs et ensuite j'ai trop chuté. En seconde manche, après une nouvelle chute je repars le guidon tordu, je n'avais plus de frein avant, la poignée gaz était endommagée, à partir de là, tu finis comme tu peux avec ce que tu as, tu fais du mieux possible pour rejoindre l'arrivée.


St Jean, la marseillaise devant ton public, grand souvenir pour toi ?


Interview  Steven Frossard : 3ème à 5 GP de la fin de saison


C'est vrai que déjà c'est exceptionnel d'avoir gagné chez moi en France, entendre la Marseillaise à domicile c'est top. Mais entendre pour la première fois le public chanter son hymne nationale à domicile, ça c'est quelque chose qu'on n'oublie pas, c'est énorme, carrément frissonnant, assurément inoubliable dans la vie d'un pilote.


Comment expliques-tu que ton coéquipier Philippaerts ait perdu pied cette année ?


Je ne sais pas trop, mais peut-être a-t-il plus de pression cette année, j'arrive avec lui et je roule comme lui voir plus vite, dans sa tête c'est peut-être plus difficile. Pourtant lui, il a déjà été champion du monde et si j'avais déjà eu le titre une fois je ne pense pas que je me mettrais autant de pression, je me prendrais moins la tête qu'il ne le fait.


Tu es à une bonne quarantaine de points de Cairoli, le titre mondial, tu y penses forcément ?


Je ne regarde pas trop le classement, c'est ma première année en MX 1, je venais apprendre avec comme objectif premier de finir dans les 5.


Avec mon début de saison, j'ai pris la tête du championnat en Bulgarie, à égalité avec Desalle, évidement que j'ai changé mes objectifs, si je fais mieux que prévu c'est bien, on verra cela en fin d'année, je ne me focalise pas là-dessus. Alors bien sûr que j'y pense un peu, mais je n'y pense pas tous les jours, je n'en fais pas une fixation.


Avec un week-end off, c'était quoi l'emploi du temps la semaine passée, moto-repos-bon temps ?


Je me suis entrainé pas mal tout en consacrant une partie du temps à la récupération quand même, je n'ai pas fait trop de travail intensif, j'ai fait pas mal de moto, j'ai roulé 3 fois depuis le dernier GP et je roule cet après-midi aux Pays-Bas. Le bon temps non, tu sais, je travaille 7-8 mois dans l'année donc j'ai le temps d'en profiter après, ce n'est pas le moment.


Tu pourrais être le pilier de l'équipe de France aux nations, gros objectifs ?


He bien, j'aimerais faire aussi bien qu'au GP en Juin, mais là-bas à St Jean les conditions vont être complètement différentes en septembre. Il va y avoir un peu plus de pression car il y aura plus de pilotes pour les premières places avec les Américains, c'est quelque chose d'exceptionnel, j'aimerais beaucoup y faire un super résultat. Nous avions déjà terminé deuxième en Italie c'est super bien, mais là les Nations en France c'est le top. Nous devrions connaître la liste officielle d'ici deux trois semaines.


Merci Steven, on te souhaite une bonne fin de championnat.


Interview  Steven Frossard : 3ème à 5 GP de la fin de saison


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire