Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Interview : Xavier Boog, premier Français en MX 1, après sa démonstration à Ernée

Dans Moto / Sport

Interview : Xavier Boog, premier Français en MX 1, après sa démonstration à Ernée

La saison de motocross mondial va basculer dans sa seconde moitié dimanche prochain en Allemagne.


Une semaine avant l'ouverture, moto caradisiac était allé voir Xavier Boog, au soir de l'épreuve du championnat de France Elite de Romagné.


En "apprentissage" en 450, Xavier a depuis prouvé sa capacité à évoluer au plus haut niveau du championnat du monde MX 1 avec une 450 Kawasaki du Team KRT.


Surtout avec des départs très bien maîtrisés, qui aident beaucoup à faire de bons résultats.


Son coéquipier Barragan blessé, et Sébastien Pourcel en difficulté, c'est Xavier qui a pris la place de leader chez les verts.


Le GP de France de St Jean d'Angély, avec son abandon en première manche lui fait perdre des points précieux. Xavier n'a pas réussi ses deux départs habituels.


Dimanche dernier, c'est sur un rythme de GP que Xavier est parvenu à arracher sa seconde victoire du jour en 3ème manche, sur le circuit d'Ernée, épreuve du championnat de France Elite, qu'il domine depuis les blessures de Greg Aranda qui nous a donné de ses nouvelles la semaine passée.


Dans cette 3ème manche, parti dans les 15 en évitant de peu la chute, malgré Musquin, Boissière et Pichon loin devant, le public ne s'est pas trompé en voyant la Kawasaki N° 121 de Xavier revenir chercher les leaders, tour après tour, au prix d'une attaque incroyable, des courses comme on en redemande.


  • -----------------------------------------------------------------------------------------

Xavier, depuis Romagné, tu as étonné par tes performances tout le milieu du motocross en mondial et peut-être toi aussi ?


C'est sur que je ne pensais pas être aussi bien dès ma première année en MX 1, et dès le début de cette première année. On avait bien bossé cet hiver, mais il y a une grande différence entre l'entraînement et les courses. Pour le moment, ça se passe bien, je pars mieux que l'année dernière, ça me permet de me battre avec les meilleurs et d'engranger un maximum d'expérience.


Au Portugal, tu es aux prises avec Desalle et tu arrives à hauteur de De Dycker, pour prendre la seconde place, tu stoppes une petite seconde, que s'est-il passé ?


Ha oui, c'est en essayant de passer De Dycker, je me suis légèrement accroché avec lui et Desalle en a profité pour nous passer tous les deux à l'extérieur. A l'entrée du virage, il n'y avait qu'une ornière, on était deux et puis voilà.


A St Jean d'Angély samedi dernier, en qualification, tu étais deuxième, tu entendais le public ?


C'était génial, les autres années, je roulais en MX 2, et en MX 2, quand tu es 4-5 ou 6, tu es 2 ou 3ème Français, le public t'encourage mais bon, c'est tout quoi, là, j'étais premier pilote Français au général, à la course, ça fait vraiment super plaisir d'être encouragé comme ça. Il y avait Cairoli devant, c'était la qualif, il était un peu plus vite que moi, lui non plus n'a pas du vouloir trop forcer, moi, j'étais super content de ma deuxième place. J'ai préféré gérer et garder du jus pour le lendemain.


Cette première course le dimanche, tu disparais rapidement.


Oui, j'ai eu un problème avec la moto, un petit problème d'injection, c'est dommage, je n'étais pas très bien parti, mais rentrer dans les dix était largement faisable, maintenant, c'est comme ça.


Le second départ, tu ne le réussis pas comme tu l'as fait depuis le début du mondial ?


C'est sûr que ça aide de bien partir en mondial, parce que l' on est beaucoup à rouler au même rythme, je pense que je voulais peut-être un peu trop bien faire, et je me suis un peu loupé au départ, par contre après, je suis bien remonté, 7ème, j'ai fait le meilleur temps en course, c'était quand même positif hors mis le départ.


Tu es 7ème au mondial, pas loin de plusieurs pilotes malgré ton abandon, on bascule la semaine prochaine dans la seconde moitié du championnat, t'es tu mis des objectifs vu tes résultats ?


Non, pas plus qu'en début de saison, je ne me suis pas mis d'objectifs plus que ça, j'ai encore beaucoup à apprendre, il faut surtout rester les pieds sur terre, ne pas s'enflammer et essayer de continuer sur la lancée.


Revenons à cette 3ème manche tout à l'heure, une démonstration impressionnante, revenir 4ème, OK, mais de là à gagner ? Tu es vraiment bien physiquement en fin de manche ?


Déjà revenir 4ème n'était pas si évident que ça, mais c'est vrai que c'était vraiment une bonne course, j'ai réussi à prendre des bonnes traces, et puis tout s'est bien enchaîné. J'ai réussi à les passer très vite.


Physiquement, on a bossé cet hiver, j'avais souvent du mal en début de manche l'année dernière, cette année, ça va mieux. Après, ça va moins bien vers la 20-25ème minute, en Elite, ça va, c'est 25 mn, on force un peu et puis c'est bon, mais en GP, il faut respirer un peu pendant un ou deux tours pour baisser un peu le rythme cardiaque, reprendre son souffle et après ça revient pour les dix dernières minutes.


Merci Xavier, on te souhaite une bonne suite en mondial.


 


Interview : Xavier Boog, premier Français en MX 1, après sa démonstration à Ernée


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire