Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Interview - Yannick Bureau : un nouveau challenge avec BMW en 2011

Dans Moto / Sport

Interview - Yannick Bureau : un nouveau challenge avec BMW en 2011

La saison 2010 a été pour le moins difficile pour le team 18 des sapeurs pompier. De gros problèmes de fiabilité ont ainsi handicapé les hommes de Yannick Bureau lors de toutes les courses du championnat du monde d'Endurance sur lequel le team 18 était engagé comme permanent. Il est toujours difficile de rebondir après ce genre de saison surtout pour une équipe privée. Mais c'était sans compter sur la pugnacité des hommes qui composent le team 18. En effet, 2011 annonce une nouvelle ère pour la moto rouge. Mais qui de mieux placé que Yannick Bureau pour nous en parler.


Bonjour Yannick. En novembre dernier, tu nous avais dit que le team 18 était en pleine restructuration. Qu'en est-il en ce début 2011 à 2 mois du Bol d'Or ?


Effectivement, le team 18 va connaître un grand changement en 2011 puisque nous ne roulerons plus sur une Suzuki mais sur une BMW S1000RR. Côté pilote, Jérôme Tangre sera remplacé par Thomas Métro.


Quel sera le programme pour ce team remanié ?


Nous aurions aimé pouvoir faire le championnat dans son intégralité mais nous sommes un peu juste question budget en plus de devoir développer une nouvelle machine. Nous voulons absolument éviter les problèmes de fiabilité donc on préfère se concentrer pour bien préparer la S1000RR. Et puis, nous nous sommes aperçu qu'il était plus médiatique de faire un top 5 sur les grandes épreuves française plutôt que d'être second du championnat du monde. Pour 2011 donc, nous serons présent au Bol d'Or, au 24 h du Mans. Ensuite, nous ferons le plus de course possible en visant toujours le haut du tableau.


Nouvelle moto égal boulot énorme. Comment le team arrive à gérer cela ?


Déjà, il a été difficile de se procurer des machines à cause des ruptures de stock d'un modèle très demandé. On découvre tout sur la moto, sa dynamique, son châssis, son moteur et surtout son électronique. Cela demande un gros boulot pour tout le groupe afin d'être prêt pour le 29 mars et les essais pré-Bol.


Comment Guy, votre mécanicien, a pris cette nouvelle de changer de moto ?


Guy y passe des heures incroyables. C'est un développeur et un technicien dans l'âme. Pour lui, c'est un nouveau défi, il revit. Il découvre une technologie incroyable notamment en terme d'électronique avec du multiplexage par exemple. Par exemple, si on retire les clignotants, la moto ne démarre plus. Il faut donc trouver un stratagème pour faire croire à la centrale que les clignotants sont toujours là.


Question budget, l'année 2010 a dû créer un gros trou. Qu'en est-il pour 2011 ?


C'est vrai qu'en 2010, nous avons cassé pour 20.000 € de matériel. Malgré tout, nous avons fait de gros effort financier ce qui nous permet à la fin de cette année 2010 de terminer à l'équilibre et de ne plus avoir de casserole pour commercer 2011.Nous avons trouvé de nouveaux partenaires et nous attendons encore quelques réponses. Nous allons pouvoir nous concentrer sur le sportif et cela fait vraiment plaisir. C'est un peu dommage de ne pas pouvoir faire le mondial complet mais il faut savoir être raisonnable.


Vous accueillez également un nouveau pilote en la personne de Thomas Metro.


Thomas est un pilote très rapide et cela va beaucoup nous aider pour développer la BMW. D'autant qu'il a roulé en championnat de France Superbike avec une Ducati équipée d'un contrôle de traction dont est équipée notre S1000RR. Et puis Thomas est connu pour être un excellent metteur au point.


Avez-vous des séances de roulage prévues avant les pré-Bol ?


Il est possible que l'on puisse rouler en Espagne les 10,11 et 12 mars prochain sur un circuit privé de Barcelone.


Si vous ne faites pas le championnat complet en 2011, est-ce que le projet pourrait revoir le jour en 2012 ?


Pour le 2012, tout est open. Rien n'est fermé. On veut montrer à BMW que l'on peut être une bonne équipe et que l'on peut les aider. Nous prendrons les risques qu'il faut pour aider la BMP si cela s'avérait nécessaire.


En tout cas, tu sembles heureux de ses changements ?


Nous avions besoin d'un nouveau challenge. Fin 2009 après notre titre de vice-champion, je disais qu'il fallait que l'on trouve une nouvelle motivation. Maintenant nous l'avons et cela fait du bien. Toute l'équipe est très motivée pour 2011.


Merci Yannick et à bientôt autour des circuits.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire