Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Jaguar Land Rover met en route son usine brésilienne

Dans Economie / Politique / Industrie

Jaguar Land Rover met en route son usine brésilienne

C'est une première : Jaguar Land Rover vient d'activer une structure de production dont il est l'unique actionnaire à l'extérieur de l'Angleterre. Les ouvriers de l'usine de Itatiaia au Brésil se sont mis au travail pour le compte du groupe anglais.

L'entité Jaguar Land Rover est fière d'annoncer que le ruban de sa première usine à l'extérieur de l'Angleterre détenue à 100% par ses actionnaires vient d'être coupé. Des 4x4 Defender et des SUV compacts Range Rover Evoque sortiront chaque jour du bâtiment brésilien basé à Itatiaia.

 

L'investissement de près de 240 millions de livres (304 millions d'euros) réalisé sur place comporte également un centre de formation pour les jeunes âgés de 5 à 18 ans. L'achèvement de la construction de ce site outre-Atlantique fait suite à l'inauguration de l'usine chinoise en 2014.

 

Le directeur exécutif de la production JLR Wolfgang Stadler a déclaré via un communiqué que : "l'ouverture de la structure high-tech du Brésil marque une étape très importante dans notre expansion mondiale. Cela s'annonce bien car Jaguar Land Rover est déjà le leader sur le segment des SUV premium au Brésil avec plus de 30% des parts de marché". La plupart des pièces des véhicules dont entre autres les sièges, les châssis et les tableaux de bord seront fabriqués directement sur place pour promouvoir l'économie locale.

 

Portfolio (6 photos)

Jaguar

Poursuivez votre lecture :

Commentaires (6)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Ce commentaire a été signalé aux modérateurs.

Par

ils vont faire travailler des enfants?:biggrin::biggrin::biggrin::biggrin::biggrin::biggrin:

Par

Je cite: "Des 4x4 Defender et des SUV compacts Range Rover Evoque sortiront chaque jour du bâtiment brésilien basé à Itatiaia." Bon alors petit update de l'actualité de chez Land Rover. Le Defender n'étant plus produit je me demande bien d'où sort une telle information... Ah moins que Marty McFly soit derrière tout ça et que les bons de commande du Range Rover Classic et du P38 ouvrent sous peu... Affaire à suivre...

Par

Je pensais que le defender c'était terminé :voyons:

Par

En réponse à thrandil92

Je cite: "Des 4x4 Defender et des SUV compacts Range Rover Evoque sortiront chaque jour du bâtiment brésilien basé à Itatiaia." Bon alors petit update de l'actualité de chez Land Rover. Le Defender n'étant plus produit je me demande bien d'où sort une telle information... Ah moins que Marty McFly soit derrière tout ça et que les bons de commande du Range Rover Classic et du P38 ouvrent sous peu... Affaire à suivre...

Land Rover Discovery sport et Range Rover SUV Evoque.(A.News).Une usine qui peut produire 24 000 an,10 000 pour cette année.Histoire de redimensionner l'évènement.

Par

Vérifiez bien que les ailes ne sont pas chargées de paquets de coco.

Par

Tata est en train de s'éloigner du Royaume Uni, ils ne sont pas les seuls.

Leurs implantations actuelles (Inde, Chine) et a venir (Autriche, Slovaquie et Brésil) montrent que, après la jouissance de prendre le contrôle de marques mythiques chez l'ancien colonisateur, Mr Tata joue la même partition que tous les autres constructeurs: s'implanter là où il y a un marché local d'importance.

Que restera-t-il chez les grands bretons? Les plans a 10 ans que je connais sont tous des plans de retrait des productions et de fermetures d'usines même si ce ne sont «que» des équipementiers.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire