Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Jeffrey Herlings dans le collimateur de la FIM va-t-il redresser la barre ?

Dans Moto / Sport

Jeffrey Herlings dans le collimateur de la FIM  va-t-il redresser la barre ?

Pas au championnat mais dans son comportement car on peut dire qu'il les cherche avec maintenant le paddock, la FIM et son employeur, embarrassé, sur le dos.


Le jeune prodige néerlandais a fait en 2010 une entrée fracassante dans le milieu du motocross mondial, dans le bon sens du terme, avec ses résultats.


L'an dernier, confronté à un adversaire et équipier encombrant, il termine le championnat second de Roczen, une performance dont il n'a pas à rougir, il n'a jamais baissé les bras et finit bien proche, près à saisir la moindre faute.


Cette saison, Herlings en tête du championnat s'attire les foudres de la FIM en éjectant Arnaud Tonus dans les barrières au GP de France à St Jean d'Angély.


Herlings présente des excuses, même si c'est un peu facile, on pense qu'il va la jouer discrète au Portugal, mettre du gaz, gagner des courses, engranger des points, comme le fait un champion.


Eh bien non, au Portugal, le pilote KTM gagne la 1ère manche, mais il est gêné par Pocock qui ne facilite pas le passage de la KTM devant les drapeaux bleus en seconde manche.


Mais là plutôt que de patienter quelques virages, il s'énerve au point de se mettre par terre et laisse Searle gagner la manche. En aucun cas le comportement de Pocock est glorieux, aux autorités de veiller à faire respecter un règlement.


A la fin de la course, Herlings explose littéralement, et dans l'interview télévisée qui suit, c'en est trop de ses propos pour la FIM.


L'institution entend bien lui faire comprendre qu'il est et doit être un exemple pour la jeunesse. (Qui ne s'arête pas au motocross). De nouveau blâmé, il ramasse une grosse amande.


Et comme cela ne suffit pas, il a eu l'idée d'aller voir la famille Tonus pour les injurier. Au point d'en venir pitoyablement aux mains, l'incident faisant de suite le tour du paddock.


Du coup le néerlandais est reparti « célibataire », mais avec en plus des disgrâces de la FIM, il voit KTM obligé de lui envoyer un signal fort pour le remettre dans le droit chemin.


Pit Beirer : « Nous pouvons comprendre qu'il soit sous pression ces derniers temps, mais le comportement de Jeffrey Herlings inacceptable lui vaut une sanction, qui doit lui servir dans le futur dans son statut de pilote d'usine. »


Il n'en reste pas moins que la famille Tonus a été très perturbée par cette altercation.


Herlings est un garçon entouré qui ne manque pas de grand-chose, il doit avoir avec lui des personnes qui l'incitent à se contenir.


Que peut-il perdre… beaucoup s'il ne se fait pas oublier vite en gagnant des courses avec classe et respect.


Comment va-t-il rebondir ce week-end en Belgique, ayant annoncé qu'il tenterait à l'avenir de contenir ses nerfs et ses émotions ?


Nous ne pouvons que regretter pour notre sport ce type de comportement, on espère revenir rapidement au sport justement, le vrai.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire