Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

KTM 990 SuperDuke : Le "Space Moutain" Autrichien

Dans Moto / Nouveauté

KTM 990 SuperDuke : Le "Space Moutain" Autrichien

Lors de l'annonce du lancement de la SuperDuke, la marque autrichienne avait fait couler beaucoup d'encre. Tout le monde se demandait quelle serait la forme du nouveau missile KTM. Un supermotard ? Un roadster ? Une sportive ? Tout ce qui était certain, c'était que le moteur serait un twin de 999 cm3 gavé d'adrénaline, placé au cœur d'un châssis terriblement efficace et que le look ne laisserait planer aucune doute : la SuperDuke n'est pas là pour rigoler.


Une fois sortie, la SD n'a pas déçu ceux qui l'attendaient au tournant, mais elle reste toujours difficile à placer dans une catégorie bien définie. Ce sera le millésime 2005 que nous allons pouvoir essayer aujourd'hui.


KTM 990 SuperDuke : Le "Space Moutain" Autrichien


Le rendez-vous est donné pour 11h, à la concession Horizon Motos de Vitrolles, au bord de l'Etang de Berre. Accompagné de mon team d'essai, avec en invité surprise Mat' qui s'improvisera essayeur pour les photos, nous arrivons sur les lieux sous un soleil de plomb. Nous sommes accueillis par les deux vendeurs qui nous font le portrait de l'objet de notre visite.


KTM 990 SuperDuke : Le "Space Moutain" Autrichien


Un roadster hors catégorie, qui par son moteur LC8 gavé aux hormones peut rivaliser sur circuit avec un R1 ou un GSX-R 1000 sans rougir du manque de chevaux car elle offre une reprise et une allonge étonnante. Les adjectifs gratifiant la SuperDuke fleurissent dans leur discours et nous font trépigner d'impatience !!! Sur le circuit de Magny-Cours, une SD préparée avec la panoplie (délirante) d'accessoires KTM n'aurait mis pas moins de deux secondes au tour dans la vue d'un GSX-R 1000 promosport. Ca promet !


KTM 990 SuperDuke : Le "Space Moutain" Autrichien


La SuperDuke nous attend dehors, dans sa robe majestueuse aux couleurs de la marque autrichienne. Le soleil vient flatter son réservoir qui se met alors à libérer des reflets nacrés du plus bel effet.


KTM 990 SuperDuke : Le "Space Moutain" Autrichien


Compacte, agressive, robuste, elle a vraiment l'air d'être la réalisation de fantasmes d'arsouilleurs en manque de sensations.


KTM 990 SuperDuke : Le "Space Moutain" Autrichien


Je ne suis pas un grand fan de la tête de fourche massive aux yeux globuleux, mais ça a le mérite de sortir de l'ordinaire.


KTM 990 SuperDuke : Le "Space Moutain" Autrichien


Un petit tour pour apprécier les accessoires d'origine comme la fourche inversée et l'amortisseur arrière WhitePower, le guidon Renthal, les étriers Brembo, tous les plastiques sont peints et vernis...


KTM 990 SuperDuke : Le "Space Moutain" Autrichien


On peut dire que la finition est plutôt soignée !


KTM 990 SuperDuke : Le "Space Moutain" Autrichien


Je prends place aux commandes de la belle et je constate que la hauteur de selle est assez élevée, on surplombe le poste de pilotage et mes longues jambes se calent parfaitement de part et d'autre du réservoir profilé.


KTM 990 SuperDuke : Le "Space Moutain" Autrichien


Le tableau de bord comprend un compte-tour analogique dont la zone rouge débute à 10 000 tr/min, accompagné d'un compteur digital affichant la vitesse instantanée, deux trips et le total, un trip de distance parcourue en réserve ainsi qu'une très belle jauge qui ressemble à s'y méprendre à une jauge d'essence... mais non, c'est la température du moteur. Remarque, étant donné la capacité réduite du réservoir, on comprend qu'il n'y ait pas de jauge pour ne pas affoler le pilote.


Le guidon est large mais cintré aux extrémités, ce qui peut surprendre au départ mais qui en fait est plutôt agréable. Je craignais de retrouver les sensations de motos trop compactes comme la Speed Triple ou le XB12S mais il n'en est rien, son gabarit ne dépayse pas avec les autres roadsters japonais. Bien droit, légèrement en avant, la position est confortable et bien disposée à l'attaque. Une petite pression sur le démarreur et le gros twin LC8 se met à ronronner. Pas d'Akrapovic sur cette version « de base » mais les silencieux d'origine font déjà un assez joli bruit. Un petit tour de parking suffira pour confirmer l'idée du centre de gravité très bas de la bête et cette sensation de légèreté.


Ca y est l'équipe a démarré ses trottinettes, allons donc chauffer le moteur sur la longue Nationale 113 qui mène à Lançon de Provence. Par cette chaleur, la moto monte vite en température et je peux rapidement voir ce qu'elle a dans le ventre.


KTM 990 SuperDuke : Le "Space Moutain" Autrichien


Allez, petit rond point gentil en guise de ligne de départ, et dès la sortie, on lance la 2nde : whaou, ça pousse comme il faut, mais bras ont pris quelques centimètres ! 3ème poignée dans l'angle, et je vois le tachymètre qui grimpe dans un rythme effréné... 4ème : inutile, je suis déjà au bout de la ligne droite, la vitesse réglementaire a légèrement été dépassée, il faut freiner. Petite pression sur le levier droit, et la moto s'arrête en quelques mètres avec un mordant hallucinant. J'en reste bouche bée. Qu'est-ce que c'est que cet engin ? Je n'en ai pas la moindre idée mais une chose est sûre, j'en veux encore !


Je sors de la nationale et je m'arrête sur le côté pour voir où sont mes camarades : personne à l'horizon. Je trépigne d'impatience, allez allez allez, encore, bougez vous !!! Ah les voilà, pas le temps de discuter : un coup sur le sélecteur, et je reprends un tour de manège. La petite départementale est plutôt rectiligne, j'envoie la seconde plein gaz, un virage à gauche se dessine : hop, un petit basculement d'épaule, le regard se porte vers les point de sortie, et la moto fait le reste. C'est trop bon. Dans la sortie du virage, je renvoie la sauce et aucune virgule, aucune mauvaise surprise, la moto reste bien unie et on dirait même qu'elle me nargue par tant de facilité. Alors je remets la sauce, la plage d'utilisation dispose d'une allonge confortable et donne l'impression de raccourcir les distances. Oups ! Je viens de louper l'entrée du col. Pas grave, les freins me stoppent sur le champ. Mes compagnons me rejoignent et imitent ma manœuvre : demi-tour.


KTM 990 SuperDuke : Le "Space Moutain" Autrichien


Là voilà maintenant sur son terrain de jeu. Une route de col sinueuse à souhait, très peu fréquentée des automobilistes avec un bitume accrocheur. La moto se couche dans les virages sans aucun problème, elle est d'une grande souplesse, reprend bien dans les tours... mais quand même, j'ai l'impression qu'elle manque un peu de gouache et je dois alors tomber un rapport pour mieux profiter du coffre de la machine. D'ailleurs, habitué des douces boîtes japonaises, je dois être un peu plus violent avec la boîte pour être certain que les rapports se verrouillent bien. C'est là que j'ai compris que la SuperDuke voulait me faire passer un message : j'étais trop gentil. Elle me faisait comprendre que je pouvais me faire plaisir et qu'elle ne me ferait aucun sale coup. La confiance établie, j'ai haussé le rythme.


Faire parler la poudre, ça fait partie de son vocabulaire. Mais quelle facilité ! Je fais chanter le baryton dans les aigus et je sens tout de suite que ça lui convient parfaitement. Elle se couche, puis repart comme une fusée jusqu'à l'ultime point de freinage où les 4 pistons viennent littéralement dévorer le disque pour stopper net ma course folle, s'engage dans ce nouveau virage et s'en expulse tout de suite. Et on remet ça, c'est tellement bon... et tellement simple. Un vrai jouet. Les suspensions sont fermes et secouent un peu le pilote sur les bosses ou raccords de bitume. Il paraît que les réglages sont plus agréables sur la version 2006. Ne serait-ce que pour un nouvel essai, j'aimerai bien voir ça !


Plus les minutes passent et plus je me sens bien sur cette bécane. Je me languis déjà d'avoir l'avis des autres car je suis sûr qu'ils vont en être raides dingues. J'arrive en haut du col et je décide de faire une pause, je dois être un peu maso pour m'infliger le supplice d'arrêter cette frénésie. Je me retourne et les autres ont encore disparus. Alors j'attends... chaque seconde paraît une éternité. J'arrive même à me demander si l'un d'entre eux n'a pas commis une faute... Ah, je vois enfin Ju', suivi de Mat' et Nico, c'est pas trop tôt. Désolé, j'ai trop attendu, je ne la rends pas ! Non c'est une blague, je ne serais pas égoïste, les bons moments se doivent d'être partagés.


KTM 990 SuperDuke : Le "Space Moutain" Autrichien


Je monte sur le Z de Nico et j'emboîte le pas derrière Ju' qui est à bord du SuperDuke et qui a l'habitude des gros twin avec son XB12S. Je lui colle au train et je vois qu'il prend confiance en lui. Il s'amuse comme un gamin à balancer la Duke d'un bord à l'autre, et à s'extirper des courbes comme une balle. Un peu plus loin, je le vois ralentir et faire un signe "non" de la tête, comme s'il avait du mal à en croire ses yeux. Il tend le bras gauche et dresse son pouce vers le haut. Le verdict est tombé : il est amoureux de cette bécane. Ils l'essayeront chacun leur tour, avec la même constatation : c'est le pied ! Ju' qui pensait se laisser tenter par un Z1000 en vient même à reconsidérer la question. Mat', certainement le moins expérimenté du groupe, l'a trouvé facile et très souple.


KTM 990 SuperDuke : Le "Space Moutain" Autrichien


Nico quant à lui en arrivait presque à regretter un léger manque de brutalité à la remise des gaz, vu les prétentions de la bête.


KTM 990 SuperDuke : Le "Space Moutain" Autrichien


Du concentré d'adrénaline mélangé à une sensation de simplicité et de facilité : que demander de mieux ?


KTM 990 SuperDuke : Le "Space Moutain" Autrichien


Le moteur est vraiment convaincant, il est disponible très bas dans les tours mais sans brutalité comme on aurait pu l'attendre sur un twin de 999 cm3 développant 120 cv. Elle est souple et avec une bonne allonge : on arrive même à se demander à quoi peuvent bien servir le 5ème et le 6ème rapport.


KTM 990 SuperDuke : Le "Space Moutain" Autrichien


Après quelques photos, je remonte sur la belle orange. Direction la concession, on a dépassé le temps imparti, forcément... alors faut pas traîner ! On aurait pu croire que la joie de piloter la SuperDuke m'aurait incité à utiliser un subterfuge pour pouvoir jouir encore un peu du plaisir de la conduite... mais non, on s'est vraiment perdus. Certainement l'euphorie générale qui a troublé notre sens de l'orientation. C'est donc avec 45 minutes de retard que nous ramènerons la moto à sa concession, rouges de honte. Merci d'ailleurs au vendeur d'Horizon Motos pour sa patience et sa compréhension, car il nous accueilli à notre retour avec le sourire et nous a gratifié d'un superbe wheeling en guise de salut lorsqu'il est reparti vers Marseille. Avec un poil plus d'entraînement, Nico en aurait fait un aussi bien, j'en suis certain :


KTM 990 SuperDuke : Le "Space Moutain" Autrichien


En conclusion, c'est un jouet pour grands enfants. Inutile de préciser que ce n'est pas une moto faite pour le duo ou les petites balades calmes en famille. Non non, cette moto est faite pour l'attaque, les sensations fortes et la course au chrono. Selon moi, c'est le roadster le plus fun et le plus efficace que j'ai pu essayer, juste devant le Speed Triple. Si vous recherchez une moto exceptionnelle pour des sorties musclées sur routes sinueuses ou sur circuit, et dont vous ne voulez pas vous lasser avant un bon moment : la SuperDuke est faite pour vous.


Si vous voulez constater par vous-même les capacités de cette SuperDuke, n'hésitez pas à rendre visite à la concession :


Horizon Motos


Quat Agneau - N113


13127 Vitrolles


Tel : 04 42 75 35 20


Portfolio (31 photos)

Commentaires (7)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Je viens de ne lire que maintenant votre article sur la 990 superduke. Proprio de cette machine depuis juin 05 je l' adore!

10000 km avec elle pas de probleme, on peut se balader (pas trop tout de meme) mais quel pied de pouvoir ouvrir avec un bi , pas si courant maintenant, qui pousse comme celui la. J' ai essaye la ducati multi. elle est vraiemment en dessous.

Seul defaut, on aimerait un reservoir de quelques litres de plus et peut etre un prix d' achat et d' entretien moins severe! Mais bon KTM!!!

Je roulais avant en hayabuza mais sarko oblige, il fallait arreter le 300 ! (sur autoroute quand meme! )

Par Anonyme

moto excellente!!! rien a redire à part la consommation (ca fait mal!!) c'est une histoire de passion, un coup de foudre... mais quel bonheur de rouler avec!!! sur la roue arrière à chaque feu rouge... le grand KIF...

Par Anonyme

Moto de tous les jours, plaisir au quotidien! sauf quand je suis vraiment fatigué! panne de piston d'embraillage, changé sous garantie, 4000 km et changement du bouchon de radiateur , mauvais tarage ,changé sous garantie. Sinon elle est vraiment violante! La moto sansation, c'est sure.

Par Anonyme

scheiss doch auf den scheiss kanns mir nicht leisten ich scheiss drauf will hl² in hdr super quality!!

Par Anonyme

Quelle machine !!! Aussi facile que gratifiante. Toute en superlatifs : tenue de route, freins, agrément moteur. Petit bémol en ce qui concerne la dureté du levier d'embrayage (prévoir quelques scéances de muscul avant de l'acheter pour tenir le coup)et la selle dont le bois n'est pas assez tendre, sinon que du bonheur. Moto bananogène. :love: Que c'est dur de la rendre aprés l'essai.

Par Anonyme

Propriétaire d'une Superduke depuis presque un an, je l'adore. Tenue de route et "peche" remarquable.

Après un essai de la Triumph S.Triple , j'ai fais mon choix sans hésitation (ni regret). Néanmoins je lui reproche 3 points : Selle Trop Haute et trop dure (je l'ai faite abaisser mais alors bonjour le confort !!!) Autonomie ridicule et prix du reservoir alternatif aussi (1500 €) et enfin protection insuffisante sur autoroute limitant le rythme (mais je viens d'apprendre qu'ermax a (enfin) créé une bulle). J'avais oublié le "duo à reserver aux seuls mysogines", mais je roule seul à 99 %. A part ça, que du bonheur et quel bonheur !!!!

Par Anonyme

Vous me faites saliver les gars la!!! Je sais pas quoi faire je sais que d'ici trois mois j'aurais le budget alors 990 s4r ou speed triple? chacune avec des bornes biens sûre! Le choix est très très compliqué. Que pensez vous du duo objectivement? En sachant que je serais bcp plus souvent seul mais madame m'accompagnera forcément quand même!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire