Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

L'Alfa Romeo Giulia arrive en concession : Alfa, le retour ?

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Alfa Romeo va-t-il faire officiellement son retour, après plusieurs années difficiles ? Tous les regards sont désormais portés sur la Giulia, la berline qui a la tâche particulièrement ardue de ramener le "biscione" sur le devant de la scène. Avec des adversaires allemands difficiles à déloger, le défi s'annonce déjà immense. Pourtant, la Giulia a des qualités à faire valoir et un caractère bien italien. Elle arrive aujourd'hui en concession, avec un ticket d'entrée à 30 900 €.

L'Alfa Romeo Giulia arrive en concession : Alfa, le retour ?

Il fut un temps où les Alfa Romeo avaient droit à une transmission arrière. Ce temps là, révolu durant les années 2000, est finalement de retour après une 159 disparue il y a cinq ans et qui était alors la dernière berline traction d'Alfa Romeo. Cette fois-ci, c'est bien le retour d'Alfa Romeo sur le segment des berlines en propulsion avec une Giulia qui porte sur elle, d'entrée de jeu, une pression énorme.

 

Alfa Romeo était en effet sous perfusion depuis quelques années avec les seules Giulietta et Mito au catalogue. L'arrivée de la 4C n'a pas changé grand-chose puisqu'il ne s'agit que d'une auto passion, au tarif conséquent et à la diffusion confidentielle. Non, celle qui peut vraiment sauver Alfa Romeo, avant l'arrivée du SUV Stelvio et d'autres autos, c'est bien la Giulia. Le segment des berlines tricorps premium est relativement stable en Europe quoiqu’entamé ces dernières années par les SUV. Autant dire que la tâche s'annonce compliquée pour la Giulia qui devra, en plus, faire face à l'armada allemande, omni présente dans la catégorie.

 

Heureusement, si les Audi A4, BMW Série 3 et Mercedes Classe C sont dans le même esprit de rigueur, la Giulia joue la carte du caractère latin. Esthétiquement, mais aussi mécaniquement avec une version QV de plus de 500 ch en boîte manuelle, la Giulia fait tout pour séduire, comme une vraie italienne. La "passion" est un mot qui revient souvent lorsque l'on aborde Alfa Romeo, et cette même passion transpire de la dernière production transalpine.

 

Globalement, comme nous avons pu le constater lors de notre essai, la Giulia dispose de tout ce qu'il faut pour être compétitive, avec des tarifs bien placés et des équipements corrects. Il ne manque plus qu'une version essence un peu moins radicale pour étoffer la gamme. Finalement, la principale mission de la Giulia sera de convaincre des clients habitués à la rigueur de se tourner vers une auto plus identitaire. Sauteront-ils le pas ? Espérons le pour Alfa Romeo, il y va de la survie de la marque.

Commentaires (97)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

A t'elle une chance d'être choisie par les gestionnaires de flotte ?

Tentante cette Alfa.

Ce commentaire a été signalé aux modérateurs.

Par

Pourquoi avoir choisi cette photo là.....puisqu'on a causé à maintes reprises que l'élégant intérieur cuir clair n'est à date pas disponible dans l'offre France.

C'est bien le sujet de l'article non ?

Ce commentaire a été signalé aux modérateurs.

Par

En réponse à Azzurra1

Commentaire supprimé.

Et patron international ,toujours entre 2 avions ..... la grande classe :bien:

Par

elle est très jolie....espérons qu'elle soit fiable!

Par

Elle est absolument superbe cette Alfa!

Une des plus belles voiture actuelle!

Par

En réponse à Azzurra1

Commentaire supprimé.

c'est pas des préjugés jeune homme! j'ai eu plusieurs alfa romeo, fiat et lancia....... de la delta integrale à la 147 GTA......je sais ce que c'est le plaisir de conduire avec ces autos et je sais aussi qu'il ne faut pas prendre la route sans son téléphone portable !

et toi?

Par

j'adore cette notion de "rigueur", comme si cette Alfa n'avait rien de rigoureux? faut pas rêver, la giulia a aussi fait place a la "rigueur": optimisation, espace, motorisations, style certes genial mais pas non plus aussi spectaculaire que la 159, finition; alfa est rentré dans le rang afin d'attirer les gens normaux qui veulent un produit équilibré, faut pas se leurer ils doivent vendre beaucoup de voitures pour survivre.

Ce commentaire a été signalé aux modérateurs.

Par

Il y a 3 Giulia à la concession Alfa Romeo de Villeneuve d'Ascq, une Blanche, une rouge et une bleue. Il n'y a pour l'instant que du diesel en motorisation, il faudra attendre la fin de l'été pour pouvoir essayer une version essence. La concession devrait recevoir une QV, ne dit on pas, je suis comme Saint Thomas, je ne crois que ce que je vois.

Extérieur :

La couleur blanche atténue la ligne de la voiture, c'est de loin la couleur qui lui va le moins bien. Le rouge lui donne son coté italien et le Bleu est de loin la couleur qui révèle le mieux son élégance. Les peintures sont de très bonnes qualités et le bleu est tout simplement magnifique.

Sur la bleue, il y a un léger décalage d'ajustement entre l'aile avant-gauche, la calandre et le capot. Dommage sinon c'était le sans-faute.

Intérieur

L"ergonomie est excellente, la double casquette couvrant les compteurs nous rappelle tout de suite que l'on est à bord d'une Alfa Romeo. La console centrale fait germanique d'inspiration, ça relève la volonté de sérieux et c'est clairement réussi.

Je vais faire mon journaliste de base, on retrouve aussi des plastiques durs dans le bas de la console centrale et dans le bas des panneaux de porte. Comme quoi.... Personnellement, je m'en fous. Je ne passe pas ma main sur le bas de la console ou du panneau de porte à chaque fois que je rentre dans la voiture.

Les places arrières sont correctes, ce n'est pas une Skoda Superb, mais un adulte peut voyage sans problème à l'arrière.

Bilan :

En statique, très positif. Surtout dans la version bien équipée. Le tarif est à 42 000 euros dans ce cas là, mais quand on aime, on ne compte pas.

Prochaine fois, bah essai d'une version essence dès qu'elle sera en concession. Histoire de se faire une idée complète sur cette nouvelle Alfa Romeo, celle du renouveau de la marque.

Par

En réponse à Azzurra1

Commentaire supprimé.

Pas de chance quand même.... Les deux marques ne sont tombées que sur des "Alesi", à un point tel, que la réputation de la marque en a été fortement affectée.

Lancia a presque disparu et Alfa Romeo a failli disparaitre.

C'est dingue, non ?

Par

En réponse à JF2

A t'elle une chance d'être choisie par les gestionnaires de flotte ?

Tentante cette Alfa.

Je crois qu'une majorité de cadres (80 - 90 % ?) restera menottée aux sempiternelles allemandes (craintes quant à la fiabilité, mais plus encore peur de susciter des commentaires moqueurs, surtout dans des milieux professionnels où le conformisme est de rigueur) mais que dans ces 80-90 %, une moitié regardera d'un oeil jaloux ceux qui auront osé franchir le pas.

En dialecte wallon, on appelle ça des "d'ji vou d'ji n'pou", en gros "j'voudrais bien mais j'peux point" :smile:

Bref, je ne crois pas que la Giulia va subitement tailler des croupières aux Série3 / A4 / Classe C dans les flottes d'entreprises mais si elle arrive à conquérir ne fût-ce que 10% des volumes, cela suffira à lui assurer la visibilité qu'il faut sur nos routes. Si elle suscite assez de curiosité pour inciter les gens à pousser la porte d'un show-room, ce sera sans doute gagné.

Mon frère est allé la voir ce weekend et il l'a trouvée superbe, intérieur comme extérieur. Et vu que le showroom comprenait une 4C, une ou deux 124 Spider et quelques 500 Abarth, il a trouvé que c'était plutôt sympa de se promener au milieu de tout ça...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire