Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

L'arnaque au rétroviseur prend de l'ampleur

Dans Faits divers & Insolite / Justice

Une nouvelle arnaque au rétroviseur, cette fois-ci d’ampleur nationale, vient d’être démantelée. Ce qui porte à 300 le nombre de victimes sur le territoire. Le préjudice qui cible généralement les personnes âgées est estimé à 90 000 €. La justice estime qu’il s’agit d’une « petite partie de l’iceberg ».

L'arnaque au rétroviseur prend de l'ampleur

Yves Gambert, le procureur de la république d’Angers en charge de l’affaire vient d’annoncer l’interpellation de plusieurs individus dans le cadre d’une arnaque au rétroviseur. "Ils ont déjà été mis en examen et placés en détention et je vais demander que les deux autres personnes interpellées cette semaine à Lyon avec 6 500 euros en liquide soient également mises en examen". Le préjudice de cette arnaque est estimé à 90 000 € et je pense que nous ne connaissons qu'une toute partie de l'iceberg", a déclaré à l'AFP Yves Gambert.

Le mode opératoire est simple : les escrocs, qui visent généralement une personne âgée, simulent un accident de la circulation, interpellent leur victime en lui disant qu'elle a heurté le rétroviseur de leur voiture sans s'en apercevoir, et lui montrent un rétroviseur cassé. « Ils peuvent même lui faire peur en lui disant qu’elle a parcouru quelques centaines de mètres en voiture depuis l’endroit où a eu lieu le prétendu accident et qu’elle a commis un délit de fuite », poursuit Yves Gambert. Ils tentent ensuite de la convaincre que la meilleure solution est de régler l'affaire à l'amiable, expliquant qu'une déclaration à l'assurance lui coûterait beaucoup plus cher.

 

"Il se font remettre des sommes allant de 100 à 3 000 €"

 

L'arnaque au rétroviseur prend de l'ampleur

Une fois la victime convaincue, les escrocs l’accompagnent jusqu’au distributeur automatique de billets et se font remettre des sommes allant de 100 à 3 000 €. Ce sont les caméras de surveillance des banques qui ont permis d’identifier les mis en cause. Le procureur a précisé que la bande est originaire de Perpignan. « Beaucoup de victimes ne portent pas plainte, car elles sont persuadées d’avoir réellement accroché le rétroviseur en question ! D’autres ont aussi un peu honte de s’être fait avoir, et ne se signalent pas aux services d’enquête. », poursuit Yves Gambert.

Le procureur entend avec cette affaire, passer « un message préventif » auprès des autres automobilistes, en particulier ceux qui sont âgés. « Même pour un simple rétroviseur, il faut toujours faire un constat amiable et refuser toute transaction en liquide », insiste Yves Gambert.

Mots clés :

Poursuivez votre lecture :

Commentaires (19)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

En réponse à parlons-en

Commentaire supprimé.

Euh ... et le traumatisme psychologique ?!

Dans tous les cas ces escroqueries sont répugnantes et méritent de lourdes sanctions !

Ce commentaire a été signalé aux modérateurs.

Par

"Il se font remettre des sommes allant de 100 à 3 000 €"

Dix minutes de taf, 3000 euros et tu peux glander chez toi les 2 mois suivants... Pas mal.

Par

En même temps, le vieux qui gobe tout cru qu'il a percuté le rétro d'une auto sans s'en rendre compte, je n'ai pas envie de le croiser sur un passage piéton.

Par

"Même pour un simple rétroviseur, il faut toujours faire un constat amiable et refuser toute transaction en liquide"

Oui, il faut toujours signaler les soucis à l'assurance auto qui est bienveillante, bon marché et de bonne foi

Par

En réponse à Moukeaf

"Même pour un simple rétroviseur, il faut toujours faire un constat amiable et refuser toute transaction en liquide"

Oui, il faut toujours signaler les soucis à l'assurance auto qui est bienveillante, bon marché et de bonne foi

certes, mais quand il y a un accrochage, aussi petit qu'il soit, il faut toujours se méfier de ce qu'on ne voit pas à l'oeil nu.

du genre, quand un con tape un peu l'arrière de la voiture et propose ensuite 200€ comme compensation, par défaut, mieux vaut refuser. car si le chassis est un poil touché, ce n'est pas 200€ le montant de la réparation, mais beaucoup plus.

quoiqu'il en soit, peu importe l'accrochage, le mieux est de faire un constat en décrivant bien la situation + photos si possible à l'appui, au cas où.

de toute façon, si on a affaire à un filou, ça n'ira pas loin. au pire, il faut lui proposer unpassage au commissariat pour s'expliquer calmement. et là, forcément, il laissera tomber l'affaire...

d'où en tous cas l'intérêt de la caméra embarquée, ne serait-ce pour les délits de fuiite.

Par

En réponse à smartboy

Euh ... et le traumatisme psychologique ?!

Dans tous les cas ces escroqueries sont répugnantes et méritent de lourdes sanctions !

quel traumatisme? Le petit vieux n'est même pas conscient de s'être fait volé

Par

La cible c'est , des automobilistes au volant d'une Citroën , avec des cheveux blanc , une casquette sur la tête, et la palme d'or de la prévention routière . :fresh:

Par

C'est bon on sait qui se cache derrière ces réseaux... De vrais Finlandais pure souche, mais surtout pas d'amalgame oh non ! :chut:

Par

En réponse à mynameisfedo

certes, mais quand il y a un accrochage, aussi petit qu'il soit, il faut toujours se méfier de ce qu'on ne voit pas à l'oeil nu.

du genre, quand un con tape un peu l'arrière de la voiture et propose ensuite 200€ comme compensation, par défaut, mieux vaut refuser. car si le chassis est un poil touché, ce n'est pas 200€ le montant de la réparation, mais beaucoup plus.

quoiqu'il en soit, peu importe l'accrochage, le mieux est de faire un constat en décrivant bien la situation + photos si possible à l'appui, au cas où.

de toute façon, si on a affaire à un filou, ça n'ira pas loin. au pire, il faut lui proposer unpassage au commissariat pour s'expliquer calmement. et là, forcément, il laissera tomber l'affaire...

d'où en tous cas l'intérêt de la caméra embarquée, ne serait-ce pour les délits de fuiite.

Ah, ça sert à ça les dashcam ? Je croyais que c'était pour avoir des vidéos de russes au volant. :D

Sinon, entièrement d'accord avec ton raisonnement et ton exemple. Sauf que ton exemple, sur un constat, t'es 100% dans les clous c'est l'autre qui est coincé (et qui a raison de vouloir esquiver le constat). Là, dans l'arnaque, c'est toi le fautif, c'est lui qui veut éviter.... Tout la différence est là.

Par

Une solution: proposer au supposé arnaqueur d'appeler la police afin de déclarer une main courante avant d'établir un constat.

Lui dire aussi un truc du genre "et puis faut que j'appelle mon assurance parce que je m'en suis pas du tout rendu compte de cet incident et j'aimerai savoir comment ça se passe".

Vous pouvez être sûr que, comme par enchantement, il laissera tomber l'affaire en disant "Non mais c'est bon, c'est pas grave laissez tomber, je peux avoir un rétro neuf chez un pote garagiste." Bah Voyons.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire