Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

L’État contre les salaires des Carlos

Publié dans Economie / Politique > Social

par

L’État contre les salaires des Carlos

Ils ont le même prénom et bien qu’ils soient concurrents, ils se retrouvent réunis par la même thématique : celle de leurs salaires. Des sommes qui ont défrayé la chronique dans une conjoncture générale difficile. La colère populaire gronde et elle a été entendue par l’État actionnaire qui fait savoir son opposition aux rémunérations de Carlos Ghosn patron de Renault et Carlos Tavares son pendant au sommet du groupe PSA. Ce qui ne changera pas grand-chose.

5,24 millions d’euros pour celui qui préside aux destinées de Peugeot et de Citroën, avec cette particularité d’un doublement des émoluments en un an, et 7,25 millions d’euros pour l’autre qui dirige le losange mais aussi une marque Nissan qui va lui verser dans la foulée un salaire équivalent. Voilà ce qui agace. Pourtant, les deux enseignes françaises vont mieux. Mais pour retrouver un semblant de santé, il a fallu en passer par des sacrifices. Un parallèle qui, inévitablement, choque.

L’État actionnaire au sein des deux entreprises a décidé de faire savoir son opposition. Une annonce interprétée comme une posture de communication, car elle ne changera pas la donne. Si notre exécutif recommande, dans les entreprises où il dispose d’une participation minoritaire, une baisse de 30 % de la rémunération du dirigeant, cela reste un vœu pieux dans un milieu où, par exemple, on émarge à 18,5 millions de dollars chez Ford avec Mark Fields tandis que chez FCA, Sergio Marchionne on est à 10 millions d’euros. Quant à Dieter Zetsche, le patron de Daimler-Mercedes, il tourne à 9,7 millions d'euros.    

Mais le débat n’est peut-être pas là. Ces rémunérations ne manqueront pas de resurgir au moment de faire passer de nouveaux plans sociaux. Chez PSA par exemple, Carlos Tavares insiste sur le fait qu’il faut poursuivre les efforts et un nouveau plan stratégique sera justement présenté le 5 avril. Il est attendu de pied ferme par les syndicats.

« Ce style d’augmentation fait beaucoup de mal à la cohésion et aux relations sociales », a ainsi réagi Laurent Berger. Le secrétaire général de la CFDT, a appelé à plus de « décence » sur la chaîne BFM. « Evidemment PSA se redresse, évidemment en partie grâce à ses dirigeants. Mais c’est aussi grandement grâce aux efforts de salariés ». On rappellera que c’est l’intervention de l’État, combinée à celle de Dongfeng, qui avait permis au constructeur d’éviter le pire en 2012.

Inscription à la newsletter
Citroen

Poursuivez votre lecture :

Vidéos populaires

Commentaires (79)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Et les salaires de nos cher ministres et députés dont la principale préoccupation de la journée quand ils se rendent à l'assemblée c'est de savoir ce qui se trouvera en page 2 de leur Figaro ou de savoir s'ils vont réussir battre leur propre record à Angry Bird sur leurs Ipad , on en parle ? :confused:

Par

Je ne comprendrais jamais l'intérêt pour une entreprise d'aller chercher des capitaines d'industries extérieurs au groupe en leur versant des salaires mirobolant alors qu'une centaine de dirigeant de moins grande envergure peuvent très bien faire le même travail...

Ce commentaire a été signalé aux modérateurs.

Par

Et les salaires et avantages des hommes politiques qui en foutent 10 000 fois moins :voyons:

Si on devait payer notre président (sous normal) aux résultats il serait un clodo :ptdr: il n'aurait même pas de quoi avoir un scooter 3 roues et serait obligé de tenir la pince a un autre clodo durant leur traversée de "Paris à pinces" :ange:

Par

En réponse à l'hérudiT

Je ne comprendrais jamais l'intérêt pour une entreprise d'aller chercher des capitaines d'industries extérieurs au groupe en leur versant des salaires mirobolant alors qu'une centaine de dirigeant de moins grande envergure peuvent très bien faire le même travail...

le talent se paye mon gars :oui:

valable pour les footballeurs comme pour les dirigeants compétents, il n'y a rien spécial dedans :coucou:

Par

En réponse à zemik

le talent se paye mon gars :oui:

valable pour les footballeurs comme pour les dirigeants compétents, il n'y a rien spécial dedans :coucou:

le talent ? Parce que vous croyez vraiment qu'au sein d'une entreprise comme PSA il n'existe pas de "talent" comparable a celui de carlos tavares??? Pourquoi aller chercher ces gens ailleurs alors que tant sont capables de faire le même travail dans l'évolution même du managériale PSA???

Par

En réponse à Pagani-Zonda

Et les salaires de nos cher ministres et députés dont la principale préoccupation de la journée quand ils se rendent à l'assemblée c'est de savoir ce qui se trouvera en page 2 de leur Figaro ou de savoir s'ils vont réussir battre leur propre record à Angry Bird sur leurs Ipad , on en parle ? :confused:

Et BIM! Bien dit.

Par

En réponse à zemik

le talent se paye mon gars :oui:

valable pour les footballeurs comme pour les dirigeants compétents, il n'y a rien spécial dedans :coucou:

Le talent est une notion relative, ne comparons pas les Carlos à Zlatan ou Valbuena, nous insulterions les footeux (c'est moi qui viens de dire ça???)

Par

En réponse à l'hérudiT

le talent ? Parce que vous croyez vraiment qu'au sein d'une entreprise comme PSA il n'existe pas de "talent" comparable a celui de carlos tavares??? Pourquoi aller chercher ces gens ailleurs alors que tant sont capables de faire le même travail dans l'évolution même du managériale PSA???

Tu penses ce que tu veux, pas de vaste débat :ange:

Sauf qu'en 2 coups de cuillères à pot il a mis PSA dans le vert en Europe et a permis a PSA d'avoir le premier résultat positif de sa longue histoire en AmSud, juste comme ça :wink:

Après son salaire il est conforme à sa fonction et il toucherait la même chose sinon plus ailleurs

Par

Pourtant, le salaire de Carlos Ghosn a été approuvé par le conseil d'administration, et donc en présence de l'Etat, qui est un actionnaire majeur...

Par

En réponse à wizzfr

Pourtant, le salaire de Carlos Ghosn a été approuvé par le conseil d'administration, et donc en présence de l'Etat, qui est un actionnaire majeur...

que des maneuvres politiques, l'état est aussi actionnaire majeur de PSA donc s'il n'approuvait pas jamais les deux Carlos n'auraient eu de tels salaires.

Par contre rien sur les comédiens et artistes qui gagnent plus mais sont "potes" avec les politicards et ont leur carte du parti :bah:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire