Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

L'Opel Grandland X arrive en concession : une histoire de partage

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Opel aime le X. Après avoir posé la lettre en qualificatif sur le Mokka, et juste dans la foulée du Crossland X, voilà donc le Grandland X. Un nom un peu curieux pour un véhicule pourtant de très haute importante pour une marque qui est en pleins sables mouvants. Le Grandland X, cousin germain du Peugeot 3008, peut-il aider Opel ? L'essai nous a apporté un premier élément de réponse. Son arrivée en concession est effective aujourd'hui avec des tarifs débutant à 25 600 €.

L'Opel Grandland X arrive en concession : une histoire de partage

General Motors, Fiat, Isuzu, Opel a noué des liens de différentes façons avec ces marques automobiles dans son histoire, mais un chapitre s'est définitivement tourné ces derniers mois avec le rachat de l'allemand par le groupe PSA. La situation devrait un peu s'éclaircir dans le courant du mois de novembre pour les salariés d'Opel qui attendent avec impatience les décisions prises par Carlos Tavares concernant l'avenir des sites de production et des équipes d'ingénieur.

En attendant, Opel a déjà commencé le partage avec ses cousins français. Le Grandland X en est une nouvelle illustration après le Crossland X puisqu'il reprend bien des choses du Peugeot 3008 : plateforme, mécaniques, une bonne partie de l'ADN du Grandland X est française. L'allemand s'illustre bien évidemment avec un style qui lui est propre. Nous laissons bien entendu le soin au public de se faire un avis sur le Grandland X, mais une chose est sûre, le SUV Opel est un peu plus discret que le Peugeot 3008, plus futuriste.

L'Opel Grandland X arrive en concession : une histoire de partage

Cette impression se confirme et se renforce une fois la porte conducteur ouverte. La planche de bord très avant-gardiste du français et le i-cockpit laissent leur place à un intérieur plus sérieux (plus triste, diront certains). Notre essai a malgré tout montré que le Grandland X était supérieur à son cousin dans la qualité des matériaux mais aussi dans l'ergonomie. Deux bons points non négligeables qui devraient séduire les acheteurs pas franchement convaincus par l'extravagance de la présentation du 3008.

L'Opel Grandland X arrive en concession : une histoire de partage

Comme expliqué plus haut, le Grandland X reprend les mécaniques du 3008. Deux moteurs uniquement sont pour l'instant proposés au catalogue : le 1.6 diesel 120 ch et l'essence 1.2 130 ch. Cela allège considérablement la gamme, qui débute à 25 600 €. Un tarif plutôt intéressant compte tenu du fait que le Grandland X est pas mal équipé dès le premier niveau. Seule la star du segment, le Nissan Qashqai, possède un ticket d'entrée bien inférieur (autour des 22 000 €). Mais l'allemand le surpasse en qualité intérieure et en équipements.

Les prix

Version Co2 (en g/km) Prix Bonus / Malus
1.2 ECOTEC TURBO 130 EDITION 117 25 600 €

0 €

1.6 ECOTEC DIESEL 120 EDITION 104 27 700 €

0 €

1.2 ECOTEC TURBO 130 INNOVATION 117 28 200 €

0 €

1.2 ECOTEC TURBO 130 BUSINESS EDITION 117 28 200 €

0 €

1.2 TURBO 130 BUSINESS EDITION AUTOMATIQUE 120 29 700 €

+ 50 €

1.2 TURBO 130 INNOVATION AUTOMATIQUE 120 29 700 €

+ 50 €

1.6 ECOTEC DIESEL 120 BUSINESS EDITION 104 30 300 €

0 €

1.2 ECOTEC TURBO 130 ELITE 124 31 700 €

+ 90 €

1.6 DIESEL 120 BUSINESS EDITION AUTOMATIQUE 112 31 800 €

0 €

1.6 DIESEL 120 ELITE AUTOMATQUE 112 31 800 €

0 €

1.2 TURBO 130 ELITE AUTOMATIQUE 127 33 200 €

+ 173 €

1.6 ECOTEC D 120 ELITE 111 33 800 €

0 €

1.6 DIESEL 120 ELITE AUTOMATIQUE 118 35 300 €

0 €

 

 

En savoir plus sur : Opel Grandland X

Commentaires (22)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Nous prenons Opel aux allemands, et eux nous prennent Alstom. Hallfinger, toi qui aime les matchs France / Allemagne, à ton avis, qui l'a dans l'os ? Sinon il est pas mal ce X, PSA a bien bossé.

Par

Voilà un style germanique qui me convient bien....

Je le trouve plus conventionnel et moins " prétentieux" que son cousin. j'apprécie vraiment le style intérieur et je pense que niveau prix /équipements il sera très bien placé parmi la concurrence.

A voir en vrai.....

Par

En réponse à gtvsteph

Voilà un style germanique qui me convient bien....

Je le trouve plus conventionnel et moins " prétentieux" que son cousin. j'apprécie vraiment le style intérieur et je pense que niveau prix /équipements il sera très bien placé parmi la concurrence.

A voir en vrai.....

Jsuis d'accord, le 3008 deviendra vite obsolète, trop blingbling. Par contre Opel se retrouve avec les moteurs PSA...pas certain que ce soit bon pour son avenir

Par

Meilleure qualité de matériaux dans l'Opel ? Mais je croyais que c'était ce qui faisait de mieux chez Peugeot ? Que l'on était aux standards Allemands... on nous aurait menti ?

Par

En réponse à parlons-en

Jsuis d'accord, le 3008 deviendra vite obsolète, trop blingbling. Par contre Opel se retrouve avec les moteurs PSA...pas certain que ce soit bon pour son avenir

C'est oublier le passé catastrophique en terme de fiabilité diesel chez Opel (moteurs Isuzu), et le massacre à la fiabilité générale organisé par GM durant plus d'une décennie ( l'affaire Lopez) ayant "bousillé" l'image de solidité des produits Opel. Si il y a eu des progrès depuis ... seules les toutes dernières Opel (gamme actuelle) semblent offrir des résultats satisfaisants en terme de fiabilité.

Le fait de quitter GM (pas très réputé pour la longévité de ses modèles) pour PSA ne me semble pas une mauvaise chose. Même si tout n'est pas non plus parfait chez PSA, je pense que le client Opel a plus à gagner qu'à perdre.

Pour en revenir à ce Grandland X, je lui trouve une certaine élégance, mais l'intérieur reste très conventionnel et conviendra aux personnes aux goûts très classiques ! En cela il a parfaitement sa place dans l'univers PSA car il se différencie nettement du 3008 et du futur Citroen, même si je lui préfère le Peugeot que je trouve plus statutaire et design ( et pour l'intérieur pour moi il n'y a pas photo : Peugeot a tout bon !).

Par

Et sinon, niveau prix, y'a pas que le Qashqai qui est bien inférieur à ce X d'Opel. Les SEAT Ateca (+/- 22000) et KIA Sportage (+/- 23000) sont aussi moins chers en entrée de gamme (essence 115ch pour SEAT et 135 pour KIA).

Par

En réponse à smartboy

C'est oublier le passé catastrophique en terme de fiabilité diesel chez Opel (moteurs Isuzu), et le massacre à la fiabilité générale organisé par GM durant plus d'une décennie ( l'affaire Lopez) ayant "bousillé" l'image de solidité des produits Opel. Si il y a eu des progrès depuis ... seules les toutes dernières Opel (gamme actuelle) semblent offrir des résultats satisfaisants en terme de fiabilité.

Le fait de quitter GM (pas très réputé pour la longévité de ses modèles) pour PSA ne me semble pas une mauvaise chose. Même si tout n'est pas non plus parfait chez PSA, je pense que le client Opel a plus à gagner qu'à perdre.

Pour en revenir à ce Grandland X, je lui trouve une certaine élégance, mais l'intérieur reste très conventionnel et conviendra aux personnes aux goûts très classiques ! En cela il a parfaitement sa place dans l'univers PSA car il se différencie nettement du 3008 et du futur Citroen, même si je lui préfère le Peugeot que je trouve plus statutaire et design ( et pour l'intérieur pour moi il n'y a pas photo : Peugeot a tout bon !).

Peut-être pour les blocs 1.7.

Les 1.3 et 1.9 diesels étaient des blocs Fiat. Plutôt fiables, eux (les 1.3 qui équipaient aussi les Suzuki Splash et Swift ainsi que la Chevrolet Aveo, et les 1.9 les Saab 9-3 et Cadillac BLS, ces dernières partageant leur base avec les Opel Vectra, Fiat Croma et Alfa 159).

Par

le 2 DTI était solide et économe en carburant; malgré une segmentation alignée, afin de limiter l'échauffement de la culasse. Ce choix technique engendrait une consommation d'huile de 1L /1000 km : il restait solide à seule condition de surveiller le niveau de l'huile; sinon casse turbo et du moteur assurée . La vraie faiblesse provenait de la pompe Bosch VP44 qui défaillait entre 180 000 et 220 000 Kms.

Opel n'ont jamais étaient des motoristes diesels réputés.

Par

Je lui souhaite un succés aussi retentissant que celui du 3008 :fier:

Par

Cet aspect classique rassure je trouve, loin de l effet mode du 3008 qui prend le risque de lasser avec le temps.

Pour les mécaniques pas de réelle plaintes des usagers de ces 1.2 130 ou 1.6 120.

Il a ses chances.:bien:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire