Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

La « dère » de la saison 2009, le vieux jeune pilote revient sur son week-end à Nogaro.

Dans Moto / Sport

La « dère » de la saison 2009, le vieux jeune pilote revient sur son week-end à Nogaro.

Dernière course de la saison 2009, aucun point au compteur, peux-tu nous dire ton état d'esprit en arrivant à Nogaro ?


  • Alexandre Guilhem (A.G) : « Hyper motivé, comme d'hab'. J'ai pas mal travaillé sur le mental pour arrêter de me mettre de la pression négative et de me faire des noeuds au cerveau et ça a pas trop mal fonctionné. Je suis arrivé complètement détendu sur le tracé de Nogaro en voulant simplement faire de mon mieux sans trop focaliser sur mes problèmes de chattering qui ne s'étaient pas arrangés. »

Avec le 5ème chrono de ta série, tu es bien placé pour la course qualif', c'est déjà un grand mieux par rapport aux manches précédentes.


  • A.G : « Oui, tout à fait, c'est la meilleure perf de ma petite carrière. 15 pilotes allaient être qualifiés pour la finale A et je savais que si je voulais avoir une chance de marquer des points, il fallait que je sois dans les 7 premiers (car les 2 classements des courses qualif sont mixés, ce qui, avec une place de 7ème te positionne à la 14ème place sur la finale A… et les 15 premiers pilotes marquent des points !).

Sur piste humide, j'ai pris un bon départ mais un accident entre pilote m'a relégué en onzième position.


Je remonte à la 7ème position avant de rouler sur un faux rythme à cause du pilote devant moi qui me bouchonnait dans les virages et m'atomisait en ligne droite… Quand la piste a séché, je n'ai pas pu tenir et me suis fait dépassé dans le dernier enchaînement. Je termine 10 ème ce qui m'offre mon premier ticket pour une finale A sans passer par la finale B ! »


Peux-tu revenir sur cette finale et nous commenter la course de l'intérieur ?


  • A.G : « J'étais remonté comme une pendule. Nous avons fait la danse de la pluie toute la nuit avec mon équipe mais ça n'a pas bien marché. Je partais 19 ème sur 40 pilotes. J'ai pris un bon départ, j'ai remonté 2 places, j'en ai repris aux freins de la ligne droite et dans le sinueux, je devais pointer 13 ème quand une grosse chute impliquant plusieurs pilotes a obligé les commissaires à sortir le drapeau rouge.

Je suis donc rentré aux stands pour que les ambulances puissent intervenir et que les motos soient dégagées. La quasi-totalité du plateau a commencé à monter les couvertures chauffantes… que nous n'avions pas. L'attente m'a paru interminable. J'ai donc pris mon deuxième départ avec des pneus froids mais j'ai réussi à maintenir ma place.


La « dère » de la saison 2009, le vieux jeune pilote revient sur son week-end à Nogaro.


Je me suis retrouvé dans un groupe de 5 pilotes et là il y a eu de la belle bagarre, j'étais à la peine dans les lignes droites. Je peux te dire que je ne me suis pas laissé passer comme ça, je leur ai donné du fil à retordre !!! Ils me passaient en ligne droite et je repassais aux freins ou dans le sinueux.


Ça devenait très compliqué de se battre en se disant que même si je les avais passés, je les retrouverais devant dans les bouts droits. Finalement ils ont réussi à passer à 2 tours de la fin et je suis resté collé au paquet. J'ai tenté un dépassement aux freins dans le dernier droit avant l'arrivée qui a failli marcher pour prendre 3 places mais qui m'a placé hors traj' pour le gauche qui suit et je n'ai pas pu mettre autant de gaz qu'eux, ils sont repassés et nous terminons tous dans un mouchoir de poche et je pointe à la 22ème place… »


Le bilan est positif même si tu ne marques pas encore de points, quels sont tes projets pour l'avenir ?


  • A.G : « Tout à fait, c'était un beau week-end avec à la clef, les meilleurs résultats depuis que j'ai commencé la compétition en 2008.

Je réalise tout ce que j'ai appris au cours de ces deux saisons et encore tout ce qui me reste à apprendre.


Ce qui est sûr, c'est que je remets ça en 2010. Je vais participer au challenge Team Green, la formule est avantageuse pour ceux qui, comme moi, sont en auto-financement complet. J'ai hâte de prendre possession de ma nouvelle moto et de commencer à m'entraîner avec. Avec une moto compétitive, je veux prouver que je peux être bon ailleurs que sur la pluie ! Alors attention les petits jeunes, le « vieux » pilote n'a pas encore dit son dernier mot… »


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire