Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

La FFMC soutient la lettre d’une automobiliste excédée envoyée au Président

Dans Moto / Pratique

La FFMC soutient la lettre d’une automobiliste excédée envoyée au Président

Dénonçant une politique qui « ne mène pas vers un apaisement des conduites, mais juste vers une stricte application de règles régies par des robots », la FFMC soutient Liliane G flashée par un radar automatique. Une affaire banale dont l'unique différence (et encore) est que cette automobiliste écrit au Président pour demander grâce…


J'ai cependant beaucoup de mal à croire que si l'infraction avait été faite par un gendarme, un policier ou je ne sais qui encore il y aurait eu possibilité de passer à l'as même pour 2 km/ h !


Les mauvaises langues diront qu'il faut une limite un peu comme pour un exam' pouvant être repassé pour un point et que les 2 km/ h de trop sont en réalité plus puisqu'il y a en amont une tolérance appliquée d'office. Ils concluront en disant que la somme demandée est une somme, une somme que de plus en plus de gens ont du mal à sortir dans ces mois de disette... mais ce sont de mauvaises langues...


Ci-dessous la lette adressée au Président:


  • "Le 26 juillet 2013
  • Monsieur le Président,

Je fais partie des millions de Français qui ont espéré une modification profonde concernant la société telle qu'elle devenait sous l'égide de votre prédécesseur (honni). Mais rien ne change. Nous, citoyens ordinaires, honnêtes, anonymes, continuons d'être infantilisés, méprisés, exploités, volés, accusés à tout propos sans aucun moyen de se justifier, sans plus jamais avoir affaire à des humains, mais uniquement à des machines, des robots, des répondeurs automatiques, des systèmes informatiques, sans plus aucune chance de nous faire entendre, d'obtenir justice.


(Ne serait-il pas beaucoup plus logique, et finalement bien plus rentable, d'employer de nouveau des êtres humains à la place de machines ?)


Nous payons nos impôts, nos taxes, nos charges, nos contributions, nous supportons les augmentations continuelles du « coût de la vie » ; beaucoup de ceux de ma génération, les baby-boomers si décriés, s'occupent à la fois de leurs parents âgés, de leurs enfants plus ou moins au chômage, de leurs petits-enfants – et il en faut, des petits-enfants, n'est-ce pas ? Nous faisons des économies sur tout, l'électricité, l'eau, le gaz, l'essence, les loisirs, la nourriture. Nous essayons de ne rien gâcher. Et nous ne nous plaignons pas. Nous nous disons toujours qu'il y a des gens en situation bien pire que la nôtre ; nous avons un toit, une retraite, aussi modeste soit-elle. Nous avons une famille.


Mais parmi les systèmes répressifs qui deviennent de plus en plus insupportables : les radars automatiques.


Trouvez-vous NORMAL (vous qui êtes un Président « normal ») que sous des prétextes de sécurité plus fallacieux les uns que les autres, nous nous retrouvions otages impuissants d'un système devenu fou dès que nous sommes obligés de prendre notre voiture ?


Le 19 juillet à 6.25 heures du matin, je rentrais de Cagnes sur Mer, où j'étais allée la veille voir ma mère âgée de 85 ans qui sortait de l'hôpital. Je m'étais levée à 3 heures, pour être chez moi, à Avignon, à 7 heures afin de garder trois de mes petits-enfants pendant que leurs parents occupaient leur poste en CDD pour l'été.


Trouvez-vous NORMAL, logique, sensé, dans une République démocratique telle que la nôtre, pour un individu ordinaire tel que moi, qui ai bien veillé à ne pas dépasser les 130 km/h sur l'autoroute et à rouler à droite (chose qui se fait de moins en moins), que je sois CONDAMNEE à payer de 45 à 180 euros d'amende pour avoir roulé à 72 km/h retenus au lieu de 70 ? Je n'ai aucun moyen de vérifier ces données extérieures ; je ne conduis pas le nez sur mon compteur de vitesses, je suis plutôt attentive à ce qui m'entoure, je ne bois pas d'alcool, je ne téléphone PAS au volant. On aurait tout aussi bien pu m'accuser de rouler à 100 km/h, 150 pourquoi pas ? Quelle justification pourrais-je apporter ? A qui m'adresser pour me faire entendre ? Personne. Il n'y a plus personne. Que des automates.


C'est cela, votre conception du progrès socialiste ?


Non, ce n'est PAS normal. C'est inique, odieux, stupide, contre-productif, et tellement arbitraire. Or mon histoire est parfaitement anodine, je vous l'accorde. Ce n'est qu'une goutte d'eau - du genre de celles qui font déborder les vases de la patience - dans un océan d'injustices, d'abus, d'inégalités qui ne fait qu'enfler, au lieu de se résorber comme nous l'avions, nous qui avons voté pour vous, tant espéré.


Bien sûr, Monsieur le Président de la République, vous ne lirez pas cette lettre. Sans doute même, personne ne la lira. C'est dommage. J'aurais bien aimé, une fois dans ma vie, obtenir une petite lueur de compréhension, je rentrais d'un aller-retour chez ma mère malade, Monsieur le Président, il était 6 heures du matin, désolée d'avoir dépassé de cinq kilomètres/heure la vitesse autorisée sur une route à quatre voies déserte, pourrais-je obtenir une remise de peine ?


45 euros si je paie dans les quinze jours. C'est si peu dans votre monde, Monsieur le Président. Mais beaucoup dans le monde réel.


Avec mes salutations citoyennes,


Liliane G"


Commentaires (8)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

 et oui madame G c'est un peu le principe des radars. tu vas trop vite tu es punis. d'autres principes , tu grilles un stop tu as des points en moins, tu doubles en franchissant une ligne blanche, tu es punis. mais tout ça a un nom: c'est le code de la route

Par Anonyme

 Excellente lettre ! Nos hautes autorités auront-elles l'honneur ou simplement le courage de répondre à cette dame, et puis de revoir leurs politiques réppressives?

Par Anonyme

C'est bien que les automobilistes se réveillent aussi, et que les motards les soutiennent      :bien:

Par Anonyme

Monsieur F .......   faut pas confondre l'excès de vitesse avec 2 malheureux kilomètres/heure au dessus de la limitiation ........  surtout quand ces memes limitations sont souvent débiles, et injustifiées ..   cette dame n'a fait de mal à personne, n'a été un danger pour personne, et n'avait aucune intention de nuire, elle se retrouve malgré tout punie       :bah:     Mais faut voir le bon coté des choses, on la retrouveras peut etre avec sa voiture dans notre prochaine Manif moto Anti répression        :D

Par Anonyme

Tout a fait d'accord avec cette dame, il faut savoir et de cette manière je réponds à mr F qui réprimende la dame en question que c'est le code de la route. Ok sauf que la prolifération des radars n'a jamais contribué à la baisse des accidents, il n'y a aucune étude de faite dessus, et aussi d'accord pour mettre en doute la réalitédes faits qui vous sont repprochés sans pouvoir rien vérifier. On parle sans cesse de répression routière mais jamais de comportement sur la route. Exemple que l'on voit très souvent sur autoroute l'automobiliste qui roule à 130km/h mais ne tient pas ses distances de sécurité, pour celà il ne sera jamais sanctionné. Rouler à 5m du véhicule qui vous précède que ce soit à 60, 90, ou 130km/h est beaucoup plus dangereux que rouler à 150km seul sur un autoroute. Et je ne parle pas de l'alcool, des drogues, etc... Il faut savoir que les radars c'est une gigantesque arnaque. Travaillons sur le comportement!

Par Anonyme

@ monsieur F : il ne faut pas tout mettre au même niveau : dépasser de 2 km/h la vitesse autorisée et griller un stop, cela ne produit pas les mêmes effets. Désolé de vous le dire mais vous raisonnez comme un automate...  Réfléchissez à deux fois avant d'écrire des âneries... On se demande si vous n'êtes pas un fonctionnaire zélé du ministère de l'intérieur... qui fait la terreur sur les routes françaises... Sinon, la lettre temoigne très justement de ce que toute personne NORMALE vit tous les jours sur nos routes très abîmées que l'argent des amendes tarde à venir réparer. Ainsi donc, la politique très très lucrative menée par ce ministère pour passer sous la barre des 2000 morts par an, a déjà depuis longtemps, dépassé la vitesse autorisée moralement... celle du zéro tolérance pour l'intolérance des pouvoirs publics... Messieurs les socialistes, à bon entendeur !

Par Anonyme

Tellement bien écrit ! Merci Madame.Tout est dit de la stupidité du système...il y aurait juste à rajouter un paragraphe sur la généralisation des radars par l'arrière preuve s'il en est, de la seule volonté unique de ramener du pognon et de ne surtout pas s'occuper de la personne qui a commis l'infraction donc de la charge de la preuve pour pouvoir la sanctionner (ou faire acte de prévention...mot si cher à tant d'associations intégristes qui n'ont pourtant pas vraiment compris le sens de ce mot) Mais je sui comme vous Madame je doute que tout cela serve bien à quelque chose, ces dites associations sont les seules qu'on écoute. La preuve : on s'apprete à baisser de 10 Km/h la vitesse sur autoroute alors même que la cause première de mortalité sur ces axes est l'endormissement (alocoolisé ou non) ! C'est certain que quand la vitesse autorisée sera à 0 on pourra dormir dans/sur nos véhicules sans risques ! Ces associations je vous le dit ne s'occupe guère de sécurité, leur volonté non affichée mais bien réelle n'est que de suprrimer la liberté individuelle d'un transport non collectiviste ! Elles sont plus rouge que le sang des blessés sur la route qu'elle disent défendre. L'Etat et les collectivités,  ne pèchent que par incompétence et facilité ! C'est moins cher de les écouter que d'entretenir les routes et penser à un réseau moins dangereux et des règles intelligentes... Un exemple dans un domaine autre que la vitesse ? Il y a 2/3 semaines un camion à déversé par accident des gravillons sur 800 m à deux pas de chez moi. Les motards comme moi apprécient, surout qu'en 800m il y a trois rond-points (et oui aujourd'hui l'entretien du réseau routier se limite à la création d'espaces verts...). La mairie a préféré payer ses agents municipaux à poser des panneaux "Attention gravillons" plutôt que de les occuper à balayer une fois pour toute ! Gageons qu'elle qarde son budget pour que sa police municipale ne soit pas en panne de carnet de verbalisation... si un jour un automobiliste en freinant dessus venait à tuer un piéton nous pourrons toujours parler d'excès de vitesse ou au moins de vitesse inadaptée ! Enfin pour tous ceux qui réagissent encore en disant "c'est pas 1 ou 2 Km/h mais 5 de plus pour la tolérance..." CE N'EST PAS UNE TOLERANCE ! C'est une MARGE D'ERREUR ! En physique cela veut dire que quand on vous mesure à 75 Km/h, en réalité vous pouviez très bien être à 70 Km/h ce n'est donc pas un cadeau ! Certain chauffard auraient certes besoin de repasser le permis, d'autres par contre auraient bien besoin de retourner à l'école (en seconde je crois, on aborde le sujet de la mesure et de la marge d'erreur liée aux instruments...)

Par Anonyme

Ce témoignagne va bien au delà du simple fait relaté. merci à la FFMC et à Caradisiac de l'avoir relayé.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire