Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

La finance vous le dit : l'automobile "c'est mort" !

La finance vous le dit : l'automobile "c'est mort" !

C’est le genre d’analyse qui vous fait instantanément comprendre comment un jeune constructeur endetté comme Tesla qui produit ses voitures au compte-gouttes arrive à être plus puissant en bourse que les institutions automobiles. Ces dernières ont beau être des géants industriels aux ramifications multiples, le temps qui passe et les échéances qui arrivent leur donnent de plus en plus l’aspect de dinosaures à la fin inéluctable. Et les places financières pourraient bien les pousser dans leur tombe.

L’analyse est d’un certain Pierre-Yves Gauthier qui officie en qualité de stratégiste à AlphaValue, une enseigne spécialisée dans les marchés et placements financiers. Pour résumer. Le sujet abordé est le potentiel boursier du secteur automobile. Le moins que l’on puisse dire est que l’avis est tranché. C’est même une sentence : « l’auto est morte ! »

Certes, ça ne fera pas jurisprudence, mais ça montre tout de même l’ambiance générale et la tendance forte. Notre automobile telle que la connaît notre génération s’éteint. Les réglementations draconiennes ont commencé un travail de sape qui porte aujourd’hui ses fruits dans la façon dont l’individu aborde à présent sa mobilité. Bien ou mal, c’est plié et c’est tout un univers qui va basculer au profit d’un autre moins passionné et plus utilitaire.

La nouvelle donne ne va rien oublier. Des modes de consommation à la qualité de l’air en passant par l’aménagement du territoire, rien ne sera épargné. Des emplois disparaîtront, de l’industrie à l’assurance dans une globalisation qui enfantera un nouvel équilibre. Vers l’Est… Si l’on y prend garde, on interpréterait ça comme l’apocalypse. On nous le promet pour dans dix ans.

Certes, mais que surgira-t-il de ces ruines ? La révolution des transports et le changement des mentalités se conjugueront sur le mode d’engins à l’électronique aboutie jusqu’à l’autonomie et évoluant grâce à la propulsion électrique. La chaîne de valeur va se déplacer vers les équipementiers électroniques, les ténors des semi-conducteurs pour des véhicules sans conducteur. Les fabricants de batteries se frottent déjà les mains et ils sont essentiellement en Asie du Sud-Est.

Il faudra aussi des recharges rapides et l’électricien sera le pompiste d’avant. Quant à l’espace, il sera redéfini. Moins de parkings car plus de partage de la mobilité, des routes qui seront à revoir. Et comme on aura toujours besoin d’une roue, les pneumaticiens devraient passer le cap.

Ainsi informés, les constructeurs n’ont qu’à s’y mettre, me direz-vous. Mais ce n’est apparemment pas si simple. Le dieselgate les fait toujours tousser tandis que les subprimes automobiles qui pointent aux États-Unis les rendent fébriles. Ce n’est donc pas la grande forme. D’autant moins que le titan de demain, la Chine, s’est approprié les clés de son premier marché mondial en poussant à l’électrification de son parc.

8 % des 20 millions de véhicules vendus dans l’Empire du milieu devront avoir une batterie au lieu d’un moteur à explosion. Une industrie indigène s’établit et ne compte pas sur le savoir-faire des pays berceau de l’auto pour tracer sa route. La Chine fait déjà partie des leaders en fabriquant de batteries. Bref, on a du souci à se faire et on risque de se retrouver fort dépourvu lorsque la bise viendra. Première rafale attendue en 2020 : la voiture autonome devrait commencer son règne tandis que le pétrole manquera. Et ça, c’est le patron de Total qui le dit déjà…

Tesla

Poursuivez votre lecture :

Commentaires (36)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Mais oui, il est brave. Le jour ou la finance aura de la valeur ajouté, on en reparlera, plus d'industrie, plus de finance.

Par

Ca fait 40 ans qu'on dit que le pétrole va manquer de 5 ou 10 ans.... Et du lithium on sait déjà qu'on n'en a pas assez pour remplacer toutes les voitures thermiques par des électriques.

Par

On oublie le choix du consommateur.

Il ne voudra pas partager avec n'importe qui, surtout en ce moment avec les terroristes qui se cachent parmi la population.

Il risque d'y avoir une guerre civile avant l’avènement de la voiture autonome.

Par

Ok d'accord mais d'ici là au Cac40 , au Dow Jones ou au Nikei

(indice des plus fortes valorisation boursieres)

ya toujours les grands groupes automobiles et certains avec de net progression de leurs courts.

Par

" Le moins que l’on puisse dire est que l’avis est tranché. C’est même une sentence : « l’auto est morte ! »

Oui....enfin.....pour qui aurait acheté des actions du domaine automobile de quasi toute les marques européennes il y a disons 3 à 5 ans ( y compris équipementiers ) n'aurait vraiment pas à se plaindre si une revente immédiate était effectuée....

Allez donc sur des sites boursiers pour vous en rendre compte....sans causer des versements de dividendes autrement plus rémunérateurs que du fric qui aurait été placé sur des placements sécurisés.

Si ce gars croit que de miser sur des actions Tesla puisse être qualifié de sans risque.....une boite qui depuis 14 ans n'a jamais su générer le moindre bénéfice et loin de disposer d'une technologie de franche rupture, sans causer de sa dépendance aux sponsoring des états forcément non éternels.

On cause du président de son pays d'originé, ouvrant toutes grands les vannes à la production pétrolière et gazière, sans souci environnemental aucun, laissant le cours du brent durablement sous les 50$ par abondance de l'offre....

Bref, toujours plus de SUV vendus sur la planète.....la conso vertueuse, c'est pour les autres.

Par

En réponse à roc et gravillon

" Le moins que l’on puisse dire est que l’avis est tranché. C’est même une sentence : « l’auto est morte ! »

Oui....enfin.....pour qui aurait acheté des actions du domaine automobile de quasi toute les marques européennes il y a disons 3 à 5 ans ( y compris équipementiers ) n'aurait vraiment pas à se plaindre si une revente immédiate était effectuée....

Allez donc sur des sites boursiers pour vous en rendre compte....sans causer des versements de dividendes autrement plus rémunérateurs que du fric qui aurait été placé sur des placements sécurisés.

Si ce gars croit que de miser sur des actions Tesla puisse être qualifié de sans risque.....une boite qui depuis 14 ans n'a jamais su générer le moindre bénéfice et loin de disposer d'une technologie de franche rupture, sans causer de sa dépendance aux sponsoring des états forcément non éternels.

On cause du président de son pays d'originé, ouvrant toutes grands les vannes à la production pétrolière et gazière, sans souci environnemental aucun, laissant le cours du brent durablement sous les 50$ par abondance de l'offre....

Bref, toujours plus de SUV vendus sur la planète.....la conso vertueuse, c'est pour les autres.

Mais oui supertroll, tu veux que je te fasse la liste des hybrides et VE qui vont arriver sur le marché en 2019? elle commence à être longue...

A la différence des constructeurs généralistes Tesla ne fait pas que des bagnoles, ne donne pas de dividende, réinvestit tout dans son outil de production, et Tesla n'est pas seul d'autres commencent à montrer les crocs, n'importe quel groupe industriel peut se lancer dans la bagnole electrique aujourd'hui, et ça ce n'était pas possible avant avec le thermique... quand tu entreras ça dans ta petite caboche de tête de mule peut être que tu y comprendras qq chose, mais pour l'instant...toujours à répéter les mêmes inepties...

Par

Une voiture c'est d'autre chose que un moteur des roues et des sièges.

Pour en arriver là il a fallut des milliers d'heures d'ingénierie. Elle fera comment la voiture autonome quand les lignes de la route sera effacé point la maintenir en voie? Elle mesurera la route. Un croisement sans visibilité ou 2 véhicules ne passent pas? On fait encore comment?

Il y a énormément d'inconnue, rien n'est insurmontable mais tant que c'est pas au point ça risque de se solder par des MORTS. La voiture totalement autonome n'est pas pour demain. Si toutefois elle arrive un jour.

Par

c'est des rigolos,ces experts,incompetents ou malhonnêtes, se shootent à la cocke ,...rappelez vous, les même disaient que tout était ok la veille du krack des subprimes...la lehman brother et d'autres ont coulé mais étaient tres bien notées....on va voir la tronche de Tesla quand tous les constructeurs vont sortir de l'electrique, chez BM ,VW et Merco

Par

Je suis assez d'accord avec l'analyse de l'article, sauf en ce qui concerne la disparation des voitures, elles ne vont pas disparaitre mais évoluer, elles seront de plus en plus louées selon les besoins que vendues, certainement...

Il faut lire "la voiture full thermique est morte", pas toutes les voitures...

De plus peu importe les réserves de pétrole et le prix aujourd'hui, comme on le constate la baisse de prix artificielle du pétrole n'a rien changée comme l’espérait l'Opep, pas de baisse des investissements dans le RnV, pas d’arrêt des VE et hybrides au contraire, pas d'effondrement du marché américains qui de toute façon contrôle le pétrole mondial, etc... c historique la manipulation des cours a toujours eu des effets positifs pour l'industrie pétrolières.

Les états en crise ont plus besoin d'économiser donc de diminuer leurs importations fossiles, et face aux réalités du changement climatique d'agir... l'issue est inéluctable.

Par

Je vous l avait dit la finance est débile.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire