Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

La grève des transports profite au covoiturage

Dans Economie / Politique / Social

Une grève des transports n'est jamais une bonne nouvelle. Sauf pour les acteurs des nouvelles formes de mobilité, et notamment les sites de covoiturage.

La grève des transports profite au covoiturage

Au moins étions-nous prévenus: ce mercredi, les perturbations dans les transports s'annonçaient nombreuses. Et même si la mobilisation est loin d'être historique, il a bien fallu s'organiser pour trouver des solutions alternatives afin de se rendre sur son lieu de travail.

Parmi ces solutions figurait logiquement le covoiturage, pratique qui se développe en France depuis quelques années. Interrogé par Caradisiac, le leader du secteur Blablacar annonce qu'il a enregistré depuis lundi une hausse globale de fréquentation de l'ordre de 20%. "La hausse est sensible, et l'effet-grève en est probablement la cause. Par contre n'y a pas de différences géographiques, la répartition de cette augmentation est assez homogène sur tout le territoire", explique un représentant de la société, qui précise que Blablacar est plutôt spécialiste de covoiturage sur longue distance.

Du côté de Wayz-Up, qui donne lui dans le covoiturage courte distance, on annonce un trafic deux fois supérieur à ce qui est enregistré d'habitude sur l'application smartphone: "à partir de mardi matin, le trafic a commencé à doubler. De notre côté, nous avons informé nos utilisateurs par l'intermédiaire de l'appli et grâce à des mails. Plusieurs de nos partenaires en ont fait autant, et s'ajoutent à cela les recherches via Google", détaille Julien Honnart, cofondateur de Wayz-Up.

Même satisfecit chez DriiveMe, qui ne pratique pas le covoiturage mais propose des locations de véhicules en aller simple à 1 € (ce qui permet aux loueurs et marchands automobiles de faire circuler leur voitures d'un point à un autre pour moins cher que par camion): "Alors que la fréquentation habituelle est de 10 000 visiteurs par jour, ce sont plus de 100 000conducteurs potentiels qui se sont présentés sur la plateforme ces dernières 24h", s'enthousiasment les représentants du site. Cette journée de grève n'aura donc pas été perdue pour tout le monde.

Portfolio (1 photos)

Poursuivez votre lecture :

Commentaires (6)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ah... on va donc retrouver nos sympathiques taxi porte maillot..

Par

Pas un peu sponsorisé par Blabla Car l'article ! Car la grève profite d'abordaux taxis, VTC,

Par

En réponse à Arnime

Pas un peu sponsorisé par Blabla Car l'article ! Car la grève profite d'abordaux taxis, VTC,

--- et bien après au covoiturage. Ensuite, volume de visite sur un site n'est pas réservation. L article fait parler de Blabla Car, les gens regarde en allant sur le site.. et appellent un taxi

Par

sympa le covoiturage.. on peut en effet discuter à plusieurs dans la voiture pour passer le temps dans les bouchons.. lol

moi, j'aimerais bien connaître également la consommation de RTT pendant ce jour de grève.

Par

C'est déjà difficile de trouver un taxi un jour normal alors un jour de grève ...

Par

Voilà une nouvelle raison d'aller crâmer des pneus et bloquer la circulation. Faut réglementer le covoiturage!!! ou l'interdire, ça va aussi.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire